Quand Castaner fait du Le Pen !

"7 005 GĂ©orgiens ont en effet dĂ©posĂ© en 2018 une demande d’asile, soit
 une hausse de 256 % !"

Étonnantes dĂ©clarations du ministre de l’IntĂ©rieur Christophe Castaner lors de son voyage Ă  Tbilissi, la capitale de la GĂ©orgie
 Elles sont habituellement tenues, en notre pays, par ceux qu’ils vouent particuliĂšrement aux gĂ©monies. (suite…)... Lire la suite

Le mensonge comme raison d’État

"
 en France comme en Europe"

Depuis quelques jours les chaĂźnes de tĂ©lĂ©vision, dont l’objectivitĂ© journalistique n’est plus Ă  dĂ©montrer, alignent les reportages sur cette « Europe qui finance gĂ©nĂ©reusement nos communes » : la suppression des zones blanches de l’internet, le financement de voitures Ă©lectriques... Lire la suite

« De la dĂ©mocratie en AmĂ©rique » suite

"La démocratie en Amérique reprend des couleurs"

Le dimanche 28 octobre, le BrĂ©sil et ses 210 millions d’habitants, premiĂšre puissance d’AmĂ©rique du Sud et seconde d’AmĂ©rique aprĂšs les USA, Ă©lisait avec plus de 55 % Jair Bolsonaro (Parti Social LibĂ©ral) contre le candidat du Parti des Travailleurs (gauche). (suite…)... Lire la suite

Drapeau de la Nouvelle-ZĂ©lande.

Le Pen chez les kiwis

"Chronique hebdomadaire du Village planétaire"

  Le 23 septembre dernier, les Ă©lecteurs nĂ©o-zĂ©landais choisissaient une nouvelle Chambre des reprĂ©sentants. Le mode de scrutin de ce pays s’apparente au systĂšme Ă©lectoral allemand auquel s’ajoutent sept circonscriptions rĂ©servĂ©es aux Maoris. En effet, contrairement Ă  leu... Lire la suite

À toute chose, malheur est bon : le fait Macron

"Les scores de MĂ©lenchon et de le Pen additionnĂ©s atteignent dĂ©jĂ  42,5 %. Et ce n’est qu’un dĂ©but !"

  Attention ! Cet article prĂ©suppose une hypothĂšse que l’auteur fait sienne. En effet, il y est prĂŽnĂ© la clartĂ© en matiĂšre politique, Ă  savoir que la droite comme la gauche ou le centre doivent mĂ©riter leur nom : une droite rĂ©ellement de droite, une gauche rĂ©ellement de g... Lire la suite

De Hollande à Juppé : un rappel de la nullité française

"Juppé déplaira avant trois ans et on revotera socialiste"

  Je n’ai aucune envie de dĂ©noncer le futur succĂšs de ce bon JuppĂ©. Il est comme Hollande, mais pire. Le Français dont je me moquais dĂ©jĂ  il y a dix ans, asticot, mĂ©tro, homo, hĂ©tĂ©ro, techno, socialo, rĂ©glo, rococo, catho, se reconnaĂźtra dans Bordeaux. On aura les impĂŽts ... Lire la suite