Donald Trump vient de respecter l’une de ses promesses de campagne, comme l’avaient fait d’ailleurs tous ses prĂ©dĂ©cesseurs depuis que le CongrĂšs amĂ©ricain avait votĂ© en 1995 le fait que JĂ©rusalem devienne la capitale de l’État d’IsraĂ«l. Rien de vraiment Ă©tonnant donc dans la dĂ©cision de Trump, avalisĂ©e depuis 22 ans par le CongrĂšs et promise par tous les prĂ©sidents amĂ©ricains
 sans rĂ©sultat jusqu’alors.

C’est la maniĂšre qui dĂ©plaĂźt Ă  nos Ă©lites, car les maniĂšres de Trump dĂ©plaisent par principe, et quoi qu’il affirme, mĂȘme si c’est dans la lignĂ©e d’un vote dĂ©mocratique antĂ©rieur, il est violemment critiquĂ©. Mais rien d’étonnant que la puissante communautĂ© juive aux USA, reprĂ©sentĂ©e par le gendre mĂȘme de Trump, ait pesĂ© pour que celui-ci concrĂ©tise une ancienne dĂ©cision amĂ©ricaine.

D’ailleurs, le Huffington Post, dans un rĂ©cent article dithyrambique et lourdement argumentĂ©, dĂ©fend la dĂ©cision de « JĂ©rusalem Capitale ». Tout comme le CRIF et le Consistoire en France demandent Ă  Macron de soutenir la dĂ©cision
 en plein dĂ©bat sur la laĂŻcitĂ©, notons-le au passage. Benjamin Netanyahu, lui, jubile
 en apparence tout du moins, en critiquant vertement la position de l’Europe qui condamne la dĂ©cision de Donald Trump. Condamnation en rĂ©alitĂ© modĂ©rĂ©e lorsqu’elle est assortie d’une demande de « discussions » pouvant aboutir Ă  une JĂ©rusalem capitale des deux États !

Toute cette agitation tantĂŽt sournoise, tantĂŽt gĂȘnĂ©e, en tout cas souvent hypocrite, est trĂšs inquiĂ©tante pour le Proche et le Moyen Orient, mais aussi pour l’Europe.

Tout d’abord les positions officielles anti-Trump de l’Europe ne vont qu’envenimer des relations dĂ©jĂ  tendues sur le fond d’un conflit vieux de 70 ans qui entretient un feu latent ou explosif au Proche-Orient avec des ramifications au Moyen-Orient.

Ensuite, la Russie, traditionnelle dĂ©fenderesse de la position palestinienne, risque, elle aussi, de raviver de vieilles querelles en permettant Ă  Vladimir Poutine de se repositionner encore plus au plan international vis-Ă -vis des USA. D’ailleurs Vladimir Poutine rencontre lundi 11 le prĂ©sident Erdogan, dont on connaĂźt dĂ©jĂ  l’opposition tranchĂ©e Ă  la dĂ©cision de Trump, pour en discuter.

Enfin des dĂ©saccords surviennent en Europe mĂȘme. La TchĂ©quie, par exemple, soutient la position de Trump ajoutant, comme d’autres avec un sens de la nuance douteux, que JĂ©rusalem « Ouest » peut ĂȘtre la capitale d’IsraĂ«l si JĂ©rusalem « Est » est celle de la Palestine ! Or, les appellations mĂȘme « Est » et « Ouest » ont toujours Ă©tĂ© rejetĂ©es par les Palestiniens.

L’imbroglio revient en force dans cette affaire oĂč les jugements de Salomon pullulent en ĂŽtant toute sortie possible au conflit en cours qui vient de se raviver Ă  nouveau.

Imposer un « État » israĂ©lien en 1948 n’a jamais Ă©tĂ© admis dans la rĂ©gion et l’épine israĂ©lienne alimente un conflit sans fin. Quant Ă  affirmer comme beaucoup de politiques et de « spĂ©cialistes » que la solution appartient aux acteurs locaux (IsraĂ«l et la Palestine, mais aussi l’Arabie Saoudite, la Jordanie ou la Syrie sans nĂ©gliger l’Iran), c’est une pirouette et un « lavage de main » risible s’il n’était l’aveu d’une impuissance dramatique camouflant un soutien rĂ©el Ă  IsraĂ«l.

Cette rĂ©gion est sous le feu des intĂ©gristes musulmans de Daesh, des rivalitĂ©s entre Chiites et Sunnites, sur la toile de fond des questions Ă©nergĂ©tiques et des luttes de pouvoir entre USA et Russie entre autres. Renforcer la puissance d’un État dĂ©jĂ  surarmĂ© et nuclĂ©arisĂ©, sur le plan politique en faisant de JĂ©rusalem, ville hautement symbolique pour les trois religions du Livre, la capitale d’IsraĂ«l, constitue une provocation inouĂŻe de nature Ă  dĂ©stabiliser Ă  nouveau gravement la rĂ©gion dĂ©jĂ  Ă  feu et Ă  sang.

Quelle aubaine pour la propagande des islamistes radicaux ! En outre, les dissensions Ă  l’intĂ©rieur de l’Europe ne peuvent que s’en trouver aggravĂ©es, surtout face Ă  une UE anti-Trump, aux solutions bĂątardes impossibles et ambiguĂ«s.

Peut-on encore ajouter que les relations de l’Europe avec le monde arabe n’en sortiront pas grandies, malgrĂ© des positions apparemment ambiguĂ«s elles aussi d’un certain nombre de pays arabes.

L’enchaĂźnement risquĂ© des Ă©vĂšnements devant une telle situation explosive est de nature Ă  provoquer des conflits imprĂ©visibles aujourd’hui, des positions opposĂ©es des États europĂ©ens et un redoublement des attentats sur le sol europĂ©en. L’UE nous montre encore une fois son incapacitĂ© Ă  s’imposer, ses atermoiements craintifs et son absence de consistance politique.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Son dernier livre paru est "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse" aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires