La diplomatie française, entre vassalisation et manichéisme (11)

"Quand la France fait le choix anhistorique et impolitique du suivisme"

Tandis que l’on nous tympanise depuis des lustres sur les mĂąles vertus d’une « construction europĂ©enne » qui aurait prĂ©tendument tournĂ© le dos Ă  la guerre entre EuropĂ©ens, il est frappant de constater que depuis la « guerre du Golfe », jamais les dirigeants du vieux continent n’o... Lire la suite

Peter Randa.

Peter Randa ou le roman populaire européen

"L’éclectique passion d’écrire
"

« Je me suis souvent demandĂ© ce que reprĂ©sente une statue Ă©rigĂ©e dans un jardin. Je le sais Ă  prĂ©sent. Je suis pareil Ă  une statue, mais je pense. Une volontĂ© farouche m’anime. Je veux m’obliger Ă  remuer. Un effort stĂ©rile, Ă  l’intĂ©rieur, un effort impuissant. Mon esprit forme un... Lire la suite

Quand Europe rime avec civilisation

"Ce que nous sommes. Aux sources de l’identitĂ© europĂ©enne (II)"

Il faut dĂ©construire le dĂ©constructivisme et dĂ©sarraisonner le monde europĂ©en de l’infernale mĂ©gamachine turbo-capitalistique. Le « grand ressourcement » que nos contributeurs appellent de leurs vƓux, non sans avoir fidĂšlement et mĂ©thodiquement empruntĂ© les sentiers creusĂ©s depui... Lire la suite

Ce que nous sommes. Aux sources de l’identitĂ© europĂ©ennes (I)

"Quand le questionnement sur nos origines devient une nécessité vitale"

EuropĂ©ens, Français, Breton, PĂ©rigourdin, Provençal, qui sommes-nous finalement ? Jadis et encore naguĂšre, la question ne se posait tout simplement pas. Et pour cause, car elle coulait de source. Or, force est de constater, hĂ©las ! trois fois hĂ©las !, qu’à l’heure du mondialisme ... Lire la suite

Le salazarisme ou l’inspiration d’une voie politique pour demain ?

"Une expérience originale parmi les révolutions nationales du XXe siÚcle"

CĂ©lĂ©brer Salazar en France ? Projet original et des plus hĂ©tĂ©rodoxes auquel se sont attelĂ©s Olivier Dard et sa consƓur Ana Isabel Sardinha-Desvignes, tous deux historiens et, respectivement, enseignants Ă  Paris-Sorbonne et Ă  la Sorbonne Nouvelle, Ă  travers un ouvrage consacrĂ© au ... Lire la suite

De l’omniprĂ©sence du dogme


"Hyperbolique de la race (I)"

La dĂ©signation de Mathilde Edey Gamassou, de mĂšre polonaise et de pĂšre franco-bĂ©ninois, par le comitĂ© des fĂȘtes johanniques en vue d’incarner cette annĂ©e, Ă  OrlĂ©ans, sainte Jeanne d’Arc a soulevĂ©, de part et d’autre de la Toile, les plus trĂ©pignantes indignations comme les plus e... Lire la suite

L’eurasisme ou le retour du sacrĂ© en gĂ©opolitique

"Alexandre Douguine, Pour le Front de la Tradition (II)"

Il existe, qui plus est, chez Douguine une dimension eschatologique qui le distingue de tous les nationalistes pan-europĂ©istes qui l’ont prĂ©cĂ©dĂ© (l’on pense, par exemple, Ă  Jean Thiriard[1] et Ă  sa Grande Europe islando-touranienne). ConjuguĂ©e Ă  un goĂ»t trĂšs prononcĂ© pour la gĂ©op... Lire la suite

Alexandre Douguine, Pour le Front de la Tradition (I)

"L’eurasisme et les sources de la Tradition primordiale"

Le moins que l’on puisse dire est que l’étude d’un auteur comme Alexandre Douguine ne peut laisser le chercheur ou le lecteur indiffĂ©rent. Pis, la seule mention de son nom dans certains milieux intellectuels ou diplomatiques est Ă  mĂȘme de provoquer de dĂ©rangeantes crises d’urtica... Lire la suite

L’Action française est morte ! Vive le roi (quand mĂȘme) !

"Davantage qu’une page qui se tourne, un changement d’ùre"

Triste dĂ©but d’annĂ©e pour la presse française. Avec couronne (mortuaire, celle-lĂ ), mais sans fanfare, l’on annonçait la fin de parution de L’Action française, l’un des plus vieux journaux de France (1908) avec Le Figaro (1826) et L’HumanitĂ© (1904). (suite…)... Lire la suite