Étiquette : Jean-Pierre Brun

8 mars 2022

Ce que l’actualité nous rappelle

Il fut un temps où une excellente maîtrise de la langue française et des concepts précis qu’elle véhiculait pouvait faciliter la tâche des hommes politiques confrontés à des crises internationales particulièrement aiguës.

Partager :
18 février 2022

Le noir nous va si bien

Noir ! Mais de quoi parle-t-on ? J’avais un professeur de dessin qui rugissait que le noir n’était pas une couleur. Pour preuve : il n’apparaissait pas sur le spectre chromatique. Une heure plus tard mon professeur d’histoire m’expliquait que Toussaint Louverture, le discret planteur esclavagiste, n’était pas un noir mais un homme de couleur. Je digérai cette apparente contradiction en allant avaler une tête-de-nègre au « Poussin bleu », […]

Partager :
5 février 2022

Merci, Monsieur le Président

Vous ne pouvez pas imaginer combien m’ont touché les vœux récents exprimés par notre bon maître élyséen. Alors que les vagues d’américano-wokistes déferlent sur nos ondes, entendre le chef de l’État utiliser le verbe « emmerder » c’est pour le dernier carré des éboueurs de la langue française la plus belle étrenne qu’il puisse recevoir.

Partager :
25 janvier 2022

Conduire aujourd’hui le char de l’État et respecter le code du 4 octobre 1958

16 titres, 89 articles ! Les pièces du puzzle de la Constitution de la Ve République se retrouvent une fois de plus éparpillées sur la table de jeux d’Éric qui s’entête en vain à les encastrer pour les replacer correctement dans leur cadre originel. Comme tout élève consciencieux, il croit indispensable d’en connaître tous les rouages pour être habilité à conduire le char de l’État […]

Partager :
17 janvier 2022

Et si nous parlions sport… Les vertus du biathlon

— Dîtes, Cher Ami, ce n’est pas parce que vous lisez L’Équipe tous les jours, que vous devez vous croire autorisé à nous imposer une telle purge. La France a des préoccupations autrement importantes, non ? Alors que sa culture se décompose il y a mieux à faire que de lorgner sur des gaillards qui courent après un ballon… « Panem et circenses », non […]

Partager :
8 janvier 2022

Une hirondelle ne fait pas le printemps mais deux… voire trois

Alors que le virus de la « cancel culture » envahit nos beaux quartiers et que des bobos snobinards et inconscients contribuent à contaminer la France entière par la voie des ondes, les premiers anticorps semblent se manifester, tout naturellement, sans qu’il soit recouru à une quelconque vaccination. Une immunité collective se développerait-elle sourdement ? Nos aînés, obtus et incultes, recouraient à des images aussi stupides qu’eux, pour […]

Partager :
24 décembre 2021

Plus gaulliste que moi, tu meurs ! Et pourtant…

En cette période préélectorale, les candidats, la main sur le cœur, affichent pour la plupart quelque filiation spirituelle avec l’Homme du 18 juin 1940, voire l’Ermite de Colombey. Curieusement aucun ne se réfère à celui du 13 mai 1958 ou à celui du 19 mars 1962. Il est vrai qu’aujourd’hui, le temps ayant fait son œuvre, la politique algérienne du grand Charles n’a plus rien d’admirable si l’on […]

Partager :
26 novembre 2021

Les nuances infinies du vert

Si aujourd’hui le vert n’est pas n’importe qui, depuis des temps immémoriaux le vert n’est pas n’importe quoi. Chacun sait qu’en termes de peinture, il est le résultat d’un mélange entre le jaune et le bleu. En politique on connaît la blague douteuse qui associe le militant à une cucurbitacée, non pas parce qu’il est une courge mais parce que, comme la pastèque, il serait […]

Partager :
20 novembre 2021

Maman ! J’ai peur ! Encore que…

Jours angoissants que nous vivons ! Il ne suffit pas qu’un virus apprivoisé par un nécromant aussi sadique qu’anonyme, terrorise la terre entière et maraboute les puissants de ce monde jusqu’à vitrifier leurs cellules grises les plus performantes, voilà que les grands sorciers du GIEC, spécialistes des catastrophes à venir, nous invitent à aller nous faire cuire un œuf sur le seuil carrelé de notre porte, […]

Partager :
27 octobre 2021

Aux secours du malheureux gazetier trop souvent livré à lui-même

Il est de bon ton aujourd’hui de faire porter aux journalistes tous les maux de la terre. Un ami chez qui je déguste un original whisky celto-allobroge, souligne que, composant ses « Pêcheurs de perles », Georges Bizet ignorait que des décennies plus tard son titre ferait la joie d’autres travailleurs de l’amer plongeant dans les flots délirants de chroniqueurs pour y recueillir les incongruités susceptibles de […]

Partager :