Oswald Spengler ou les voies historiques du Grand Épuisement

"Une culture naît au moment où une grande âme se réveille"

Figure importante, sinon imposante, du courant de la Révolution conservatrice allemande de l’Allemagne weimarienne d’entre-deux-guerres (encore que le sociologue allemand Stephen Breuer conteste vigoureusement l’usage de ce syntagme taxinomique, que, pour notre part, nous sommes ... Lire la suite

Robert Steuckers

Robert Steuckers Ă  propos de la RĂ©volution conservatrice allemande

"Des réflexions, souvent originales, sur la politique européenne ou la géopolitique du continent…"

La parution récente, aux éditions du Lore du second volume de l’ouvrage intitulé, La Révolution conservatrice allemande[1] de Robert Steuckers, nous donne l’occasion – plutôt rare, s’agissant d’un sujet n’ayant que très peu les faveurs de l’Université française comme celles du « ... Lire la suite

Pier Paolo Pasolini ou le libre sacré

"En marxiste conséquent, Pasolini a bien compris que la culture « d’avant » devait être littéralement"

Les Écrits corsaires de Pasolini sont incontestablement une roborative bouffée d’air frais venant fouetter la lourde atmosphère encharognée du cloaque putride de l’hygiénisme néopuritain qui nous sert – à défaut de mieux – de France intellectuelle et médiatique. Le corsaire est c... Lire la suite

Georges Bernanos contre la conjuration des imbéciles

"Qui n’a pas une fois désespéré de l’honneur, ne sera jamais un héros"

« Roi ne puis, Rebelle ne daigne, Enragé suis ». Telle pourrait être la devise de Georges Bernanos, « anarchrist » – selon un mot-valise aussi réputé que bien inspiré –, intransigeant sur l’essentiel, fidèle à une attitude, la sienne, éloignée des compromissions mesquines, incorr... Lire la suite

Le Grand Épuisement français et européen : réalité ou intox ?

"Entretien avec Aristide Leucate"

« Si je constate, affligé et impuissant, la grande fatigue de mes contemporains, je n’y souscris guère, néanmoins, à titre personnel » Entretien avec Aristide Leucate, auteur du Dictionnaire du Grand Épuisement français et européen (Éd. Dualpha) Propos recueillis par Fabrice ... Lire la suite

Management de la sauvagerie (IV)

"Faire payer le prix du sang aux apostats et autres « croisés » d’Occident"

L’auteur de Management de la sauvagerie s’appuie sur plusieurs prédicateurs dont la renommée en islam est incontestée. Ainsi, fait-il référence au Palestinien Abd Allah Azzam, mort dans un attentat en 1989 et connu sous le qualificatif d’« imam du Djihad » tant il exhortait les m... Lire la suite

Management de la sauvagerie (III)

"La gestion de la barbarie passe préalablement par une phase d’« humiliation et de découragement »"

Concernant le reste des États, dont ceux de l’Occident, l’étape de l’humiliation et du découragement est une clé théorique d’explication de la méthode poursuivie par le groupe État islamique (EI) : éreinter nerveusement, harasser psychologiquement, épuiser politiquement les peupl... Lire la suite

Jacques Cartier.

Des vestiges aux oubliettes

"Faute de fonds, le berceau de l’Amérique française se dégrade"

En 2005, une Ă©quipe d’archĂ©ologues faisait une dĂ©couverte majeure près des berges du Saint-Laurent dans le secteur de la rivière Cap-Rouge dans la banlieue ouest de QuĂ©bec. (suite…)... Lire la suite

Management de la sauvagerie (II)

"Le djihadisme est d’abord une organisation du chaos"

Pour reprendre une formule connue, le management de la sauvagerie repose sur le principe « ordo ab chaos ». En ce sens, Management de la sauvagerie d’Abu Bakr Naji (1) s’offre à lire comme un véritable traité stratégique d’ingénierie sociale au sens où l’entend Lucien Cerise, soi... Lire la suite

Management de la sauvagerie (I)

"Tous les musulmans ne sont terroristes, mais tous les djhadistes sont musulmans"

  Il est devenu courant, depuis quelques annĂ©es, de psychiatriser les agissements des islamistes d’importation – c’est-Ă -dire ceux abondamment dĂ©versĂ©s par les courants migratoires encouragĂ©s et entretenus par les États europĂ©ens – non pas pour les stigmatiser mais, au co... Lire la suite