27 mai 2016

10 % du budget européen à la crise des réfugiés

Par Hans Joachim Froh

 

 

Le ministre allemand du Développement a proposé d’allouer une part significative du budget européen à la crise des réfugiés et de désigner un responsable unique du dossier au niveau européen.

Les mécanismes européens actuels de réponse à la crise des réfugiés ne sont pas adaptés, a prétendu Gerd Müller, en marge du sommet mondial sur l’action humanitaire, à Istanbul.

Le ministre allemand du Développement a proposé de nommer un commissaire spécial pour poursuivre une stratégie européenne en la matière et pour faire face à d’autres défis humanitaires mondiaux. Celui-ci disposerait de 10 % du budget annuel européen, soit plus de 10 milliards d’euros.

En règle générale l’Europe est divisée sur la stratégie à suivre.

L’Allemagne et les Pays-Bas, par exemple, plaident pour une relocalisation de masse depuis le Moyen-Orient, alors que des pays comme la Hongrie construisent des barrières et modifient leur loi sur l’asile pour empêcher les réfugiés d’entrer.

Quant aux institutions européennes, elles aussi sont parfois divisées, avec des commissaires européens devant faire face à des responsabilités différentes face à la crise.