Étiquette : République

3 octobre 2018

De l’hypocrisie et de la misogynie républicaines

La récente élection de Richard Ferrand comme président de l’Assemblée nationale a inspiré divers commentaires politiques sur lesquels je ne désire pas m’attarder, tant ils reflètent la banalité de leurs auteurs. Cependant, elle a motivé la rédaction de cet article. Effectivement, cette nomination officielle (1) permet de pointer deux failles intrinsèques du gouvernement républicain : l’hypocrisie et la misogynie.

Partager :
12 septembre 2018

La haine molle…

Le Français a tout subi de la République : la révision de son histoire, le culte abrutissant de ses grands hommes (avenue Jaurès-Clemenceau-Ferry-Gambetta, etc.), le déclin économique, démographique, social (qui a préparé le « grand remplacement » qui n’existe pas – comme notre histoire !), mais aussi le déshonneur de Vichy, le massacre des guerres, les humiliations coloniales et l’effondrement culturel et moral. Aujourd’hui la république nie la notion de […]

Partager :
3 juin 2018

Eugène-Melchior de Vogüe par Anna Gichkina

Ce livre, sous-titré ou comment la Russie pourrait sauver la France, est écrit par Anna Gichkina. Docteur ès lettres diplomée de l’Université Paris-Sorbonne, elle nous propose un ouvrage sur Eugène-Melchior de Vogüe, sa vie et son œuvre. Celui-ci est principalement connu pour son livre intitulé Le Roman russe publié à Paris en 1886. Cet opus révèle à l’ensemble de l’opinion française les richesses intellectuelles et […]

Partager :
21 mai 2018

Armand Barbès, l’indigné permanent

Proudhon le nommait le Bayard de la Démocratie, Lamartine le soldat de l’impossible, Charles Hugo l’aventurier du devoir. Ce livre, sous-titré l’indigné permanent, raconte la vie d’Armand Barbès. Il est écrit par Paul Tirand. Celui-ci est également l’auteur de deux autres biographies consacrées au communard Emile Digeon et à Edmond Combes. Il a aussi publié une Histoire de Castelnaudary (1815-1945) et deux ouvrages sur la […]

Partager :
16 mai 2018

La prise des Tuileries et le sacrifice de la Garde suisse

Ce livre, La prise des Tuileries et le sacrifice de la Garde suisse, nous présente, sous un jour nouveau, les Gardes suisses et leur sacrifice héroïque du 10 août 1792. L’auteur est Alain-Jacques Czouz-Tornare, docteur ès lettres de la Sorbonne, spécialiste des relations franco-suisses, chevalier des Arts et des Lettres et de l’Ordre national du Mérite. Il étudie par le menu cette troupe d’élite, son rôle […]

Partager :
22 février 2018

Qui se souvient de Juan Donoso Cortès ?

« Qui se souvient de Juan Donoso Cortès ? » : c’est sur cette interrogation que Christophe Boutin introduit l’entrée « Donoso Cortès » dans l’excellent Dictionnaire du conservatisme dont il est à l’origine avec Frédéric Rouvillois et Olivier Dard. Qui se souvient en effet de cet espagnol éclectique qui a partagé sa vie entre l’Espagne où il est né et la France où il est mort après quelques tribulations européennes ? […]

Partager :
14 juillet 2017

Faut-il abattre la République ?

Telle est, en substance, la question posée – en termes moins châtiés – par la corrosive revue de désintoxication idéologique, Réfléchir & Agir, dans son dernier numéro d’été. Pourquoi tant de haine à l’égard d’une entité plutôt abstraite à laquelle on prête un visage avenant aux doux traits féminins, tout aussi mythifiés ? Voilà, précisément, le hiatus. Entéléchie ou concept éthéré, la République est à peu […]

Partager :
27 juillet 2016

Germaine de Staël-Holstein et ses énormes défauts et qualités…

Élevée dans le culte de son père, Jacques Necker, Germaine, Anne, Louise, de Staël-Holstein (1766-1817) est un « singe savant » précoce. Dès son adolescence, elle est la rivale de sa mère, dans son salon littéraire et dans l’affection de son père. Très convoitée par les coureurs de dot, elle épouse en 1785 l’ambassadeur de Suède à Paris, bel homme, intellectuellement nul, mais apparenté aux familles royales […]

Partager :