8 octobre 2016

L’islamisme n’est que l’islam en mouvement

Par admin

Plus aucun Français n’ignore que l’islamisme n’est que l’islam en mouvement. Que cette idéologie annonce chaque jour, et dans tous les médias, ses désirs de meurtres, et ses journées de deuil pour nous, les patriotes à qui l’on interdit d’être armés si ce n’est psychologiquement. Que sa volonté expansionniste est orientée par l’occupation à terme de l’Europe et de la France, premier pays à très forte minorité musulmane.

Le train de l’Eurabia est lancé depuis les années 1970 dans l’indifférence totale des peuples et pour cause ! Ils n’ont jamais été informés de ce projet d’abdication de nos cultures, de nos us et coutumes, de nos croyances ancestrales en faveur d’un projet économico-politique, mettant en valeur l’islam pour complaire aux pétromonarchies. Comment arrêter ce train de l’enfer ? Comment faire pour qu’il cesse de nous amener dans les abîmes ? Comment le faire dérailler finalement puisqu’il semble bien qu’il soit devenu fou, parce que les conducteurs de Bruxelles et de France ont saboté les freins ?

Autrefois dans un temps pas si lointain, la résistance savait comment faire ! Elle posait des explosifs sur la voie ferrée.

Depuis quelque temps, nous viennent du monde arabe, du monde musulman, des femmes et des hommes qui nous alertent sur les dangers de l’islam. Ces femmes et ces hommes avec un immense courage, et au risque de leur vie, nous disent ce qu’est l’islam, sa volonté, sa monstruosité. Ils nous démontrent par des vidéos, par leurs discours, par leurs livres que nous, occidentaux, nous n’avons pas à rougir de nous-mêmes. Ils nous disent, ô combien, qu’il ne faut surtout pas faire confiance aux représentants de l’islam, qu’il soit en France ou d’ailleurs.

Je pense à Waffa Sultan (Syrie), à Ayaan Hirsi Ali (Somalie), à Brigitte Gabriel (Liban), Djamila Benhabib, (Algérie), Canan Arin, (Turquie), Irsha Manji (Ouganda), Karima Bennoune (Algérie-USA), et bien d’autres de ces femmes de courage qui osent nous alerter alors même que nos « féministes » bien françaises se taisent et se voilent la face (sans jeu de mots), voire insultent les patriotes au nom du « vivre ensemble » et de la bonne « compréhension » quand ce n’est pas au nom du racisme ! L’islam n’est pas une race ! Ces femmes viennent de partout nous le dire !

Je n’ai qu’un profond mépris pour ces femmes françaises dites « féministes » qui refusent de voir les conditions de vie de la femme en islam et dans les banlieues de France. Celles, aussi, qui se convertissent à l’islam, alors même qu’elles ont les possibilités de savoir ce qu’est ce système totalitaire et sa répugnance pour les femmes puisque Mahomet lui-même disait qu’il y a un mauvais présage entre trois choses : la femme, le cheval et la maison. Pour le conjurer, il faut que l’homme, avant d’épouser ou d’acheter une femme, pose sa main sur elle et dise : « Mon seigneur, je te demande son bienfait et le bienfait dont TU as fait une nature en elle ! Je me place sous TA protection contre son mal et le mal dont TU as fait une nature en elle ! »

Idem pour la chèvre, le chameau, etc. La femme au niveau d’un animal, aussi sympa soit-il… La femme en dessous de l’homme, un champ de labour (S2v223) que tu peux battre (éduquer) S4v34. La femme ne pouvant trouver son bonheur que sous les pieds de son mari et propriétaire !

Voilà une vidéo qui nous enseigne et nous dit ce qu’est l’islam. C’est un intellectuel Égyptien qui dénonce et se voit en butte aux accusations des Oulémas du Caire. Il risque très gros. Comme d’autres qui se sont fait assassiner après avoir été fouettés par les amis de nos politiciens et autres marchands de France.

Cet homme méritant risque sa vie comme beaucoup d’apostats pour nous éclairer, et donner aux dirigeants de nos pays, un regard qui ne soit pas obstrué par les comptes bancaires issus du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Cette vidéo est sous-titrée, mais facile à suivre.

 

Aujourd’hui, au vu des différents témoignages portés par ces musulmans qui ont décidé de dire la vérité au risque de leur vie, je suis certain désormais que nos gouvernements nous trahissent, et je crains hélas, que ce ne soit plus par ignorance comme tentent de nous le faire croire des politiciens comme Alain Juppé, François Copé, et autres Sarkozystes, Hollandistes, ou adeptes de Jean-Luc Mélenchon. Politiciens de gauche comme de droite, ils nous disent qu’ils n’ont pas lu le Coran. Ce qui est un aveu d’incompétence impensable pour ces gens confrontés au terrorisme islamique qui trouve sa justification dans le Coran et ses sourates d’appels aux meurtres des non musulmans.

Je n’y crois plus. Ils savent et laissent faire. Prisonniers ou non de leurs mentors, ils trahissent de fait la France et les Français. Oui, l’islam est incompatible avec la France et ses lois, n’en déplaise à certains par calcul électoral. Pour être compatible, il faudrait que l’islam efface ces sourates meurtrières contre les mécréants, les Juifs, les Chrétiens, contre tous les non-musulmans. Il doit effacer ces textes sexistes et liberticides ou repartir d’où il vient, dans le sable du désert d’Arabie avec Mahomet.

Aujourd’hui, plus aucun homme politique ne peut ignorer les livres et les conférences de ces femmes et de ces hommes comme Majid Oukacha qui dénoncent la fumisterie des politiques et ceux qui dirigent le CFCM, et autres entités de l’islam en France et non de France.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.