7 octobre 2016

L’Estonie élit sa première femme président

Par Euro Libertes

Estonie – Le parlement estonien a élu à l’unanimité sa première femme président, Kersti Kaljulaid. Elle a été élue lundi 3 octobre, à 81 voix contre 0, avec 20 abstentions ou absents.

Après deux votes nuls et plusieurs semaines de débats, le parlement d’Estonie a choisi Kersti Kaljulaid, 46 ans, pour succéder à Toomas Hendrik Ilves, qui a choisi de se retirer après 2 mandats de 5 ans à ce poste symbolique.

Le mois dernier le collège électoral a échoué à choisir entre cinq candidats, et en août, ils furent inaptes à choisir entre quatre candidats. Les six partis qui composent le parlement ont finalement décidé de choisir un candidat étranger à la politique, Kersti Kaljulaid, qui travaille à la Cour des comptes européenne, elle était alors au moment de son élection la seule candidate.

Elle a déclaré vouloir se rapprocher de l’ethnie russe du pays qui représente un quart de la population, dans une optique de réconciliation nationale et de désamorçage des tensions.

Article paru sur le site VPost.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertés n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontés aussi dévouées soient elles… Sa promotion, son développement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nécessitent une équipe de collaborateurs compétents et disponibles et donc des ressources financières, même si EuroLibertés n’a pas de vocation commerciale… C’est pourquoi, je lance un appel à nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prêts à nous aider ; il faut dire qu’ils sont très sollicités par les medias institutionnels… et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertés et eux, c’est assez incompatible !… En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.