L’avis de Jean-François TouzĂ©.
Jean-François Touzé, Délégué général du Parti de la France, est également le rédacteur en chef de la revue "Confrontations".

Jean-François TouzĂ©, DĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral du Parti de la France, est Ă©galement le rĂ©dacteur en chef de la revue « Confrontations ».

En proposant aux pays de l’UE un « dialogue stratĂ©gique » sur l’emploi de la force nuclĂ©aire française, et en envisageant d’Ă©tendre notre notion d’intĂ©rĂȘts vitaux Ă  nos voisins, Emmanuel Macron se comporte en petit fourrier de Washington.
Si l’idĂ©e de la constitution un jour d’une dĂ©fense europĂ©enne crĂ©dible, construite Ă  partir des armĂ©es nationales de chaque État, dans une vision de puissance civilisationnelle de notre continent, ne peut qu’ĂȘtre encouragĂ©e, elle ne peut se concevoir que dans la libertĂ©, la volontĂ© et l’indĂ©pendance europĂ©ennes.
Tant que l’Union europĂ©enne ne sera pas autre chose que l’appendice politique, Ă©conomique et militaire des États-Unis, toute extension de notre doctrine de frappe atomique serait un pas franchi vers l’acceptation du vieux rĂȘve amĂ©ricain des annĂ©es 50 et 60 de « force multilatĂ©rale » Ă  peine mis au goĂ»t du jour par les nouvelles donnĂ©es gĂ©opolitiques.
Le « tout nuclĂ©aire » francais voulu par Charles De Gaulle par son coĂ»t faramineux, son dĂ©veloppement quasi monopolistique et l’affaiblissement dramatique de nos forces conventionnelles qu’il entraĂźna, fut une erreur de plus du fondateur de la Ve RĂ©publique.
Mais brader aujourd’hui au seul profit de l’Europe amĂ©ricaine et de l’OTAN washingtonienne le peu de positions internationales que conserve encore la France — notre arme atomique et notre siĂšge permanent au Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU — serait un crime contre la Nation et l’ambition identitaire europĂ©enne.
Article paru sur le site SynthĂšse nationale.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99