Auteur/autrice : Jean-Pierre Brun

Né à Souk Ahras, Jean-Pierre Brun a sillonné l’Algérie. Il a rejoint l’Armée Secrète et s’est retrouvé à Paris au sein de l’OAS Métro Jeunes… Il est l'auteur de plusieurs livres aux éditions Dualpha.
20 novembre 2022

Sur l’écran noir de mes nuits blanches…

L’un des privilèges de l’âge, c’est de pouvoir actionner à l’envi la machine à remonter le temps… Ces jours derniers, alors que je prenais mon petit-déjeuner, un débat radiophonique revenait sur le traitement chirurgical souhaité de notre langue vernaculaire. Il permettrait d’éradiquer certains nodules malins en effaçant les mots empreints de malveillance voire de racisme. Il en est ainsi pour ce qui est « noir ».

Partager :
9 novembre 2022

Qu’ils retournent en Afrique…

Chacun sait que l’histoire ne se répète pas mais qu’elle se contente de bégayer. Il ne faut pourtant pas oublier que le plus souvent elle poursuit son chemin aussi sûrement qu’un fleuve coule de sa source jusqu’à la mer. Comme la Seine, elle peut être paisible. À l’image de la Loire, son cours est parfois instable.

Partager :
4 novembre 2022

En 1962 l’Afrique Noire était mal partie, mais dans quelle destination ?

En 1962, alors que s’achevait un détricotage accéléré de la colonisation, l’agronome René Dumont, pourtant étiqueté « progressiste », publiait un livre « L’Afrique noire est mal partie ». Il y analysait les handicaps de ces États nouveaux : incompétences et corruption de leurs cadres. « J’ai toujours annoncé à mes amis africains que l’indépendance pour laquelle nous luttions, serait le début de leurs difficultés. » À croire que des nostalgiques de […]

Partager :
30 octobre 2022

Un bon samaritain, mais lequel ?

Tout comme la référence à Thomas l’incrédule, le recours permanent à l’enseignement de la parabole du bon samaritain constitue une preuve intangible de la réalité des origines chrétiennes de la France. L’histoire du voyageur, dévalisé, roué de coups, laissé à moitié mort sur le bord du chemin, ignoré des siens mais sauvé par un étranger est bien connue et aurait pu s’inscrire dans les manuels […]

Partager :
8 octobre 2022

Un homme à fables

Travaillez, prenez de la peine… La Fontaine me fatigue avec ses morales à deux drachmes. Pour la plupart, il les a en effet piquées à Ésope sans lui verser le moindre louis de droit d’auteur, alors pourquoi me gêner. Victime d’un harcèlement rédactionnel pesant, mais avant tout promoteur d’une économie d’énergie raisonnée, j’ai donc décidé de pondre une chronique fabuleuse en pillant mes glorieux aînés, […]

Partager :
25 septembre 2022

Brèves de vacances

Les promenades estivales du rêveur solitaire que je suis devenu me permettent de confirmer l’incontestable renaissance de notre république en marche. Il y a quelques dizaines d’années la carte d’identité nationale de la République française comportait une rubrique : « signes particuliers ». Si elle subsistait encore, elle permettrait une réponse inattendue : « Ne porte aucun tatouage. »

Partager :
14 septembre 2022

« Défense et illustration de la langue française » (Joachim du balai)

Comme disait ma grand-mère, « On ne se refait pas ». Mon passé de footballeur m’incline à écouter les commentaires éclairés des journalistes et « consultants » qui s’écharpent consciencieusement dans les studios et sur les plateaux de nos médias. Le fond et la forme ! Jamais cette expression n’a eu pareille actualité. J’entendais un de nos nouveaux directeurs de conscience expliquer doctement que « Moussah Sikoko a, de fait, pris […]

Partager :
29 août 2022

Un drôle de genre

Vous me connaissez, plus prudent que moi… Bref, pour avoir la paix je ferais n’importe quoi… y compris appliquer la théorie du genre à la lettre. Croyez-moi, ce n’est pas facile lorsqu’on vient de fêter ses 80 balais dans un sabbat de sorcières surexcitées. Et de vous poser une myriade de questions existentielles.

Partager :
14 août 2022

Pensez à nos amis les bêtes…

L’été est particulièrement favorable aux promenades au plus profond de nos campagnes. C’est donc l’occasion de nous rapprocher de ces braves animaux que la vie trépidante d’une société urbanisée nous a fait oublier. Sans être antispécistes ni même végétariens, on peut comprendre l’ambiguïté de certains de nos propos familiers mal perçus par le monde animal

Partager :