Quand Europe rime avec civilisation

"Ce que nous sommes. Aux sources de l’identité européenne (II)"

Il faut déconstruire le déconstructivisme et désarraisonner le monde européen de l’infernale mégamachine turbo-capitalistique. Le « grand ressourcement » que nos contributeurs appellent de leurs vœux, non sans avoir fidèlement et méthodiquement emprunté les sentiers creusés depui... Lire la suite

Ce que nous sommes. Aux sources de l’identité européennes (I)

"Quand le questionnement sur nos origines devient une nécessité vitale"

Européens, Français, Breton, Périgourdin, Provençal, qui sommes-nous finalement ? Jadis et encore naguère, la question ne se posait tout simplement pas. Et pour cause, car elle coulait de source. Or, force est de constater, hélas ! trois fois hélas !, qu’à l’heure du mondialisme ... Lire la suite

Le salazarisme ou l’inspiration d’une voie politique pour demain ?

"Une expérience originale parmi les révolutions nationales du XXe siècle"

Célébrer Salazar en France ? Projet original et des plus hétérodoxes auquel se sont attelés Olivier Dard et sa consœur Ana Isabel Sardinha-Desvignes, tous deux historiens et, respectivement, enseignants à Paris-Sorbonne et à la Sorbonne Nouvelle, à travers un ouvrage consacré au ... Lire la suite

Hyperbolique de la race (II)

"… à l’omniscience de la gnose"

  La sociĂ©tĂ© du Spectacle qui se nourrit avidement de sensationnalisme comme du bruit enivrant de sa fatuitĂ© narcissique est tombĂ©e dans le piège qu’elle s’est tendu. (suite…)... Lire la suite

De l’omniprésence du dogme…

"Hyperbolique de la race (I)"

La désignation de Mathilde Edey Gamassou, de mère polonaise et de père franco-béninois, par le comité des fêtes johanniques en vue d’incarner cette année, à Orléans, sainte Jeanne d’Arc a soulevé, de part et d’autre de la Toile, les plus trépignantes indignations comme les plus e... Lire la suite

L’eurasisme ou le retour du sacré en géopolitique

"Alexandre Douguine, Pour le Front de la Tradition (II)"

Il existe, qui plus est, chez Douguine une dimension eschatologique qui le distingue de tous les nationalistes pan-européistes qui l’ont précédé (l’on pense, par exemple, à Jean Thiriard[1] et à sa Grande Europe islando-touranienne). Conjuguée à un goût très prononcé pour la géop... Lire la suite

Alexandre Douguine, Pour le Front de la Tradition (I)

"L’eurasisme et les sources de la Tradition primordiale"

Le moins que l’on puisse dire est que l’étude d’un auteur comme Alexandre Douguine ne peut laisser le chercheur ou le lecteur indifférent. Pis, la seule mention de son nom dans certains milieux intellectuels ou diplomatiques est à même de provoquer de dérangeantes crises d’urtica... Lire la suite

L’Action française est morte ! Vive le roi (quand même) !

"Davantage qu’une page qui se tourne, un changement d’ère"

Triste dĂ©but d’annĂ©e pour la presse française. Avec couronne (mortuaire, celle-lĂ ), mais sans fanfare, l’on annonçait la fin de parution de L’Action française, l’un des plus vieux journaux de France (1908) avec Le Figaro (1826) et L’HumanitĂ© (1904). (suite…)... Lire la suite

L’impérialisme paneuropéiste

"L’Europe, pas le monde de Georges Feltin-Tracol (III)"

  Ă€ cette enseigne, privilĂ©gier l’empire, comme unitĂ© politique de l’alter-Europe communautarienne, organiciste, fĂ©dĂ©raliste et albo-ethnique suggĂ©rĂ©e par Feltin-Tracol, ne paraĂ®t guère incompatible, a priori, avec la haute conscience de soi que requiert toute attitude na... Lire la suite

Prométhéisme européiste versus nationalisme des limites

"L’Europe, pas le monde de Georges Feltin-Tracol (II)"

Le « rêve européen » de Feltin-Tracol qu’il oppose au « cauchemar consumériste », s’il devait être traduit sur le terrain politique, serait immanquablement porteur d’amères déconvenues tant il relève, avant tout, d’une mystique mobilisatrice, de la même façon que le « grève-génér... Lire la suite