Étiquette : nationalisme

27 novembre 2020

Lionel Baland répond aux questions de Valeurs nationales

Écrivain et journaliste belge francophone. Il parle le néerlandais (flamand), l’allemand et l’anglais. Il a travaillé dans les parties francophone, néerlandophone et germanophone de la Belgique, ainsi qu’aux Pays-Bas, et a vécu en Allemagne. Il est l’auteur de quatre livres : Léon Degrelle et la presse rexiste, Déterna, Paris, 2009 ; Jörg Haider, le phénix. Histoire de la famille politique libérale et nationale en Autriche, […]

Partager :
21 novembre 2020

Sur les Loups Gris

Chronique hebdomadaire du Village planétaire Suite aux incidents survenus à la fin du mois d’octobre en banlieue lyonnaise et à Valence entre Français d’origine arménienne et Franco-Turcs au sujet du conflit arménio-azéri dans le Caucase, le gouvernement français a ordonné, le 4 novembre dernier, la dissolution des « Loups Gris ». Par « Loups Gris », il faut entendre la branche jeune, paramilitaire et activiste de la nébuleuse nationaliste turque. […]

Partager :
6 juin 2020

Klaus Iohannis et le bon nationalisme des europhiles

par Olivier Bault. Vu la panoplie des lauréats de ces dernières années, y compris Emmanuel Macron en 2018, le choix du président roumain Klaus Iohannis comme lauréat du prix Charlemagne 2020 n’était pas une surprise. C’est un eurofédéraliste et un progressiste comme Macron, même s’il appartient en théorie à la droite roumaine. En Roumanie, c’est la gauche qui a fait le choix du conservatisme social et la droite […]

Partager :
26 novembre 2019

Bella Ciao… Ciao !

Après l’Allemagne et l’Espagne, l’Italie persiste et signe. Les élections organisées le 29 octobre en Ombrie, cette région peu peuplée du centre de l’Italie, étaient les toutes premières depuis la naissance de l’alliance inédite, encore une (!), entre le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles.

Partager :
3 octobre 2019

Le malaise bloquiste

Une fois n’est pas coutume et pour une fois, la campagne électorale canadienne nous a réservé des surprises de taille. Il n’est pas ici question des fameux « blackfaces » de Justin qui ont fait les manchettes à travers le monde et qui n’ont fait que prouver l’hypocrisie de celui qui qualifie tous ses opposants de « suprémaciste blanc ». Non, la principale surprise de cette campagne est le […]

Partager :
6 août 2019

Propagande par David Colon

David Colon est professeur agrégé d’histoire et chercheur permanent à Sciences Po, où il enseigne notamment l’histoire de la propagande, les techniques de persuasion et l’éthique de la communication. Avec cet ouvrage, sous-titré La manipulation de masse dans le monde contemporain (Éditions Belin), il présente les fondements et les techniques de communication de masse dans notre époque. Son étude permet également de mieux cerner les […]

Partager :
3 juillet 2019

Réflexions sur le nationalisme

Je dois admettre d’entrée de jeu mon ignorance : bien que le nom de Jacques Ploncard d’Assac me soit familier, je n’ai jamais rien lu de son œuvre, bien que Doctrines du nationalisme figure sur la liste des ouvrages que je compte un jour acquérir et lire. Mais la procrastination et le nombre de nouveautés publiées chaque année font en sorte que ce n’est pas encore […]

Partager :
23 juin 2019

Moldavie : triomphe d’Igor Dodon, inexistence de la Roumanie

Par Raoul Weiss. Les hasards d’une vie aventureuse, et des contacts bien plus fréquents que je ne l’aurais souhaité – pas toujours très amicaux, mais souvent bavards – avec le « personnel » du nationalisme roumain font que je crois assez bien connaître l’idéologie de « l’État profond » roumain et de ses nombreux vassaux et/ou dupes. Le leitmotiv de cette idéologie d’autojustification d’un groupe […]

Partager :
26 mai 2019

La phase terminale de notre « décivilisation » 

Il fut un temps, ou, Président du groupe Béarnais de l’Union Nationale des combattants, je pouvais faire chanter dans la messe des congrès un chant traditionnel à Notre-Dame protectrice de la France. Le refrain se terminait ainsi : « Que la France toujours, sous les coups de  l’orage, reste la grande Nation ! »

Partager :
16 novembre 2018

L’Empire euro-soviétique de Vladivostok à Dublin

Athée, matérialiste et opposé au nationalisme, Jean Thiriart n’est pas le genre d’auteur habituellement lu dans les cercles nationalistes. Et pourtant, sa pensée, notamment sur la géopolitique et sa conception d’une Europe émancipée de l’Amérique et unie à la Russie, n’a jamais été aussi actuelle qu’aujourd’hui, alors que justement l’Est présente une alternative au monde droit-de-l’hommesque devenu synonyme d’Occident.

Partager :