16 octobre 2019

Brèves d’Europe

Par Patrick Parment

Angleterre. Le ministre britannique des Finances, Sajid Javid, a averti qu’il sortirait le grand jeu pour faire face à un Brexit sans accord, qui reste selon lui possible fin octobre. Doutant que « quelqu’un sache vraiment » combien coûterait un « no deal » à l’économie britannique, Sajid Javid se dit prêt à une « réponse forte » sur le plan budgétaire pour limiter les dommages collatéraux d’un Brexit sans accord.

Sajid Javid.

Sajid Javid.

Par ailleurs, le Premier ministre, Boris Johnson, est accusé par une journaliste reconnue, Charlotte Edwardes, de lui avoir caressé la cuisse à l’occasion d’un déjeuner il y a vingt ans dans les locaux de l’hebdomadaire The Spectator dont il venait de devenir le rédacteur en chef.

Le prince Harry a décidé de s’en remettre aux tribunaux pour atteinte, par les médias, à sa vie privée. Il se dit lassé d’être le « témoin silencieux » de la « souffrance privée » de son épouse, soumise depuis des mois à « une meute de médias » qui l’a « dénigrée, pratiquement quotidiennement ». « J’ai perdu ma mère et maintenant je vois ma femme être victime des mêmes forces puissantes », constate Harry.

Autriche. Le conservateur Sebastian Kurz a remporté les élections législatives avec 37 % des suffrages. Et ce quatre mois après avoir dû quitter son poste de chancelier à la suite du scandale de corruption de l’Ibizagate qui avait mis en cause son allié du FPÖ, Heinz-Christian Strache. Dans cette élection les nationalistes du FPÖ ont perdu 10 points et les Verts passent de 4 % à 13 %. Lequel Strache vient d’annoncer son retrait de la vie politique.

Espagne. L’Église catholique espagnole a assuré qu’elle ne s’opposerait pas à l’exhumation du corps de Franco, enterré depuis 1975 dans une basilique près de Madrid que le dictateur avait lui-même fait construire. La position de la Conférence épiscopale est « de respecter la décision des autorités espagnoles et donc de ne pas s’opposer à l’exhumation de Franco. »

La faillite de l’agence de voyages Cook va entraîner la fermeture de 500 établissements selon la confédération des hôtels et des logements touristiques. Thomas Cook assurait à lui seul le remplissage d’une centaine d’entre eux. Et de 30 % à 70 % pour les 400 autres. Cook était le deuxième tour-operator du pays, surtout aux Baléares et aux Canaries.

Grèce. Le gouvernement grec a annoncé qu’il voulait renvoyer en Turquie quelque 10 000 migrants d’ici la fin 2020, après un Conseil des ministres convoqué en urgence au lendemain d’un incendie meurtrier et d’émeutes dans un camp de l’île de Lesbos.

EuroLibertés : toujours mieux vous ré-informer … GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le système ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertés ré-informe parce qu’EuroLibertés est un média qui ne dépend ni du Système, ni des banques, ni des lobbies et qui est dégagé de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertés est un acteur incontournable de dissection des politiques européennes menées dans les États européens membres ou non de l’Union européenne.

Ne bénéficiant d’aucune subvention, à la différence des médias du système, et intégralement animé par des bénévoles, EuroLibertés a néanmoins un coût qui englobe les frais de création et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les déplacements indispensables pour la réalisation d’interviews.

EuroLibertés est un organe de presse d’intérêt général. Chaque don ouvre droit à une déduction fiscale à hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une déduction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coûte en réalité que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertés.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertés (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigé vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sécurisée.
 

3 : Faire un don par chèque bancaire à l’ordre d’EuroLibertés

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-Bicêtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99