Quiconque s’intĂ©resse Ă  l’Histoire de l’Europe et de l’Occident en gĂ©nĂ©ral, a en mĂ©moire les nombreuses crises et guerres qui ont marquĂ© les nations europĂ©ennes. Ces crises, qu’elles soient des guerres entre nations sƓurs, des guerres civiles, des pandĂ©mies, des effondrements Ă©conomiques ou les guerres contre les puissances d’Orient, ont façonnĂ© les nations europĂ©ennes. Plus d’une fois les EuropĂ©ens ont vu leur Civilisation gravement menacĂ©e.

À chaque fois, nos ancĂȘtres se sont relevĂ©s et ont surpassĂ© crises et guerres. C’est pour cela qu’actuellement nous vivons en paix dans les nations d’Occident. La capacitĂ© des peuples occidentaux de vaincre les dangers, qu’ils soient d’origine humaine, microbienne ou climatique est une caractĂ©ristique qui a permis aux EuropĂ©ens de crĂ©er la plus brillante des Civilisations.

Les armées perses ? Vaincues par les Grecs lors des guerres médiques (rappelez-vous la célébrissime bataille des Thermopyles et la bataille navale de Salamine).

Les invasions arabo-berbĂšres ? ÉcrasĂ©es par Charles Martel Ă  Poitiers, quant Ă  la Reconquista elle en a fini de la prĂ©sence musulmane dans la PĂ©ninsule IbĂ©rique.

La Peste Noire ? Nous y avons survĂ©cu, et si elle marqua profondĂ©ment le XIVe siĂšcle (entre 26 Ă  30 millions de morts sur 75 millions d’habitants que comptait l’Europe Ă  l’Ă©poque), un scientifique français, Alexandre Yersin, dĂ©couvrit le bacille responsable en 1894 et crĂ©a le premier traitement en 1896 (sĂ©rothĂ©rapie par sĂ©rum antipesteux) un savant parmi tant d’autres.

La peste à Marseille - toile de Michel Serre, détail (Musée des beaux arts de Marseille).

La peste Ă  Marseille – toile de Michel Serre, dĂ©tail (MusĂ©e des beaux arts de Marseille).

Les invasions turques? ÉcrasĂ©es Ă  la Bataille de LĂ©pante en 1571, et aux deux siĂšges de Vienne, celui de 1529 et de 1683.

Bref, nous sortons toujours vainqueurs des dĂ©fis placĂ©s devant nous par le Destin. Mais, il y a un grand « mais », auparavant il y avait des LĂ©onidas, des Alexandre le Grand, des Auguste, des Marc AurĂšle, des Clovis, des Charles Martel, des Charlemagne, des Saint Louis
 plus tard, Ă  l’Ă©poque moderne nous avons eu des don Juan d’Autriche (celui qui s’illustra Ă  la bataille de LĂ©pante en 1571), des Jean III Sobieski, des Louis XIV, des George Washington, des NapolĂ©on, des Bismarck, mais aussi des Churchill, des Roosevelt et des de Gaulle.

Des hommes d’action qui ne se perdaient pas en palabres voilĂ  ce que nos ancĂȘtres avaient comme leaders. Des gĂ©ants qui par leur immense courage et leur puissant charisme savaient emmener des milliers, des centaines de milliers voire des millions d’EuropĂ©ens vers le combat
 par leur foi, leur amour de la patrie, la profondeur de leur vision gĂ©opolitique, et leur rĂ©activitĂ©. Et ils n’Ă©taient pas que des chefs de guerre et d’habiles tacticiens, mais ils savaient aussi appuyer les arts, les sciences, se prĂ©occuper d’industrialiser leurs nations (et pas de les dĂ©sindustrialiser).

Ils pensaient aux gĂ©nĂ©rations futures et voyaient loin, trĂšs loin. Car pour appuyer des expĂ©ditions telles les Grandes DĂ©couvertes, ou envoyer des hommes sur la Lune, il fallait que nos anciens leaders n’aient pas peur de l’Ă©chec, il leur fallait de l’audace, et ils en avaient. Vini, Vidi, Vici, le slogan des EuropĂ©ens de tout temps.

Eh bien et aujourd’hui? Aujourd’hui l’Europe est Ă  nouveau menacĂ©e. MenacĂ©e par des millions d’immigrĂ©s et de fils et petit-fils d’immigrĂ©s extra-europĂ©ens qui n’ont aucune envie de s’assimiler (vu leur nombre en constante augmentation c’est impossible de toute façon) et une partie non nĂ©gligeable souhaite mĂȘme dĂ©truire notre Civilisation et imposer la leur. MenacĂ©e par des Turcs qui souhaitent rĂ©crĂ©er l’empire Ottoman. MenacĂ©e par une pandĂ©mie (le dĂ©jĂ  fort cĂ©lĂšbre Covid 19) qui, si elle est bien moins mortelle que la Peste Noire (venue aussi de Chine), remet la mort au coin de la rue et bouleverse nos certitudes de confort. Et mĂȘme menacĂ©e par une crise Ă©conomique qui, si elle n’est pas comme celle de 1929, risque de provoquer des bouleversements sur le plan social et politique.

Et quel type de leader avons-nous en Europe pour rĂ©soudre ces crises? Je fais miens les mots de Ernst Von Solomon dans Les RĂ©prouvĂ©s : « Mais lorsque nous jetions les yeux au milieu de la nouvelle Ă©lite (
) nous ne pouvions que sourire et dĂ©tourner notre regard. Y avait-il lĂ  (
) un homme qui pourrait marquer dans l’histoire, un homme qui n’Ă©tait pas qu’une vedette d’un jour ? »(1).

Note

(1) Von Salomon, Ernst, (2007 Ă©ditions françaises), Les RĂ©prouvĂ©s, p. 243, DeuxiĂšme Partie – Les ConjurĂ©s, Éditions Bartillat Omnia, France.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99