Étiquette : Mouvement 5 étoiles

3 juin 2020

Des magistrats italiens au service des revendications de la gauche

par Olivier Bault. L’engagement politique des magistrats du Conseil supérieur de la magistrature italien continue de faire scandale en Italie, où le président de la République a été contraint d’intervenir vendredi pour dénoncer « la confusion inadmissible entre politiques et magistrats » ainsi que la « dégénérescence du système des courants » au sein de la magistrature, et appeler à une réforme en profondeur. Ce CSM italien, censé veiller à […]

Partager :
28 janvier 2020

Brèves d’Europe

Union européenne. Guy Verhofstadt, actuel président du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe (ADLE) au Parlement européen, est pressenti pour présider une grande conférence sur l’avenir de l’Europe, idée née dans la tête d’Emmanuel Macron. L’objectif de cette conférence sera de lancer une vague de réformes qui insuffleront un nouveau dynamisme à l’Europe.

Partager :
26 novembre 2019

Bella Ciao… Ciao !

Après l’Allemagne et l’Espagne, l’Italie persiste et signe. Les élections organisées le 29 octobre en Ombrie, cette région peu peuplée du centre de l’Italie, étaient les toutes premières depuis la naissance de l’alliance inédite, encore une (!), entre le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles.

Partager :
22 septembre 2019

Brèves d’Europe

Angleterre. Propos tenus par Ivo Dawnay mari de Rachel Johnson, la sœur du Premier ministre : « Être marié à une Johnson, c’est comme adopter une famille de chiots qui font beaucoup de bruit, sautent partout et dont la queue a tendance à faire tomber les objets délicats des tables. »

Partager :
31 août 2019

Italie : Salvini et le peuple face à l’oligarchie de l’UE

par Paul Vermeulen. Le 29 août 2019, le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate se sont entendus pour former un gouvernement de coalition dirigé par Giuseppe Conte dont l’objectif est d’exclure Salvini du pouvoir. « C’est la première fois dans l’histoire politique de l’Italie qu’un Premier ministre dirige successivement deux gouvernements de coalition, qui plus est aux orientations politiques opposées », indique notre source proche de la Lega, parti […]

Partager :
30 août 2019

Italie : vers une coalition sociale-démocrate étoilée

L’avis de Jean-François Touzé. Les populistes en peau de toutou du Mouvement 5 étoiles qui ont goûté aux joies des privilèges et au faste des palais nationaux, sont évidemment prêts a tout pour conserver le pouvoir y compris s’allier avec la sociale démocratie. Ceux qui en France rêvent encore de possibles convergences entre les Insoumis et les nationaux doivent enfin rompre avec leurs chimères. Les […]

Partager :
8 août 2019

L’Italie durcit les sanctions contre les ONG immigrationistes

par Olivier Bault Avec l’offensive du maréchal Haftar, soutenu entre autres par la France, contre le gouvernement de Tripoli reconnu par l’ONU, et avec le retour des bateaux d’ONG s’efforçant d’assurer pour les candidats à l’immigration illégale en Europe la navette entre la Libye et l’Italie, le nombre de départs depuis les côtes libyennes est en augmentation et, si cela continue, les arrivées en Libye par […]

Partager :
12 juin 2019

Commission européenne : sanctionner l’Italie pour populisme excessif

par Olivier Bault. La réponse du gouvernement de Giuseppe Conte à la lettre de la Commission européenne concernant l’aggravation de la dette publique (voir Présent du 1er juin) n’a pas donné satisfaction à Bruxelles. Pour la Commission, il est « justifié » de lancer une procédure de sanction pour déficit excessif. Une telle procédure, si elle est approuvée par les États membres au Conseil des ministres des Finances le 9 juillet prochain, […]

Partager :
14 avril 2019

Un autre regard sur « Il Capitano »

Depuis maintenant neuf mois, l’Italie est gouvernée par une alliance imprévue, celle des « Jaunes » du Mouvement 5 Étoiles (M5S) et des « Verts » de la Ligue. Malgré bien des tangages et les intrigues de certains de ses responsables tels Roberto Fico, le président M5S de la Chambre des députés, la coalition se maintient cahin-caha.

Partager :
7 avril 2019

Comique en politique : un job d’avenir

Lorsqu’en 1981, Coluche annonça sa candidature à l’élection présidentielle, on ne le prit d’abord pas au sérieux. Puis le landernau politique s’affola en apprenant que 16 % d’électeurs étaient prêts à voter pour lui, selon un sondage de l’époque que personne ne mit jamais en doute.

Partager :