Étiquette : Bonaparte

20 juin 2020

Napoléon et les siens par Vincent Haegele

Nous avons déjà chroniqué un livre de Vincent Haegele consacré à « Trois destins d’Ancien Régime », que nous avions grandement apprécié. Avec cette étude intitulée « Napoléon et les siens » (Perrin), Haegele nous permet de suivre l’épopée impériale sous l’angle familial du clan Bonaparte. Très souvent, les passionnés d’histoire napoléonienne suivent et étudient celle-ci en ne prenant en compte que la vision de l’acteur principal de cette […]

Partager :
23 août 2018

La folle corrida de Jean Cau

Si au sortir de la Cité de Carcassonne, revisitée par Viollet le Duc, vous prenez la route de Toulouse, en longeant le village de Bram vous aurez une pensée pour un enfant du pays qui connut son heure de gloire.

Partager :
22 juillet 2017

Karl Marx et notre État profond français de souche

  Voyons l’État profond français sur lequel Marx écrit en 1851 : « On se rend compte que, dans un pays comme la France, où le pouvoir exécutif dispose d’une armée de fonctionnaires de plus d’un demi-million de personnes et tient, par conséquent, constamment sous sa dépendance la plus absolue une quantité énorme d’intérêts et d’existences, où l’État enserre, contrôle, réglemente, surveille et tient en tutelle la […]

Partager :
18 juin 2017

L’Europe bernée

  C’est tout un continent battu par toutes les guerres, Une civilisation aux fiers peuples divers Forgés par tous les dieux de la foi naturelle, Oubliée et bafouée, mais au tréfonds des âmes.

Partager :
29 juillet 2016

Jean Perrégaux, l’archétype du financier

Fils d’un officier suisse au service du roi de France, Jean, Frédéric Perrégaux (1744-1808) travaille à Paris pour Necker, à partir de 1765, puis devient l’associé du banquier suisse Isaac Panchaud, en 1781. Ils sont notamment les banquiers du cardinal de Rohan.

Partager :
27 juillet 2016

Germaine de Staël-Holstein et ses énormes défauts et qualités…

Élevée dans le culte de son père, Jacques Necker, Germaine, Anne, Louise, de Staël-Holstein (1766-1817) est un « singe savant » précoce. Dès son adolescence, elle est la rivale de sa mère, dans son salon littéraire et dans l’affection de son père. Très convoitée par les coureurs de dot, elle épouse en 1785 l’ambassadeur de Suède à Paris, bel homme, intellectuellement nul, mais apparenté aux familles royales […]

Partager :
2 juillet 2016

Jean Pache, le « Tartufe de la Révolution »

Fils d’un Suisse de la domesticité du maréchal Charles de La Croix de Castries, Jean, Nicolas Pache (1746-1823) se distingue très jeune par son intelligence et sa puissance de travail. C’est un fils d’immigré, naturalisé. En 1774, il rencontre le mathématicien Gaspard Monge, avec lequel il se lie d’une amitié durable.

Partager :