Étiquette : Aristote

22 avril 2019

Maurras ou la légitimité assise sur l’autorité

Existe-t-il une théorie typiquement, originalement, authentiquement maurrassienne de l’autorité ? Plus précisément, Maurras, a-t-il édifié, proprio motu et pro domo, une doctrine singulière de l’autorité ? Sans doute est-il hardi d’affirmer que le Martégal sut – et eut même comme ambition ou objectif de – forger sa propre notion de l’autorité, là où tant d’autres avant lui, de Platon à Hobbes, d’Aristote à Locke, de Machiavel à […]

Partager :
3 mai 2018

En toute logique

Alors que, tout à fait incidemment, entre deux rencontres de football et des entraînements assidus, mes humanités me poursuivaient, Monsieur Miquel, mon très méritant professeur de philosophie, s’efforçait de m’inculquer les rudiments de cette discipline qui me laissait alors aussi froid que les poches de glace attendant patiemment d’intervenir, dans les impedimenta de notre soigneur. Il est vrai que, exposé à longueur de journée à […]

Partager :
3 novembre 2017

Désordre dans la souveraineté politique

Bel essai que celui de Guilhem Golfin, docteur en philosophie, membre de l’institut d’éthique et politique Montalembert et cofondateur du Collège Saint Germain, jeune organisation consacrée à l’étude de la philosophie chrétienne.

Partager :
21 septembre 2017

Maudits Jeux Olymfric !

  La grande catastrophe est entérinée sous les applaudissements du pouvoir d’occupation médiatique, serviteur toujours zélé de la Finance et de la Banque. Réuni à Lima au Pérou le 13 septembre dernier, le CIO (Comité international olympique) a attribué l’organisation des XXXIIIe Olympiades de 2024 à Paris et les XXXIVe en 2028 à Los Angeles.

Partager :
19 août 2017

Populisme antique : réalité ou fiction (02)

Pisistrate était le chef de la faction populaire des citoyens d’Athènes, du vivant de Solon. Après le départ de son rival, Pisistrate fut élu chef de l’État et régna 19 années, de façon interrompue par deux coups d’État fomentés par les aristocrates. Dans les deux cas, il préféra partir en exil plutôt que de déclencher une guerre civile… vingt-cinq siècles plus tard, Juan Perón imitera […]

Partager :
7 juillet 2017

Et maintenant, que va-t-il faire ?

Notre jeune Président ? Il a tous les pouvoirs en main, ce qui agace les politiciens traditionnels, blanchis sous le harnais, ébahis d’une telle réussite, si prévisible en elle-même, puisque lorsque l’on a derrière soi la haute finance, l’on a aussi les médias. Argent et propagande sont les moyens nécessaires et suffisants pour conquérir le Pouvoir en régime électif, lorsque l’on a du talent.

Partager :
22 juin 2017

La France vient de se doter d’un « tyran »

  La France vient de se doter d’un tyran. Bien sûr, j’emploie le mot dans son sens antique qui n’était point péjoratif. Aristote en faisait une sorte de monarque non héréditaire dont il écrit : « Ces législateurs choisis par les villes pour mettre fin aux discordes civiles concentraient tous les pouvoirs politiques dans leurs mains. »

Partager :
10 mars 2017

Pourquoi le système veut faire passer Marine

  La rapidité de la soumission de Trump au système a été admirable, comme la soumission de Syriza en Grèce, ou la rapidité de l’annulation du Brexit ! Comme dirait Céline, la résistance populiste ne demande qu’à foutre le camp – ou à cliquer rageusement sur sa souris…

Partager :
28 novembre 2016

L’art du possible

Les ressorts de la politique étrangère de l’Europe ne manquent pas de surprendre par la duplicité hypocrite qu’ils renferment. Le traité de Lisbonne de 2007 crée une sorte de Ministère des Affaires étrangères et de la Sécurité, aujourd’hui occupé par Federica Mogherini.

Partager :