Impossible d’éviter le bourrage de crĂąne mĂ©diatique Ă  propos de la propagation du coronavirus. MĂȘme en Ă©vitant soigneusement de regarder les JT – vivement recommandĂ© – le moindre dĂ©placement hors de chez soi nous plonge inĂ©vitablement dans l’omniprĂ©sence d’une chape de plomb gouvernementale, de peur, d’incertitude et de dĂ©sarroi sur fond de talibanisme français et mondial.

Du commerçant au regard courroucĂ© si vous venez faire vos courses tous les jours – c’est pas bien –, des gendarmes nouvellement baptisĂ©s P.O.R.C – Patrouilleur Officiel Respect Confinement – toujours prompts Ă  vous verbaliser[1] , en passant par la brave mamie gantĂ©e, masquĂ©e et dĂ©sinfectĂ©e qui remplit son caddie de pĂątes, pour en arriver Ă  l’attestation de dĂ©placement dĂ©rogatoire avec date et heure de sortie – souriez, vous ĂȘtes fliqué –, impossible d’échapper Ă  cette ambiance de camp de concentration que sont devenues la France, l’Europe entiĂšre et les pays alignĂ©s. Manque plus que les miradors


Tous les pantins qui gouvernent l’Europe se sont mis d’accord pour nous rĂ©habituer aux laissez-passer, Ă  la consommation minima, aux libertĂ©s restreintes et Ă  l’immobilisme mondial. Seule l’élite pourra dĂ©sormais bouger. TerminĂ©e, la contestation. TerminĂ©es, les manifestations. TerminĂ©s, les attroupements. TerminĂ©es, les rĂ©unions. TerminĂ©, l’apĂ©ro entre potes. Tous confinĂ©s, Ă  cause du Coron Avis Russe – mince, encore un coup du mĂ©chant PrĂ©sident Poutine.

Sauf qu’en Russie, le nombre de cas est trĂšs faible. Les pro-mondialistes vont argumenter que les mĂ©dias Russes occultent la vĂ©ritĂ© et que seule BFM Torchon Vocal peut nous informer
 Le bla-bla habituel des mĂ©dias mondialistes Ă  la solde de la ploutocratie rĂ©gnante.

Les quatre « leaders » du mouvement des Gilets Jaunes devraient profiter du confinement pour rĂ©flĂ©chir Ă  la suite du mouvement. Car le futur s’annonce crĂ©pusculaire. Macron vient d’annoncer une nouvelle opĂ©ration des armĂ©es sur le territoire national : OpĂ©ration RĂ©silience[2].

Ça sent le couvre-feu et la loi martiale. BientĂŽt les tanks dans les rues
 Mesures d’exceptions, car il a presque les pleins pouvoirs. DĂ©jĂ , les lois rĂ©pressives sont votĂ©es Ă  tour de bras pendant que tout le monde est confinĂ©. Pratique. Avant, ils votaient la nuit pour Ă©viter que l’on sache. Maintenant c’est en plein jour. Les dĂ©putĂ©s et les ministres peuvent enfin dormir la nuit. DurĂ©e du travail extensible, RTT imposĂ©es unilatĂ©ralement, congĂ©s imposĂ©s sous conditions, liste non exhaustive[3]. Les syndicats, Ă  la ramasse depuis trop longtemps, se taisent – encore l’excuse du confinement – et les quelques dĂ©putĂ©s de l’opposition se terrent dans leurs fiefs. L’autoroute rĂȘvĂ©e pour Macron et sa suite d’asseoir son pouvoir. Rien de tel qu’un virus pour Ă©teindre toute contestation. Ce n’est plus la faute du gouvernement mais la faute du Covid-19, qui arrive Ă  point nommĂ©. Car, depuis un an et demi, la contestation avait envahi le pays et le prĂ©sident ne savait pas comment se sortir du bourbier jaune. Un petit virus, du confinement et hop, passez muscade. Sa cote remonte grĂące Ă  une majoritĂ© de citoyens apeurĂ©s, secouĂ©s et lĂ©gĂšrement collabos. On ne sait jamais, des fois que
 Mieux vaut ĂȘtre du cĂŽtĂ© de la majoritĂ©.

Enfin, les CRS, la BAC et les gendarmes vont pouvoir respirer et se transformer en Patrouilleur Officiel Respect Confinement – P.O.R.C. voir plus haut- . Plus sympa de patrouiller sur les plages que sur les pavĂ©s de Paris. Moins sympa, les quelques zones de non droit, car lĂ , l’humour est absent. Les dealers n’ont pas envie d’ĂȘtre confinĂ©s. Mauvais pour le business.

L’OMS a dĂ©clarĂ© le 30 janvier 2020 qu’il s’agissait d’une urgence de santĂ© publique de portĂ©e internationale. Depuis c’est parti « en live », grĂące aux mĂ©dias mainstream et aux « élites » occidentales.

Inutile de palabrer davantage sur qui aurait crĂ©Ă© ce virus, car on ne saura jamais vraiment la vĂ©ritĂ©. Curieusement, le 18 octobre 2019, le John Hopkins Center for Health Security Ă  Baltimore a entrepris un exercice de simulation consciencieusement Ă©laborĂ© d’une Ă©pidĂ©mie de coronavirus appelĂ©e nCoV-2019[4].

Est-ce un virus existant chez dame nature ou est-ce le produit de scientifiques cinglĂ©s Ă  la solde des mondialistes ? Il existe en ce bas monde au moins une trentaine de laboratoires P4. Ces « fameux » laboratoires oĂč personne ne sait vraiment ce qu’il s’y passe[5].

Celui de Wuhan en Chine nous intĂ©resse particuliĂšrement puisqu’il s’ouvre en 2015, en collaboration avec des ingĂ©nieurs français de Lyon. CoĂ»t : 300 millions de yuans (44 millions de dollars). Une partie du personnel s’est notamment formĂ©e au laboratoire P4 Jean MĂ©rieux Ă  Lyon. InaugurĂ© en 2017 par le Premier ministre français Bernard Cazeneuve, accompagnĂ© de la ministre française des Affaires sociales et de la SantĂ© Marisol Touraine, ainsi que d’Yves LĂ©vy, prĂ©sident de l’INSERM. (Ă  l’époque, car depuis, pour Ă©viter un conflit d’intĂ©rĂȘts avec son Ă©pouse, AgnĂšs Buzyn, Ministre de la SantĂ© – plus maintenant
 Oui je sais, faut suivre
 –, il a Ă©tĂ© « recasé » comme conseiller juridique du gouvernement au Conseil d’État. 1 500 Ă  6 100 € par mois, pendant cinq ans, bien qu’il n’ait jamais pratiquĂ© le droit public[6]. Relax !

 

Notes

[1] Le petit qui monte illustrĂ©, 22 mars 2020, L’écrou totalitaire

https://petitimmonde.blogspot.com/2020/03/humeurs-recluses.html

[2] Le Point, 26 mars 2020. Coronavirus : les dĂ©tails de l’opĂ©ration militaire rĂ©silience

[3] France Info 23 mars 2020, RTT, congĂ©s, 35 heures
 Ce que prĂ©voit vraiment le projet de loi sur l’état d’urgence sanitaire.

[4] E-Press, 6 fĂ©vrier 2020. Coronavirus, d’oĂč vient l’attaque ?

[5] https://fr.wikipedia.org/wiki/Laboratoire_P4

[6] Overblog, 19 mars 2020, Le mari d’Agnùs Buzyn ex-directeur du projet biologique à Wuhan http://www.brujitafr.fr/2020/03/le-mari-d-agnes-buzyn-ex-directeur-du-projet-biologique-a-wuhan.html

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99