Étiquette : Jean-Pierre Brun

27 janvier 2023

Pourtant, que notre langue est riche

Alors que, victime de rafales venues d’Outre-Atlantique, notre culture se dessèche faute de soins appropriés, faut-il désespérer de l’inertie des pépiniéristes et autres jardiniers qui manquent à leurs devoirs d’état ? Sont-ils intellectuellement incapables de prendre réellement conscience de la situation ou refusent-ils d’en voir la réalité désastreuse ?

Partager :
15 janvier 2023

Voulez-vous jouer au portrait avec moi ?

Victime d’un refroidissement climatique taquin et du gel de nos relations diplomatiques transsibériennes, la France grelotte. Comment passer une interminable soirée d’hiver frappée par une coupure de courant intempestive ou programmée ? Pourquoi ne pas nous livrer à une activité ludique. Elle n’affectera en rien la couche d’ozone et, en revanche, pourra dissiper momentanément, celle de la sottise dans laquelle nous baignons.

Partager :
25 décembre 2022

« Les inquiétantes lacunes des professeurs des écoles… » (Le Figaro)

Quelles sont-elles ? Peut-on les combler ? Si oui, comment ? Fainéant comme je suis, je ne me sens pas un seul instant passer ma vieille cervelle à l’alambic pour pondre le moindre texte sur ce sujet rebattu depuis des lustres. En revanche le Créateur m’a doté d’une solide mémoire. Mémoire dont j’ai abusé au cours de mon slalom universitaire entre les piquets de coin d’un terrain de […]

Partager :
19 décembre 2022

Les rebonds d’un ballon capricieux

D’un gardien de but kroumir en préretraite. Loin de moi la prétention de maîtriser tous les pieds de nez d’un ballon de football ! Pour avoir gardé les buts de nombreux terrains de France et Navarre je sais trop que la moindre « escalope » de la pelouse peut être à l’origine de ce but « casquette » qui s’inscrira à jamais au débit du malheureux portier. Pourtant des rebonds […]

Partager :
2 décembre 2022

Un brassard qui nous en fait voir de toutes les couleurs

Comme l’affirmait naguère et cavalièrement une vieille culotte de peau lilloise, la vieillesse est un grand naufrage. Alors que, vous l’avez déjà constaté depuis un moment, j’avance d’un pas incertain dans l’univers flou de la sénilité, des rafales de questions s’abattent sur mon esprit troublé.

Partager :
20 novembre 2022

Sur l’écran noir de mes nuits blanches…

L’un des privilèges de l’âge, c’est de pouvoir actionner à l’envi la machine à remonter le temps… Ces jours derniers, alors que je prenais mon petit-déjeuner, un débat radiophonique revenait sur le traitement chirurgical souhaité de notre langue vernaculaire. Il permettrait d’éradiquer certains nodules malins en effaçant les mots empreints de malveillance voire de racisme. Il en est ainsi pour ce qui est « noir ».

Partager :
9 novembre 2022

Qu’ils retournent en Afrique…

Chacun sait que l’histoire ne se répète pas mais qu’elle se contente de bégayer. Il ne faut pourtant pas oublier que le plus souvent elle poursuit son chemin aussi sûrement qu’un fleuve coule de sa source jusqu’à la mer. Comme la Seine, elle peut être paisible. À l’image de la Loire, son cours est parfois instable.

Partager :
4 novembre 2022

En 1962 l’Afrique Noire était mal partie, mais dans quelle destination ?

En 1962, alors que s’achevait un détricotage accéléré de la colonisation, l’agronome René Dumont, pourtant étiqueté « progressiste », publiait un livre « L’Afrique noire est mal partie ». Il y analysait les handicaps de ces États nouveaux : incompétences et corruption de leurs cadres. « J’ai toujours annoncé à mes amis africains que l’indépendance pour laquelle nous luttions, serait le début de leurs difficultés. » À croire que des nostalgiques de […]

Partager :
30 octobre 2022

Un bon samaritain, mais lequel ?

Tout comme la référence à Thomas l’incrédule, le recours permanent à l’enseignement de la parabole du bon samaritain constitue une preuve intangible de la réalité des origines chrétiennes de la France. L’histoire du voyageur, dévalisé, roué de coups, laissé à moitié mort sur le bord du chemin, ignoré des siens mais sauvé par un étranger est bien connue et aurait pu s’inscrire dans les manuels […]

Partager :
8 octobre 2022

Un homme à fables

Travaillez, prenez de la peine… La Fontaine me fatigue avec ses morales à deux drachmes. Pour la plupart, il les a en effet piquées à Ésope sans lui verser le moindre louis de droit d’auteur, alors pourquoi me gêner. Victime d’un harcèlement rédactionnel pesant, mais avant tout promoteur d’une économie d’énergie raisonnée, j’ai donc décidé de pondre une chronique fabuleuse en pillant mes glorieux aînés, […]

Partager :