Les tribulations d’une communautĂ© de moines cĂ©venols

"
 ou quand des Ă©cologistes inconsĂ©quents emmĂȘlent l’écosystĂšme"

Des moines en plein pays des camisards, mais vous n’y pensez pas ! Et pourtant, mes aĂźnĂ©s peuplaient ses sommets avant mĂȘme l’arrivĂ©e des premiers chrĂ©tiens, jusqu’au jour oĂč, bien aprĂšs les lois de 1905, chassĂ©s par la famine, ils s’exilĂšrent en Espagne et dans ce qui Ă©tait enco... Lire la suite

Faudrait savoir !

"Du Moyen Âge à un ñge trùs moyen ou les paradoxes de l’ignorance"

« On n’est plus au Moyen Âge, Dieu merci » Que de fois entendons-nous cette exclamation dans ces dĂ©bats de sociĂ©tĂ© Ă  la faveur desquels certains prĂ©tendent accĂ©lĂ©rer le progrĂšs dĂ©jĂ  en marche. Et Ă  juger des branlements du chef approbatifs d’animateurs le plus souvent complice... Lire la suite

À l’écoute de Stendhal

"La vraie patrie est celle oĂč l’on rencontre des gens qui vous ressemblent"

Toutes choses Ă©gales par ailleurs, j’ai toujours prĂ©fĂ©rĂ© Henri Beyle Ă  Stendhal son double. Allez donc savoir pourquoi. Peut-ĂȘtre parce que le premier Ă©tait plus sincĂšre et plus Ă©mouvant que le second, un tantinet prĂ©tentieux, soucieux de paraĂźtre autrement qu’il n’était, et surt... Lire la suite

Mort aux vaches

"Billet de trĂšs mauvaise humeur"

J’ai dĂ©jĂ  renoncĂ© au tabac dĂšs ma vie intra-utĂ©rine et, depuis ma venue au monde, je n’ai guĂšre fumĂ© que du saumon. Pour des raisons de diĂ©tĂ©tique sportive, alors qu’au comptoir du Soufflot, mes camarades s’envoyaient des demis sans faux-col je me contentais d’un soutien-gorge... Lire la suite

Michel Serres, un infatigable sherpa de l’Europe en marche

"La pile machin ne s’use que si l’on s’en Serres !"

Il est rare que la disparition d’un Ă©crivain suscite pareille unanimitĂ©. Des plus influents reprĂ©sentants de l’État, aux Français les plus moyens, Michel Serres incarnait un optimisme inoxydable, permettant Ă  l’insomniaque, tordu par l’angoisse des lendemains incertains, de retro... Lire la suite

Une chronique de l’air du temps

"Nos « Bleus » auraient-ils un drÎle de genre ?"

Dans le cadre de la politique visant Ă  rĂ©tablir l’égalitĂ© de traitement des hommes et des femmes, la FĂ©dĂ©ration Française de Football a profitĂ© d’un rassemblement des Ă©quipes de France fĂ©minine et masculine, au sein de son Centre technique national de Clairefontaine, pour organis... Lire la suite

Hubert Choderlos Monteilhet de Laclos tire sa révérence

"Les fortunes d’un authentique gentilhomme"

Hubert Monteilhet vient de nous quitter dans une indiffĂ©rence quasi gĂ©nĂ©rale, alors qu’il cheminait doucettement vers son quatre-vingt-onziĂšme anniversaire. Historien de formation, mais romancier par goĂ»t, il Ă©tait pour certains l’auteur excentrique de polars subtils, pour d’autr... Lire la suite

À la veille des Ă©lections europĂ©ennes

"Que d’efforts pour afficher des professions de foi que personne ne lira !"

Alors que le scrutin du 26 mai devrait ĂȘtre l’occasion d’une communion de peuples au corps glorieux d’une institution prĂ©tendument rĂ©demptrice, tel un vol de gerfauts hors du charnier natal (merci JosĂ©-Maria pour cet emprunt), un nuage de volatiles frappĂ©s de psittacisme s’est ab... Lire la suite

Un groin de folie

"Éloge du cochon"

En ces temps de persĂ©cutions tous azimuts, qui s’étonnera du bannissement du cochon de noble origine, boutĂ© comme un malpropre, hors de trop nombreuses cuisines de collectivitĂ©s ? On regrettera toutefois l’absence d’un quelconque avocat, commis d’office ou non, pour le soutien de... Lire la suite

La mémoire trouble

"Et si notre gĂ©nĂ©ral de Guerrelasse n’était qu’un intermittent du spectacle ?"

Les commémorations du 8 Mai nous offrent immanquablement quelques surprises. En prenant connaissance des copies du devoir de mémoire, le correcteur ne manque jamais de relever quelques perles destinées à enrichir le palmarÚs de la prestigieuse foire aux cancres. (suite&helli... Lire la suite