Ernst Jünger et le syndrome du Titanic

"Jünger souligne l’essentiel"

Le système occidental use de la peur pour se maintenir. Terrorisme, chiites, climat, racisme, fascisme, Chine, sexisme, Poutine, ce qu’on voudra, tout justifie son agenda. Nous sommes ainsi soumis à un feu croisé d’affolements divers : Troisième Guerre mondiale, faillite du sy... Lire la suite

Maurras ou la légitimité assise sur l’autorité

"L’autorité est indispensable à toute société ordonnée"

Existe-t-il une théorie typiquement, originalement, authentiquement maurrassienne de l’autorité ? Plus précisément, Maurras, a-t-il édifié, proprio motu et pro domo, une doctrine singulière de l’autorité ? Sans doute est-il hardi d’affirmer que le Martégal sut – et eut même comme... Lire la suite

L’impérialisme paneuropéiste

"L’Europe, pas le monde de Georges Feltin-Tracol (III)"

  À cette enseigne, privilégier l’empire, comme unité politique de l’alter-Europe communautarienne, organiciste, fédéraliste et albo-ethnique suggérée par Feltin-Tracol, ne paraît guère incompatible, a priori, avec la haute conscience de soi que requiert toute attitude na... Lire la suite

La nouvelle sophistique : effets d’annonce et mirages

"Les religions ayant toutes entraîné guerres et massacres, les membres de tous les clergés sont disqu"

Née en Grèce au VIe siècle avant J.-C., la sophistique se définit comme étant l’art de fausser la problématique dans une discussion philosophique ou scientifique… comme d’ailleurs dans les « conflits de casseroles » (sublime expression d’Anouilh pour évoquer les scènes de ménage)... Lire la suite

Le temps ne fait rien à l’affaire…

"Passer pour un idiot aux yeux d’un imbécile est une volupté de fin gourmet…"

« Le temps ne fait rien à l’affaire » : c’est ce qu’affirmait en 1961 ce cher Brassens lorsqu’il honorait les cons d’une manière toute personnelle, cons caduques ou cons débutants, petits cons de la dernière averse, vieux cons des neiges d’antan. Depuis rien n’a vraiment changé m... Lire la suite

Modèle de Platon de la connaissance.

Peut-on préférer une injustice à un désordre ?

"L’irréductible antithèse Ordre-Désordre (01)"

Lorsqu’il y a vingt-cinq siècles, Platon a lancé sa triade d’antithèses Bien-Mal, Juste-Injuste, Beau-Laid, il a omis de se référer à l’antithèse première, fondement des trois autres, parce qu’elle est – comme tout comportement humain – génétiquement commandée : Ordre versus Déso... Lire la suite

L’Union européenne et les robots

"Le transhumanisme est-il le stade suprême du capitalisme ?"

« Le progrès n’est plus dans l’homme, il est dans la technique, dans le perfectionnement des méthodes capables de permettre une utilisation chaque jour plus efficace du matériel humain […] On ne comprend absolument rien à la civilisation moderne si l’on n’admet pas d’abord qu’ell... Lire la suite

La Révolution européenne

"« L’Homme est la mesure de toute chose »"

Une autre Europe, oui, mais à deux conditions. Tout d’abord, il lui faut une autre conception de l’économie. Ensuite, il lui faut admettre que le cadre des États-Nations est devenu trop étriqué pour construire une Europe puissante. (suite…)... Lire la suite