Auteur : Franck Buleux

Franck Buleux, 50 ans, chargé d’enseignement, est diplômé en histoire, en droit, en sciences politiques et en criminologie. Il a publié, chez L'Æncre, "L’Europe des peuples face à l’Union européenne", préfacé par Georges Feltin-Tracol ; chez Dualpha "La Guerre sociale qui vient" (D’Action directe aux Black Blocs, la violence des ultras), également préfacé par Georges Feltin-Tracol et a dirigé chez Synthèse éditions le n°20 des Cahiers d'Histoire du nationalisme "Pierre Poujade. Union et Fraternité française". Auteur d’un mémoire sur les séparatismes européens, il se passionne pour les mouvements politiques favorables à « L’Europe aux cent drapeaux. »
4 décembre 2020

Police et maintien de l’anonymat

Le principe de la fonction publique est de représenter l’État dans ses multiples fonctions, de l’hôpital à l’enseignement en passant par la sécurité intérieure et extérieure. Les fonctions publiques dites régaliennes revêtent un caractère particulier, elles sont du ressort de l’exercice de la puissance gouvernante : un juge, un militaire et un policier sont extrêmement liés à la matrice suprême.

Partager :
28 novembre 2020

Macron ou l’inconstance électorale

Le quinquennat Macron ne semble pas excessivement compatible avec la question de l’exercice électoral. Le soutien politique de ce mandat est La République en marche (LaREM), un mouvement issu d’En marche ! – structure digitale mise en place pour investir des candidats aux élections législatives de juin 2017 et « donner une majorité au président » qui venait d’être élu. L’élection des députés ne fait que mécaniquement confirmer le […]

Partager :
21 novembre 2020

Macron : la stratégie de la peur

On peut, sans se tromper, indiquer que le quinquennat d’Emmanuel Macron aura deux temps marquants, celui des Gilets Jaunes et celui de la crise sanitaire, représentée par le Covid-19. Le premier temps est celui de la recherche, vaine, de l’incarnation politique par des centaines de milliers de manifestants face à un pouvoir fragile, mais imperturbable, menacé, mais institutionnalisé. On sentit une évolution sensible au cœur […]

Partager :
29 mars 2018

L’Union européenne contre les enfants Hallyday

  Dans le litige familial qui oppose les enfants légitimes de Johnny Hallyday, Laura Smet et David Hallyday, et sa dernière épouse, veuve de la star française et représentante légale de leurs deux enfants adoptés, Laëtitia Smet, il a été évoqué de nombreux aspects, sauf un, l’essentiel : le droit international privé et son application.

Partager :
1 février 2018

L’Autriche, pays protecteur du Sud-Tyrol

Dans mon essai publié en mai dernier, L’Europe des peuples face à l’Union européenne (éditions L’Æncre), j’ai évoqué, en quelques lignes (pp. 53-54), le cas de la région du Haut-Adige (ou du Sud-Tyrol), appelée, administrativement par les autorités italiennes, la province autonome de Bolzano, qui n’est autre que la capitale de ce territoire largement autonome partie de la péninsule. Pourquoi ce territoire, limitrophe au nord […]

Partager :
28 janvier 2018

Le conservatisme, une vision politique à reconquérir

  Préalablement à cette intervention, il est loisible d’affirmer que le conservatisme « à la française » est un terme « à la mode », ce qui peut lui donner un aspect positif au temps de la médiacratie (le fameux « quatrième pouvoir » permet d’avoir un certain nombre d’analyses sur ce courant de pensée) ; de plus, il est à la une de revues amies : la revue Éléments, « La nouvelle vague […]

Partager :
1 octobre 2017

Réveil des nationalités en Europe

  La norme reconnue de droit international uti possedetis juris, principe coutumier utilisé dès qu’il s’agit de déterminer, et d’autoriser, les frontières d’un nouvel État, sert, le plus souvent, hors la période déjà ancienne de la décolonisation, à renforcer, à pérenniser les frontières existantes.

Partager :
18 août 2017

Le recyclage d’un gaulliste parisien

André Fanton, originaire de Gentilly, dans le Val-de-Marne, a été secrétaire d’État auprès du ministre d’État chargé de la Défense nationale du gouvernement Jacques Chaban-Delmas, du 20 juin 1969 au 5 juillet 1972. Il est élu député gaulliste du 11ème arrondissement de Paris depuis 1958.

Partager :
16 août 2017

Le fils du fondateur de la Ve République

En 1958, Michel Debré fut le premier Premier ministre de la Ve République. C’est lui, dit-on, qui rédigea l’intégralité du texte fondateur. Le Conseil constitutionnel veille à ce que nos textes votés par le Parlement soient conformes à cette Constitution. Depuis quelques mois, nous venons de l’évoquer, Laurent Fabius, ancien élu de Normandie, en a la charge. Avant lui, et depuis février 2007, il s’agissait de Jean-Louis […]

Partager :