Étiquette : Carl Schmitt

9 juin 2017

Terrorisme global, partisan global

  Le terrorisme islamique est devenu depuis quelques années un phénomène omniprésent qui, par sa singulière violence, sa sauvagerie inouïe, son imprévisibilité voire sa relative ubiquité contribue à déstabiliser la société occidentale. Il est à prévoir que son prolongement dans le temps corrodera profondément les ressorts de cette dernière qui – par sa morale émolliente et son aboulie structurelle dues à son mode de vie […]

3 avril 2017

Du combat tellurique contre le système technétronique

  Il y a quatre ans, pendant les fortes manifs des jeunes chrétiens contre les lois socialistes sur la famille (lois depuis soutenues et bénies par la hiérarchie et par l’ONG du Vatican mondialisé, mais c’est une autre histoire), j’écrivais ces lignes : « Deux éléments m’ont frappé dans les combats qui nous occupent, et qui opposent notre jeune élite catholique au gouvernement mondialiste aux abois : d’une part […]

30 mars 2017

La géopolitique, une arme de connaissance massive

Tout le monde, ou presque, se pique de faire de la géopolitique ! Beaucoup, néanmoins, pour ne pas dire une ample majorité, confond uniment géopolitique et relations internationales. Tandis que la première peut se définir comme la prise en compte de l’espace pour appréhender la profondeur des phénomènes politiques, la seconde inclut une dimension temporelle et historique qui s’appuie sur le mouvement des hommes et des […]

21 mars 2017

La démocratie comme conflit

Philosophe belge qui enseigne à l’université londonienne de Westminster, Chantal Mouffe vient de publier un essai magistral, indéniable pavé lancé dans la mare du conformisme idéologique ambiant. L’illusion du consensus (Albin Michel, 2016, 197 p., 17,50 €) est la traduction française d’un ouvrage rédigé en 2005 !

23 janvier 2017

Big Brother en visite officielle au Danemark

« Verba rebus imprimere (Mettre des mots sur les choses) » (Cicéron). Christiansborg, 11 janvier 2017. Marie Krarup, députée au Parlement danois, questionne le ministre des Affaires Étrangères Anders Samuelsen au sujet de East-Taskforce, organisme chargé depuis 2015 par l’Union européenne de traquer et de dénoncer toute désinformation dirigée contre l’Union européenne en provenance prioritairement de la Russie. Les coupables sont fichés sur une liste noire.