6 mars 2018

C’était en mars

Par Richard Dessens

Que s’est-il passé en Europe un mois de mars ? L’occasion de se rappeler ou de commémorer les évènements importants qui ont marqué l’Histoire de l’Europe, dans sa grandeur autant que dans ses crises et ses malheurs.

Les fêtes « nationales » tout d’abord :

Bosnie-Herzégovine : 1er mars. La Bosnie-Herzégovine célèbre sa fête nationale le 1er mars en commémoration du 1er mars 1992. La Bosnie-Herzégovine gagne son indépendance par rapport à la République socialiste fédéraliste de la Yougoslavie ce jour-là.

Bulgarie : 3 mars. La fête nationale de la Bulgarie commémore la signature du Traité de San Stefano du 3 mars 1878, qui proclame un État souverain bulgare, après la guerre russo-turque. Le 3 mars est synonyme de “Jour de la libération” pour la Bulgarie. Ce jour est considéré comme le premier pas important pour la reconnaissance et l’établissement de la souveraineté bulgare, perdue en 1396 sous la conquête ottomane en Europe.

Irlande : 17 mars. Tous les ans, le 17 mars, les Irlandais célèbrent la Saint Patrick, le patron des Irlandais. Selon la légende, cet homme, né aux environs de l’an 385, se serait installé en Irlande vers 430, où il se serait converti à la vie religieuse. En tant qu’évêque, il chercha à répandre le catholicisme dans son pays. Dans ses sermons, il utilisait le trèfle pour expliquer le concept de la Sainte Trinité : le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Aujourd’hui, le trèfle est fréquemment associé à la célébration de la Saint Patrick, mais il est surtout devenu l’emblème national du pays.

17 mars, Fête de Saint Patrick, patron des Irlandais.

17 mars, Fête de Saint Patrick, patron des Irlandais.

Grèce : 25 mars. La Grèce célèbre sa fête nationale le 25 mars. Cette date célèbre l’indépendance de la Grèce par rapport à l’Empire Ottoman. Après avoir conquis Constantinople en 1453, les Turcs ont obtenu le contrôle sur la Grèce. La cohabitation se déroula correctement, mais le 25 mars 1821, les Grecs rejettent la domination turque. En 1822, la Grèce devient indépendante.
Mars a aussi vu défiler des évènements majeurs pour l’Europe :

 

15 mars 44 av. JC : assassinat de Jules César par un groupe de conjurés… dont son fils adoptif Brutus.

27 mars 1462 : Ivan III devient Prince de Moscou. Ivan III aura marqué le règne de la ville de Moscou d’une étape importante dans l’unification de l’État russe. Il est ainsi le prince qui a déclaré l’indépendance de la Russie, jusqu’alors rattachée au pouvoir mongol. Son règne s’achèvera à sa mort en 1505.

6 mars 1510 : Diète d’Empire à Augsbourg. Le 6 mars 1510, la Diète d’Empire à Augsbourg abandonne la réforme de 1501 qui mettait en place un gouvernement commun des pays héréditaires de la maison d’Autriche. Par la suite, l’empereur Maximilien 1er décide de partager le cercle impérial en dix cercles, à savoir : ceux d’Autriche, de Bavière, de Souabe, de Franconie, de Haute et Basse-Saxe, de Westphalie, de Haut-Rhin et Bas-Rhin et de Bourgogne. Ils subsisteront jusqu’en 1806. Voilà un bel exemple d’une « Europe des Patries charnelles »…

22 mars 1516 : au cours d’une cérémonie fastueuse, Charles Ier est proclamé roi de Castille et d’Aragon dans la collégiale Sainte-Gudule de Bruxelles conjointement avec sa mère, Jeanne la Folle, qui portera le titre de reine de Castille. Également roi de Sicile et prince des Pays-Bas, ce dernier devient finalement en 1519 empereur du Saint Empire romain germanique sous le nom de Charles Quint.

29 mars 1516 : création du ghetto de Venise. Le 29 mars 1516, suite à une décision du « Conseil des prieurs » (sorte d’organe décisionnel du pouvoir vénitien), tous les Juifs qui résident dans la ville de Venise sont contraints d’aller vivre dans le Ghetto Nuovo, un quartier situé sur une île au nord de la ville. Les Juifs étaient soumis à des règles de vie strictes, ils ne pouvaient pas construire de nouveaux édifices, et des lois somptuaires les obligeaient à suivre un code vestimentaire bien précis.

10 mars 1761 : Exécution de Jean Calas. Jean Calas est exécuté selon le supplice de la roue sur la place Saint-Georges de Toulouse. L’homme, protestant, est accusé d’avoir tué son fils parce que celui-ci voulait se convertir au catholicisme. En fait, la famille Calas avait prétendu avoir retrouvé son fils assassiné alors que celui-ci s’était pendu. Mais l’intolérance religieuse, la rumeur ainsi que l’acharnement du capitoul de Toulouse ont eu raison de la vérité. Jean Calas est supplicié alors qu’il crie son innocence. Découvrant la vérité, Voltaire a alors œuvré pour la réhabilitation de Calas.

21 mars 1804 : Assassinat du Duc d’Enghien sur ordre de Napoléon 1er.

30 mars 1856 : Traité de Paris sur la fin de la guerre Crimée. Ce traité fait de la mer Noire un territoire maritime neutre où sont interdits les bateaux de guerre et la construction de fortifications. Cette mesure fait perdre à la Russie une grande partie de son influence dans cette région. Le traité met également en place la Commission du Danube qui régit la navigation sur le fleuve.

18 mars 1871 : Début de la Commune

14 mars 1883 : Décès de Karl Marx

8 mars 1911 : Première Journée Internationale de la Femme. La Journée de la femme est née en 1909 aux États-Unis. Elle est votée à l’unanimité en 1910 pour devenir un évènement international, lors d’une conférence à Copenhague.

8 mars 1917 : Début de la Révolution « de février » en Russie. Le 15 mars Nicolas II abdique. Il sera arrêté avec sa famille le 6 avril.

23 mars 1919 : Mussolini crée les « Faisceaux Italiens de Combat »

29 mars 1919 : Procès de l’assassinat de Jean Jaurès par Raoul Villain

Mars 1930 : création de la Garde de Fer en Roumanie par Corneliu Codreanu

7 mars 1936 : Les troupes de la Wehrmacht occupent la zone démilitarisée de la Ruhr. Le chancelier allemand, Adolf Hitler, déclare caduques les dispositions du Traité de Versailles par lesquelles l’Allemagne s’engage à démilitariser la Ruhr.

13 mars 1938 : l’Anschluss. Après la démission forcée du chancelier autrichien, Hitler donne l’ordre à ses troupes d’envahir l’Autriche au petit matin. Les Autrichiens acclament les soldats du Reich qui ne rencontrent aucune difficulté à prendre possession du pays. Le chancelier allemand défilera dans sa ville natale, Braunau-am-Inn.

28 mars 1939 : Suite à la chute de Negrin et à une négociation, Franco entre à Madrid sans violence. La Guerre Civile est terminée (1er avril)

5 mars 1946 : Discours de Fulton par Churchill qui crée la formule « rideau de fer » qui s’est abattu sur l’Europe.

5 mars 1953 : Mort de Joseph Staline

20 mars 1956 : Indépendance de la Tunisie

25 mars 1957 : Signature des Traités de Rome créant le Marché Commun. Triste anniversaire…

19 mars 1962 : « cessez-le-feu » en Algérie suite aux accords d’Évian. Fin de l’Algérie française.

11 mars 1963 : Exécution du colonel Bastien-Thiry suite à l’attentat manqué contre de Gaulle du Petit Clamart. Bastien-Thiry est le dernier citoyen français à être exécuté pour des motifs « politiques ».

22 mars 1968 : coup d’envoi des évènements de mai 1968 par le « mouvement du 22 mars » (Cohn-Bendit) de l’université de Nanterre.

11 mars 1985 : Gorbatchev devient le n° 1 de l’URSS

Rendez-vous en avril pour en connaître l’histoire et ses vicissitudes…

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99