De la procrastination de nos gouvernants

"« E.N.A » est l’acronyme de « Émotif Non Actif »."

Il m’est souvent reproché une légèreté de ton dans mes propos. D’aucuns stigmatisent même une propension à parler pour ne rien dire. La période de confinement m’a permis d’analyser en toute objectivité ce fâcheux travers. Au sortir de cette retraite providentielle, il m’apparaît ... Lire la suite

Demain ne sera plus comme avant

"Rien n’est moins sûr que l'incertain"

Avec le virus qui nous affecte et la crise qui nous infecte, une affirmation revient invariablement dans la bouche de nos hommes politiques et des experts en tout et n'importe quoi commentant l'actualitĂ© : « Demain ne sera plus comme avant. » (suite…)... Lire la suite

J’aime les filles…

"… mais pas n’importe lesquelles"

  Oui, comme Dutronc le chantait avec sa nonchalance communicative, j’aime les filles… mais pas n’importe lesquelles. Puisque je lui emprunte ce titre, je me dois de souligner ma considĂ©ration distinguĂ©e pour son Ă©pouse, Françoise. Au milieu d’un parterre de minettes stĂ©r... Lire la suite

Savoir extraire de l’os sa substantifique moelle

"Pour mieux résister à l’isolement"

En cette période martiale, et pour donner suite à l’appel à l’unité de notre président, il me paraît tout à fait opportun de solliciter nos anciens « qui en ont connu d’autres », pour leur expérience et surtout leur sagesse, afin qu’ils nous permettent de franchir les obstacles q... Lire la suite

Rester chez soi… et méditer

"En guerre et confinés dans nos abris antiviraux, que faire ?"

Certains suivent avec passion les débats qui tournent en boucle sur les chaînes dites d'information. Gavés d'explications les plus pertinentes (bien sûr) par des experts les mieux informés (cela va de soi et qui oserait le contester ?), ils espèrent entrevoir, à travers ces bulle... Lire la suite

Ce que nous rappelle une saine campagne Ă©lectorale

"À enfiler pareilles vestes et prendre de telles déculottées, il y a laissé sa chemise "

Pour peu qu’on y prête une attention décomplexée, les campagnes électorales ouvrent toujours quelque perspective inattendue à un esprit curieux. Bien sûr l’atmosphère sera toujours polluée par ces vieux chevaux de retour qui se pressent autour de râteliers généreusement garnis... Lire la suite

Des nouvelles inespérées de nos amis Usbek et Rica

"Soyons réalistes, demandons l’impossible… "

La dernière lettre de nos amis persans, rendue publique par Montesquieu, date de 1721. À la veille du troisième centenaire de sa rédaction, ils ont cru bon de se rappeler à notre bon souvenir en m’envoyant une missive pour le moins inattendue. Pourquoi m’avoir choisi comme destin... Lire la suite