Étiquette : François Mitterrand

22 octobre 2020

Ils ne passeront pas ! Souvenirs, souvenirs…

« Ils ne passeront pas ! » « La République ne reculera jamais » Quand les gouvernants recourent au style incantatoire, je me précipite sur un flacon d’eau de Lourdes pieusement déposé sur l’étagère de mes illusions perdues. Vade retro Satanas ! De « la France de Dunkerque à Tamanrasset » aux « dix millions de Français à part entière », j’ai déjà donné. Chat échaudé craint l’eau froide, fût-elle bénite. L’Histoire ne se répète […]

Partager :
24 mars 2020

De la prostate de Mitterrand au coronavirus sous Macron

Vingt-huit ans d’enfermement idéologique En septembre 1992, à quelques jours du référendum sur le traité de Maastricht, s’inquiétant de la dynamique favorable au « Non » et craignant que les Français rejettent l’œuvre de sa vie, François Mitterrand rendit public son cancer de la prostate. En 1996, son médecin personnel, le Dr. Claude Gubler, révéla dans son livre coécrit avec le journaliste Michel Gonod, Le Grand Secret […]

Partager :
6 janvier 2020

Les Français vont-ils être capables de se supporter ?

Dans la Rome antique, après chaque époque de guerre civile, on décrétait une Indulgentia perfecta. Non pas cette « indulgence plénière », cette « absolution » laxiste de ceux qui ont ensuite dominé l’Urbs, prenant (fort mal) le relais des grands républicains, puis des empereurs les plus efficaces, mais l’amnistie pour tous les délits et une peine modérée pour les crimes politiques d’une époque terminée (per-fecta : une fois les […]

Partager :
30 octobre 2019

Arnaud Folch : “Les vérités interdites sur l’Algérie française »

Entretien réalisé par Nicolas Gauthier. Vous venez de consacrer votre dernier hors-série de Valeurs actuelles aux « vérités interdites » sur l’Algérie française. Près de 60 ans après l’indépendance, il y a encore des « vérités interdites » ? Qui sait que le FLN – toujours au pouvoir en Algérie – a massacré plus de 200.000 Pieds noirs et harkis de 1954 à la fin 1962, dont la plus grande […]

Partager :
1 mai 2019

Macron et le couronnement de la génération Mitterrand

Certains s’énervent après Emmanuel Macron, il n’y a pas de quoi. De toute manière si le système le remplace, on aura pire après (c’est le syndrome de Denys de Syracuse étudié ici). Personne ne veut de révolution parce que tout le monde a de quoi manger, cliquer et regarder la télé. Le système c’est nous, c’est tout.

Partager :