« Quand on a de tels amis, on n’a pas besoin d’ennemis. »

Cette expression populaire correspond parfaitement au sujet traitĂ© par Éric Branca dans son nouvel ouvrage, L’ami amĂ©ricain. Washington contre de Gaulle 1940 – 1969 (Perrin, 2017, 381 p., 23 €).

"L’ami amĂ©ricain. Washington contre de Gaulle 1940 – 1969", Éric Branca (Perrin).

« L’ami amĂ©ricain. Washington contre de Gaulle 1940 – 1969 », Éric Branca (Perrin).

Historien et journaliste, Éric Branca Ă©voque dans le dĂ©tail les relations plus qu’orageuses entre Charles de Gaulle et les diffĂ©rents locataires de la Maison Blanche, de Franklin Delano Roosevelt Ă  Richard Nixon. Alors que le systĂšme mĂ©diatique officiel cĂ©lĂšbre jusqu’à la nausĂ©e la fumeuse amitiĂ© franco-Ă©tatsunienne, ce livre rappelle que la plupart des dirigeants yankees, hormis – un peu – Kennedy et – beaucoup – le meilleur prĂ©sident Ă©tatsunien du XXe siĂšcle, Richard Nixon, a toujours considĂ©rĂ© la France comme un larbin de seconde zone ou un paillasson.

DĂšs 1940, le gĂ©nĂ©ral de Gaulle s’oppose violemment aux milieux transatlantiques. De retour au pouvoir en 1958, il doit lutter contre l’« État profond » Ă©tatsunien. L’auteur n’hĂ©site pas Ă  se rĂ©fĂ©rer ouvertement aux travaux de l’universitaire Peter Dale Scott.

L’« État profond » organise de puissantes campagnes francophobes. Éric Branca revient avec insistance sur les ingĂ©rences permanentes de la CIA dans l’Hexagone. On y apprend aussi que le CIA recruta Alfred Hitchcock pour rĂ©aliser un film supposĂ© s’élever contre la soviĂ©tisation rampante de la France. Outre des politicards payĂ©s tels François Mitterrand, Jean Lecanuet ou Alain Poher, de grands naĂŻfs tels le futur gĂ©nĂ©ral souverainiste retraitĂ© Pierre-Marie Gallois s’épanchent devant des interlocuteurs amĂ©ricains trĂšs attentifs. Le pire reste toutefois RenĂ© Pleven. Auteur de la premiĂšre loi scĂ©lĂ©rate liberticide en 1972, ce centriste breton Ă©tait un habituĂ© des salons dorĂ©s de l’ambassade yankee Ă  Paris, haut lieu de l’espionnage situĂ© non loin du palais de l’ÉlysĂ©e.

La dĂ©mission du GĂ©nĂ©ral en 1969, puis le dĂ©cĂšs soudain de Georges Pompidou en 1974 permettent aux coteries atlantistes et euro-mondialistes de recontrĂŽler les institutions de la Ve RĂ©publique, de ValĂ©ry Giscard d’Estaing Ă  Emmanuel Macron en passant par Mitterrand, Jacques Chirac, le calamiteux Nicolas Sarközy et François Hollande. L’ami amĂ©ricain d’Éric Branca souligne la mainmise quasi-totale des États-Unis en France et en Europe. Combien de temps durera encore cette inacceptable colonisation ?

Bonjour chez vous !

Cette chronique hebdomadaire du Village planétaire a été diffusée sur Radio-Libertés.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99