Union europĂ©enne. C’est une opinion, pas encore un arrĂȘt. Mais elle va faire date en droit europĂ©en : l’interdiction de porter le foulard islamique « peut ĂȘtre licite dans une entreprise », dĂšs lors qu’elle se fonde sur une rĂšgle interne de neutralitĂ© au travail, d’aprĂšs des conclusions de l’avocate gĂ©nĂ©rale allemande de la Cour de justice de l’Union europĂ©enne (CJUE).

Surprenant. Le dalaĂŻ-Lama, chef spirituel tibĂ©tain et prix Nobel de la paix en 1989 juge que le continent europĂ©en accueille beaucoup trop de migrants : « L’Europe, l’Allemagne en particulier, ne peut devenir un pays arabe, l’Allemagne est l’Allemagne », a-t-il dĂ©clarĂ© au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Il constate que leur nombre prĂ©sente une difficultĂ© sur le plan pratique, et que leur accueil ne devrait ĂȘtre que provisoire, l’objectif devant ĂȘtre pour eux de rentrer Ă  terme dans leur pays, pour contribuer Ă  la reconstruction.

Russie. « Hillary Clinton, on ne la connaĂźt que trop bien. Avec elle Ă  la Maison Blanche, ce serait la continuation en pire des nĂ©oconservateurs », estime un proche de Poutine. Et de pointer Ă©galement du doigt son adjointe pour l’Europe, l’antieuropĂ©enne Victoria Nuland. Elle est mariĂ©e Ă  l’idĂ©ologue « nĂ©ocon » Robert Kagan. La prĂ©fĂ©rence de Moscou va Ă©videmment Ă  Donald Trump avec lequel les relations seraient plus apaisĂ©es.

Italie. En lice pour la mairie de Rome, deux candidates : l’une, Virginia Raggi, 37 ans, avocate et qui se prĂ©sente sous les couleurs du Mouvement 5 Ă©toiles de Beppe Grillo ; l’autre est une militante nationaliste, Giorgia Meloni, candidate de la Ligue du Nord. Avec un dĂ©ficit de 14 milliards d’euros, Rome est aujourd’hui quasi ingouvernable, trĂšs Ă©tendue avec ses 15 municipalitĂ©s. Le dĂ©labrement de la ville est en partie liĂ© Ă  cette infiltration mafieuse dans les appels d’offres sur la gestion des dĂ©chets, des espaces verts, la prise en charge des immigrĂ©s. Premier tour, dimanche 5 juin. La candidate du Mouvement 5 Ă©toiles a la faveur des sondages.

Kosovo. Selon le site Slate.fr, l’Arabie saoudite a transformĂ© le Kosovo en repaire de djihadistes. On s’en doutait un peu. Le plus Ă©trange est que les pays d’Europe de l’Ouest permettent aux mĂȘmes sponsors de mener les mĂȘmes opĂ©rations sur leur propre territoire.

Autriche. Le FPÖ, battu de justesse Ă  l’élection prĂ©sidentielle, va Ă©tudier les « innombrables » cas de fraude qui ont entachĂ© le scrutin, en vue d’une Ă©ventuelle contestation du rĂ©sultat, selon le chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache.

SuĂšde. La SuĂšde a fait un virage Ă  180 degrĂ©s dans sa politique d’asile, qui Ă©tait l’une des plus gĂ©nĂ©reuses d’Europe, devant l’afflux des demandes Ă  partir du deuxiĂšme semestre 2015. Moyennant une aide au retour, de plus en plus d’immigrĂ©s regagnent leur pays d’origine. Une famille entiĂšre peut obtenir un maximum de 75 000 couronnes (8 000 euros). L’argent accordĂ© n’est disponible qu’une fois le retour au pays d’origine constatĂ© par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Les Irakiens forment le premier contingent.

Pologne. Du 7 au 17 juin prochain, l’Otan entreprend, en Pologne, son plus grand exercice d’entraĂźnement militaire de l’annĂ©e. Sous commandement polonais, l’opĂ©ration Anakonda implique 25 000 hommes appartenant aux forces terrestres et aĂ©riennes de 16 pays. Elle succĂšde Ă  quatre exercices rĂ©alisĂ©s en mai dans le pourtour de la Baltique.