Étiquette : Syndicat de la magistrature

21 avril 2021

Quand des magistrats ont pour des tueurs de flics les yeux de Chimène…

« Après les “chances”, nous voici donc aux “richesses” pour la France ! Autres temps, autres mœurs, autres procureurs, autres verdicts… » Entretien avec Philippe Randa, directeur du site de la réinformation européenne EuroLibertés. (Propos recueillis par Guirec Sèvres pour le site Synthèse nationale)   Comment réagissez-vous au verdict en appel dans l’affaire des policiers brûlés en 2016 à Viry-Châtillon qui a vu l’acquittement de […]

Partager :
21 janvier 2021

L’uniformisation comme modèle suprême

L’exécutif nous impose des conditions de vie sanitaires de plus en plus drastiques : les libertés de se réunir, de circuler mais aussi les libertés d’opinion et d’expression ne sont plus garanties. Ainsi, il n’est plus possible de critiquer le régime politico-sanitaire (une « fake news » supposée vous interdit de toute présence sur les réseaux sociaux et vous montre du doigt à la manière […]

Partager :
20 octobre 2020

Demandeurs d’asile : les impostures dénoncées par Philippe Randa

« Russe d’origine tchétchène réfugié en France, Abdoullakh A., 18 ans, avait fait des repérages devant le collège de Conflans où travaillait Samuel Paty… » (Libération, 17 octobre 2020) Suite à la décapitation d’un professeur d’histoire français par un islamiste, nous republions l’entretien que Philippe Randa avait accordéau quotidien Présent lors de la parution de son livre Le Roman noir des Demandeurs d’asile, préface de […]

Partager :
18 août 2018

Demandeurs d’asile : les impostures dénoncées par Philippe Randa

« Toutes les demandes (d’asile) ne se valent pas et il faut pouvoir les hiérarchiser. Il faut être lucide et avoir bien conscience des pays d’où viennent les abus, sans stigmatiser les populations. Une part non négligeable de la demande d’asile correspond en réalité à de la migration économique » (Manuel Valls, mai 2013) Entretien avec Philippe Randa, auteur de Le Roman noir des Demandeurs […]

Partager :
27 février 2018

La peine de mort a été abolie, sauf pour les victimes.

Deux récentes affaires criminelles particulièrement odieuses, viennent de remettre en selle l’opportunité ou non du rétablissement de la peine capitale, sachant que, de toute façon, un tel mode d’exécution des criminels ne pourrait être rétabli qu’après une dénonciation des conventions européennes.

Partager :