Auteur/autrice : Jean-Pierre Brun

Né à Souk Ahras, Jean-Pierre Brun a sillonné l’Algérie. Il a rejoint l’Armée Secrète et s’est retrouvé à Paris au sein de l’OAS Métro Jeunes… Il est l'auteur de plusieurs livres aux éditions Dualpha.
11 avril 2021

Petites annonces vide grenier

Dans son incomparable journal L’Os à moelle, Pierre Dac l’inoubliable philosophe stoïcien avait réservé un bon coin… de page à une rubrique « petites annonces classées ». En ces temps difficiles, Eurolibertés pourrait pour sa part concourir à une œuvre secourable à défaut d’être reconnue d’utilité publique, pour venir en aide à des pouvoirs publics accaparés par le traitement d’un mutant hybride particulièrement incontrôlable : le loup-phoque.

Partager :
8 mars 2021

De la Démocratie en Amérique à la démocratie hexagonale

« Les bateaux vont les bateaux viennent, avec le flux et le reflux… et comme les amours humaines un jour ils ne reviennent plus. » C’est du moins ce que chantait Charles Level dans les années soixante. Il en va de même avec certains auteurs dont l’œuvre, un moment disparue, resurgit au lendemain d’un épisode politique tempétueux. C’est ce courant qui ramène épisodiquement dans les colonnes de […]

Partager :
25 février 2021

Barkhane, barka ?

« Barkhane » faut-il le rappeler, est une opération militaire au Sahel et au Sahara menée depuis août 2014 par l’armée française, avec une aide secondaire (et le plus souvent très secondaire), contre les groupes armés salafistes, djihadistes nomadisant dans la région.

Partager :
22 février 2021

De Buraq la monture de Mahomet à Veillantif le cheval de Roland

Curieuse époque qui veut que, évoquant le destin incertain d’une France chancelante, l’ombre tutélaire de l’homme de Colombey se mette à hanter les studios et les plateaux du monde médiatique. De Gaulle est devenu le lubrifiant miracle qui permettrait de faire tourner rond les engrenages encrassés d’une République en marche… mais à cloche-pied. À entendre certains le général serait l’avatar de Buraq le merveilleux cheval […]

Partager :
12 février 2021

Le Français tel qu’on le parle

Ne pouvant plus suivre les conversations de mes contemporains, ne supportant plus de me faire considérer par eux comme un vieux con, sinon comme un incurable gâteux, j’ai décidé de me mettre au français vernaculaire. Après quelques semaines d’apprentissage je me permets de livrer à votre appréciation la rédaction dont le sujet imposé était « la journée d’un senior ».

Partager :
2 février 2021

Jean-Michel Apathie, un curieux apôtre d’une histoire franco-algérienne apaisée

Le 23 janvier dernier la chaîne de télévision France 5 proposait une émission sur le thème « Algérie, comment réconcilier les mémoires » L’invité était le professeur Pascal Blanchard. Le choix du sujet trouvait bien évidemment son origine dans la remise au président de la République de ce qui restera dans notre histoire sous le nom de « rapport Stora », rapport traitant des passions douloureuses entre les deux pays.

Partager :
28 janvier 2021

Avec les mots on ne se méfie jamais suffisamment

Jamais ce conseil formulé par Céline dans son fameux Voyage n’aura été d’une telle actualité alors que justement, notre vocabulaire n’a jamais été autant malmené. Dans le magazine d’un quotidien régional de janvier un article, par ailleurs excellent, est consacré à la cinémathèque de Toulouse. Sa directrice explique comment a été récupéré l’original de La Grande Illusion: « C’est une histoire de fou. Le négatif […]

Partager :
22 janvier 2021

Je sais, je sais, je sais…

Encore quelques fruits savoureux nés en ces temps difficiles : la démystification d’idées reçues et la validation de quelques postulats apparemment fantaisistes comme celui de Pierre Dac : « Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n’en savent pas plus qu’eux ». Il suffit d’écouter tous ces « sachants » qui investissent les studios de radio et les plateaux des chaînes de télévision pour s’en convaincre.

Partager :
12 janvier 2021

« Tout être bien portant est un malade qui s’ignore »

À quelque chose malheur est bon. Ainsi la pandémie rabote bon nombre de nos certitudes confinées dans quelques postulats hasardeux. C’est pourquoi le Professeur Jean Bardet membre du Comité consultatif national d’éthique avait cru lancer un avertissement : « Les médias donnaient un tel écho aux miracles de la médecine qu’une mort ne pouvait plus être naturelle… c’était forcément la faute de quelqu’un. »

Partager :