Étiquette : Jean-Pierre Brun

25 septembre 2022

Brèves de vacances

Les promenades estivales du rêveur solitaire que je suis devenu me permettent de confirmer l’incontestable renaissance de notre république en marche. Il y a quelques dizaines d’années la carte d’identité nationale de la République française comportait une rubrique : « signes particuliers ». Si elle subsistait encore, elle permettrait une réponse inattendue : « Ne porte aucun tatouage. »

Partager :
14 septembre 2022

« Défense et illustration de la langue française » (Joachim du balai)

Comme disait ma grand-mère, « On ne se refait pas ». Mon passé de footballeur m’incline à écouter les commentaires éclairés des journalistes et « consultants » qui s’écharpent consciencieusement dans les studios et sur les plateaux de nos médias. Le fond et la forme ! Jamais cette expression n’a eu pareille actualité. J’entendais un de nos nouveaux directeurs de conscience expliquer doctement que « Moussah Sikoko a, de fait, pris […]

Partager :
29 août 2022

Un drôle de genre

Vous me connaissez, plus prudent que moi… Bref, pour avoir la paix je ferais n’importe quoi… y compris appliquer la théorie du genre à la lettre. Croyez-moi, ce n’est pas facile lorsqu’on vient de fêter ses 80 balais dans un sabbat de sorcières surexcitées. Et de vous poser une myriade de questions existentielles.

Partager :
14 août 2022

Pensez à nos amis les bêtes…

L’été est particulièrement favorable aux promenades au plus profond de nos campagnes. C’est donc l’occasion de nous rapprocher de ces braves animaux que la vie trépidante d’une société urbanisée nous a fait oublier. Sans être antispécistes ni même végétariens, on peut comprendre l’ambiguïté de certains de nos propos familiers mal perçus par le monde animal

Partager :
24 juillet 2022

Devoirs de vacances

Alors même que la bienveillance, trop longtemps oubliée, elle resurgit sournoisement sous la forme d’un vulgaire synonyme de tolérance, elle doit bénéficier à notre gouvernement. De grâce, cessons de critiquer nos ministres. Le fardeau chronophage dont ils sont bâtés empêche leur esprit délié de penser avant de réfléchir ! À la veille de leur trop courte pause estivale je me permets, en toute humilité, de leur […]

Partager :
7 juillet 2022

Lagarde meurt… mais Michard ne se rend pas !

Encore que la réponse lapidaire de Cambronne devienne plus que jamais d’actualité face à l’avalanche de mises en demeure sociétales qui nous accable, cette apostrophe ne vise que le prénommé André (agrégé de Lettres, jadis inspecteur de l’Instruction Publique) et son collègue et néanmoins complice, le normalien Laurent. Ils incarnèrent pendant des décennies la défense de la littérature française.

Partager :
1 juillet 2022

Puisque tout finit par des chansons…

« Or Messieurs, la comédie que l’on juge en cet instant, sauf erreur, nous peint la vie du bon peuple qui l’entend. Qu’on l’opprime, il peste, il crie, il s’agite de cent façons. Tout finit par des chansons… » C’est ce que concluait déjà, Pierre Augustin Caron, maître horloger déconstruit, qu’un heureux mariage avait reconstruit en Beaumarchais. De La Carmagnole au Chant du Départ, du Chant des […]

Partager :
22 juin 2022

Avez-vous fumé de la nupes ?

« C’est une maison multicolore… On y vient à pied. On ne frappe pas. Ceux qui vivent là ont jeté les clés… » Ce vieux renard de Méluche, trotskiste lambertiste non repenti, reniflant le bon coup, a décidé de s’y installer en prenant toutes ses aises en compagnie de rêveurs et de parasites opportunistes momentanément à sa dévotion. Les plus nombreux d’entre eux, cinquante ans plus tôt, […]

Partager :
11 juin 2022

La Fête des gens qu’on aime

Pourquoi protester contre cette intéressante initiative de substituer à une « Fête des Mères » quelque peu désuète sinon rancie, celle « des gens qu’on aime ». Personnellement je suis un orphelin de quatre-vingts ans et ce transfert me permettra d’ouvrir mon trop-plein d’amour à autrui.

Partager :