Étiquette : Zarathoustra

17 novembre 2020

Heidegger et l’École de Kyôto de Bernard Stevens

Bernard Stevens est chercheur à l’université de Louvain-la-Neuve et ancien directeur de programme au Collège international de philosophie. Il est, entre autres, l’auteur d’Invitation à la philosophie japonaise, et le traducteur de Qu’est-ce que la religion ? de Nishitani Keiji. Dans son dernier opus intitulé Heidegger et l’École de Kyôto et sous-titré Soleil levant sur forêt noire (Cerf), Stevens revient sur l’ouverture de Heidegger à la […]

Partager :
3 février 2020

Réforme des retraites, réforme biaisée !

par Claude janvier. Devenu inutile à la société, un coronavirus pour les plus de 70 ans et zou ! Ad patres. Terminé le problème des retraites. Ainsi parlait sur les ondes, non pas Zarathoustra – Nietzsche – mais plus actuel et moins intelligent, Dominique Da Silva, député du Val-d’Oise, de La Régression En Marche. Encore une victime consentante du symptôme aggravant d’indigence intellectuelle dû à […]

Partager :
29 avril 2019

Nietzsche ou l’éthique de la volonté

Penseur extraordinaire – dans l’acception littérale de l’adjectif – que Friedrich Nietzsche qui compte véritablement comme le premier qui a tué Dieu[1], moins conceptuellement que dans sa dimension ecclésiale et paulinienne qui lui faisait horreur.

Partager :
14 août 2018

Les portes du passé

Au pays de Descartes, tout le monde sait qu’il est mal vu d’aborder certains sujets qui heurtent les esprits par trop rationnels. Pourtant, c’est le but déclaré du nouveau livre de Gérard Letailleur qui aborde les sujets les plus graves, les plus insolites, voir les plus troublants, tout autant que les plus célèbres ou les moins con­nus ; grâce à lui, nous appréhendons différemment notre […]

Partager :
13 mars 2017

Georges Sorel et la montée de la médiocrité moderne

« Voici ! Je vous montre le dernier homme » Zarathoustra. Rien de tel qu’un bon classique pour nous consoler de vivre en l’an 2017. Dans Les illusions du progrès (archive.org) Georges Sorel décrit des temps qui traînassaient. Florilège : « Depuis que la démocratie se croit assurée d’un long avenir et que les partis conservateurs sont découragés, elle n’éprouve plus le même besoin qu’autrefois de justifier son droit au […]

Partager :