Étiquette : Pierre Dac

11 avril 2021

Petites annonces vide grenier

Dans son incomparable journal L’Os à moelle, Pierre Dac l’inoubliable philosophe stoïcien avait réservé un bon coin… de page à une rubrique « petites annonces classées ». En ces temps difficiles, Eurolibertés pourrait pour sa part concourir à une œuvre secourable à défaut d’être reconnue d’utilité publique, pour venir en aide à des pouvoirs publics accaparés par le traitement d’un mutant hybride particulièrement incontrôlable : le loup-phoque.

Partager :
22 janvier 2021

Je sais, je sais, je sais…

Encore quelques fruits savoureux nés en ces temps difficiles : la démystification d’idées reçues et la validation de quelques postulats apparemment fantaisistes comme celui de Pierre Dac : « Ceux qui ne savent rien en savent toujours autant que ceux qui n’en savent pas plus qu’eux ». Il suffit d’écouter tous ces « sachants » qui investissent les studios de radio et les plateaux des chaînes de télévision pour s’en convaincre.

Partager :
14 avril 2020

Savoir extraire de l’os sa substantifique moelle

En cette période martiale, et pour donner suite à l’appel à l’unité de notre président, il me paraît tout à fait opportun de solliciter nos anciens « qui en ont connu d’autres », pour leur expérience et surtout leur sagesse, afin qu’ils nous permettent de franchir les obstacles qui se dressent encore devant nous.

Partager :
4 avril 2020

Rester chez soi… et méditer

Certains suivent avec passion les débats qui tournent en boucle sur les chaînes dites d’information. Gavés d’explications les plus pertinentes (bien sûr) par des experts les mieux informés (cela va de soi et qui oserait le contester ?), ils espèrent entrevoir, à travers ces bulletins, quasi météorologiques, une éclaircie possible, sinon l’arc-en-ciel libérateur qui leur permettra de jeter enfin un orteil à l’extérieur de leur blockhaus […]

Partager :
1 juillet 2019

À l’écoute de Stendhal

Toutes choses égales par ailleurs, j’ai toujours préféré Henri Beyle à Stendhal son double. Allez donc savoir pourquoi. Peut-être parce que le premier était plus sincère et plus émouvant que le second, un tantinet prétentieux, soucieux de paraître autrement qu’il n’était, et surtout fort prudent dans ses rapports avec les autorités du moment. Ne suspendit-il pas la parution de son Lucien Leuwen, abandonné en l’état, au […]

Partager :
21 juin 2019

Michel Serres, un infatigable sherpa de l’Europe en marche

Il est rare que la disparition d’un écrivain suscite pareille unanimité. Des plus influents représentants de l’État, aux Français les plus moyens, Michel Serres incarnait un optimisme inoxydable, permettant à l’insomniaque, tordu par l’angoisse des lendemains incertains, de retrouver un sommeil de bébé. Incontestablement les livres de Michel Serres auraient mérité un remboursement par la Sécurité Sociale, pour avoir contribué au comblement du trou comptable […]

Partager :
19 avril 2018

Frappes en Syrie

Entretien avec Philippe Randa, Directeur du site EuroLibertés Propos recueillis par Guirec Sèvres, publiés sur le site Synthèse nationale La France, les États-Unis et le Royaume-Uni ont donc bombardé la Syrie pour punir le régime de Bachar al-Assad d’avoir utilisé, ce qu’il dément, des armes chimiques contre les réduits djihadistes à Douma près de Damas… Quelle est votre réaction ? N’étant pas mieux informé que l’ensemble de nos compatriotes, je ne […]

Partager :
5 octobre 2017

Humeurs vagabondes

« Paris, Gare de Lyon, ciel bleu et gris d’un jour sans nom, c’est Paris, Paris couleur d’encre, au mois de septembre… » C’est ce que nous susurrait l’élégant Jean-Claude Pascal au début des années soixante alors que notre société désenchantée glissait doucettement vers les paradis artificiels de mai 1968. Il est vrai que si les feuilles d’automne infusées peuvent avoir, après la surexcitation estivale bien connue, des […]

Partager :
18 juillet 2017

Le changement, parlons-en

Signe des temps, il n’est pas une journée sans que, à l’appui de sa chronique, un journaliste n’emprunte à Giuseppe Tomasi de Lampedusa et à son Guépard cette formule devenue « culte » : « Tout changer pour que rien ne bouge. » Ne croyez surtout pas que l’intervention du président Macron devant le congrès et que le discours de politique générale du Premier ministre y soient pour quelque chose. […]

Partager :
31 mai 2017

Comiques en politique

  L’héritage de Coluche ne se limite pas aux Restos du Cœur, ni aux histrions appelés « Les Enfoirés ». Sa postérité inattendue se retrouve aussi en politique, un domaine que Michel Colucci tenta d’investir entre octobre 1980 et mars 1981 quand il présenta sa candidature à l’élection présidentielle. Recueillant jusqu’à 16 % des intentions de votes, l’acteur comique se retira finalement après de nombreuses pressions parfois menaçantes…

Partager :