Dans les contre-pieds d’une Europe vagabonde

"Ceux qui parlent trop souvent de l’humanitĂ© ont une curieuse tendance Ă  dĂ©cimer les hommes"

Je vais vous faire un aveu : lorsque j’assiste Ă  une rencontre sportive tĂ©lĂ©visĂ©e, je coupe le son afin d’éviter les propos oiseux que les « consultants » se croient obligĂ©s de tenir, pour justifier leur statut sinon leur cacheton. (suite…)... Lire la suite

C’était en mars

"Chronique européenne"

Que s’est-il passĂ© en Europe un mois de mars ? L’occasion de se rappeler ou de commĂ©morer les Ă©vĂšnements importants qui ont marquĂ© l’Histoire de l’Europe, dans sa grandeur autant que dans ses crises et ses malheurs. (suite…)... Lire la suite

Le temps ne fait rien à l’affaire


"Passer pour un idiot aux yeux d’un imbĂ©cile est une voluptĂ© de fin gourmet
"

« Le temps ne fait rien Ă  l’affaire » : c’est ce qu’affirmait en 1961 ce cher Brassens lorsqu’il honorait les cons d’une maniĂšre toute personnelle, cons caduques ou cons dĂ©butants, petits cons de la derniĂšre averse, vieux cons des neiges d’antan. Depuis rien n’a vraiment changĂ© m... Lire la suite

Les institutions romaines avant Jules CĂ©sar

"Populisme antique : réalité ou fiction (04)"

Ce que l’on sait, par la tradition, des institutions romaines est tirĂ© pour l’essentiel des ouvrages de Messieurs Tite-Live et Denys d’Halicarnasse, qui furent deux contemporains du grand Octave-Auguste. C’est assez dire que ces deux historiens ont travaillĂ© sur des archives que ... Lire la suite

Un traĂźtre parmi nous

"L’abominable histoire de France n° 6"

Sous prĂ©texte de faire de VercingĂ©torix le premier hĂ©ros d’une France qui n’existait pas, on a racontĂ© son histoire n’importe comment. Lisons par exemple le Tour de France par deux enfants, de G. Bruno : « Au jour dĂ©signĂ© d’avance, toute la Gaule se souleva d’un seul coup ». T... Lire la suite

Alésia, connais pas

"Abominable histoire de France n° 5"

AprĂšs Gergovie, voilĂ  donc CĂ©sar repoussĂ© vers le nord, quelque part entre la Seine et le Rhin. Par oĂč regagner la Province ? Il le dit lui-mĂȘme : « In Sequanos iter fecit », ce qui veut dire qu’il se dirige vers les pays des SĂ©quanes. Pas qu’il le traverse, sans quoi il aurait d... Lire la suite

Vercingétorix et son Jules

"Abominable histoire de France n° 4"

La Gaule n’était qu’une partie du monde celte, qui allait de l’Atlantique aux Carpathes, et dont une bonne partie Ă©tait dĂ©jĂ  colonisĂ©e depuis le IIe siĂšcle avant notre Ăšre, notamment la Narbonnaise, qui s’étendait Ă  l’ouest jusqu’à l’Aquitaine, et au nord jusqu’à Lyon et au lac L... Lire la suite

De l’énarchie Ă  la planĂštocratie via l’eurocratie

"Les bureaux ? La France vit sous la domination du scribe accroupi"

Les programmes de prĂ©campagne des postulants Ă  l’élection prĂ©sidentielle offrent parfois quelques surprises. Il en est ainsi pour celui de Bruno Le Maire. Cet Ă©narque distinguĂ© prĂ©conise ni plus ni moins que la suppression de la prestigieuse Ă©cole qui l’a formĂ© sinon formatĂ©. « C... Lire la suite