Étiquette : Révolution française

15 octobre 2017

Coloniser, décoloniser, pour quoi faire en fin de compte ?

Les décolonisations n’ont pas commencé en 1783 (avec l’accès à l’indépendance des 13 colonies anglaises d’Amérique du Nord et la création des USA), ni en 1947 (avec la tripartition de l’Empire des Indes entre l’Inde, les deux Pakistan et la Birmanie) : on en avait connu dès l’Antiquité.

Partager :
16 juillet 2017

Origine du 14 juillet

Vous avez aimé cet article ? EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos […]

Partager :
19 juin 2017

Vers la fin (au moins provisoire) du politicien professionnel ?

C’est ce que les Français seraient en droit d’espérer puisque les deux candidats qui se sont affrontés au second tour des présidentielles étaient d’accord sur ce point. Eux-mêmes avaient une expérience de la vie active – même si elle était restreinte –, comme employé de banque de haut niveau pour le gagnant, comme avocate, puis conseillère juridique pour sa rivale malheureuse.

Partager :
23 octobre 2016

Normandie, Normands et recherche scientifique

  Au début était la Normandie… En 911, Rollon, chef conquérant viking commença à unifier la terre normande telle que nous la connaissons territorialement aujourd’hui en signant un traité de paix avec le roi des Francs, Charles le Simple. Le traité, signé à Saint-Clair-sur-Epte donna naissance au duché de Normandie. Rollon, d’origine scandinave, reçu duc par le Roi franc, intégra à son duché les pays […]

Partager :
24 septembre 2016

Où va l’histoire (de l’homme) ?

Il n’y a qu’une chose qui ne soit pas très pertinente dans le livre d’entretien du professeur Rémi Brague avec Giulio Brotti, c’est le titre. Il ne s’agit pas de savoir « où va l’histoire ». Car l’histoire n’est pas un véhicule, c’est le réseau même des routes possibles. C’est la carte. Il s’agit de savoir, non où va l’histoire, mais où va l’homme.

Partager :
16 septembre 2016

Prémisses de la guerre révolutionnaire

Louis-Christian Gautier propose aux lecteurs d’EuroLibertés un « récit historique » en plusieurs épisodes : « Naissance de la propagande de guerre : un “incident de frontière” à l’origine de celle de Sept Ans (1756-1763) et ses conséquences inattendues, lointaines et actuelles. »

Partager :
11 août 2016

Georges de Wimpffen, le « monarchien »

  D’origine allemande, Georges, Félix de Wimpffen (1744-1814) est officier au service de la France et se fait naturaliser sujet du roi. Il participe à la campagne de Corse de 1768, puis au siège de Gibraltar durant la guerre d’indépendance américaine.

Partager :
30 juillet 2016

Pierre Proli, un des meilleurs agents de l’étranger

Officiellement reconnu par un receveur général des Domaines de la famille impériale, Pierre, Joseph, Berthold Proli (et non « Proly ») (1752-1794) est probablement le bâtard du Chancelier autrichien et prince Anton von Kaunitz (1711-1794). Par sa mère, il est apparenté au Prussien « Anacharsis » Cloots. Noceur, spéculateur boursier fort bien informé, il vit à Paris et y mène grand train depuis 1783. En 1791-92, il loge chez […]

Partager :
29 juillet 2016

Jean Perrégaux, l’archétype du financier

Fils d’un officier suisse au service du roi de France, Jean, Frédéric Perrégaux (1744-1808) travaille à Paris pour Necker, à partir de 1765, puis devient l’associé du banquier suisse Isaac Panchaud, en 1781. Ils sont notamment les banquiers du cardinal de Rohan.

Partager :
27 juillet 2016

Germaine de Staël-Holstein et ses énormes défauts et qualités…

Élevée dans le culte de son père, Jacques Necker, Germaine, Anne, Louise, de Staël-Holstein (1766-1817) est un « singe savant » précoce. Dès son adolescence, elle est la rivale de sa mère, dans son salon littéraire et dans l’affection de son père. Très convoitée par les coureurs de dot, elle épouse en 1785 l’ambassadeur de Suède à Paris, bel homme, intellectuellement nul, mais apparenté aux familles royales […]

Partager :