Étiquette : Charles De Gaulle

6 janvier 2020

Les Français vont-ils être capables de se supporter ?

Dans la Rome antique, après chaque époque de guerre civile, on décrétait une Indulgentia perfecta. Non pas cette « indulgence plénière », cette « absolution » laxiste de ceux qui ont ensuite dominé l’Urbs, prenant (fort mal) le relais des grands républicains, puis des empereurs les plus efficaces, mais l’amnistie pour tous les délits et une peine modérée pour les crimes politiques d’une époque terminée (per-fecta : une fois les […]

Partager :
3 janvier 2020

Emmanuel Macron ou l’illusion du pouvoir

Gouverner est au XXIe siècle un art d’autant plus difficile que ses conditions d’exercice ont brutalement changé depuis l’apparition de l’informatique dans l’univers de la communication. L’exercice dans notre pays est encore rendu plus difficile par ce goût qu’ont tous nos gouvernants de vouloir tout contrôler et d’avoir au fil du temps, du moins depuis la IIIe République, sophistiquer l’appareil étatique.  La machine s’est largement complexifiée au […]

Partager :
18 décembre 2019

Quand des lendemains rêvés tournent au vrai cauchemar

Le général De Gaulle qui, malgré ses étoiles n’avait jamais été un soldat, tout au plus un militaire intermittent du service actif, n’aimait pas l’Armée au point de s’en méfier comme de la peste. C’est d’ailleurs ce qui le conduisit tout au long de sa carrière politique à la diviser sinon à la briser, pour mieux la maîtriser.

Partager :
22 novembre 2019

Pieds-noirs : les rapatriements en France. 1954-1962

« Ces populations qui arrivent sans rien, avec deux valises par personne – ce n’est pas une légende – s’intègreront pourtant dans des villes où les populations furent parfois – surtout au début – hostiles » (Propos recueillis par Fabrice Dutilleul). Comment et dans quelles conditions les rapatriés ont-ils fini par échouer massivement sur le littoral méditerranéen ? L’imprévoyance du gouvernement, la cécité de Robert Boulin, […]

Partager :
18 octobre 2019

La rançon de la décadence

Depuis 2012, les attentats des fous furieux du dénommé Allah se sont multipliés à rythme accéléré, devenant de plus en plus meurtriers. Avec des explosifs artisanaux ou volés dans les dépôts militaires (grâce à des complicités internes), avec des armes automatiques dont tous les voyous sont pourvus, ou par des moyens aussi rudimentaires, mais très efficaces, qu’un camion-bélier, les terroristes pulvérisent les records annuels de […]

Partager :
17 octobre 2019

Vers quelle Aurore ?

Le Pape Pie XI, dont la politique fut très contestable, avait eu cependant une vision funeste de l’avenir, ce qui lui avait fait déclarer : « Viendra le temps des crimes légitimés ; des crimes sans assassins, des effets sans cause ! » Nous en sommes là.

Partager :
23 août 2019

Brexit or not Brexit ?

L’avis de Jean-François Touzé Sauf aboutissement des manœuvres partisanes que mène un Parti travailliste tenté de renouer avec ses démons gauchistes des années 1970, allié aux libéraux centristes et à une fraction des conservateurs, artificiellement coalisés dans une recherche désespérée de nouvelles élections après l’éventuel vote d’une motion de défiance ; sauf intervention aussi improbable qu’institutionnellement aventureuse de la Reine ; sauf nouveau délai accordé […]

Partager :
12 août 2019

Mettre l’Union européenne à l’heure suisse

Ancien directeur de La Tribune de Genève et député à l’assemblée cantonale de Genève, d’abord sous l’étiquette démocrate-chrétienne, puis comme indépendant, le Russo-Suisse Guy Mettan vient de signer un essai qui mécontentera les européistes « bruxellobéats » et agacera les souverainistes nationaux, Le continent perdu. Plaidoyer pour une Europe démocratique et souveraine (les Éditions des Syrtes, 2019, 266 p., 19 €).

Partager :
7 juillet 2019

Les uchronies : on aime, on déteste ou alors, on découvre !

« “Le nez de Cléopâtre : s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé.” Cette assertion bien connue de Pascal relève de l’uchronie, c’est-à-dire de l’histoire qui aurait été différente si un événement s’était passé autrement », rappelle Georges Feltin-Tracol dans l’avant-propos d’un passionnant numéro hors-série de la revue Réfléchir&Agir : « Uchronies : histoire contrefactuelle et mondes alternatifs » (hors-série n°4).

Partager :
5 juillet 2019

Qu’est-ce qu’un Homme d’État ?

Aucun être humain ne doit être calomnié. Mais tout homme public peut et doit être jugé, par ses contemporains d’abord, par la postérité ensuite. Cela ne signifie pas qu’il doive être vilipendé s’il s’est trompé de bonne foi. S’il s’est avéré médiocre, voire nul, il doit être dénoncé comme tel. S’il est prouvé qu’il a nui à sa nation ou à d’autres, sa mémoire doit […]

Partager :