Stigmatiser l’habillement, c’est faire du « sans dents » Ă  l’envers !

"RĂ©ponse d’Olivier Pichon Ă  Nicolas Gauthier sur Philippe de Villiers"

Philippe de Villiers n’est pas un « jeune homme » et il sait se dĂ©fendre tout seul et n’a nul besoin de l’auteur de ces lignes. NĂ©anmoins, Nicolas Gauthier dans la position de Mitterrand pour donner des leçons est assez plaisant, toujours cette fascination pour le vieil archevĂȘqu... Lire la suite

Cette gauche qui n’aime pas la libertĂ©

"Une explication d’ordre anthropologique"

On le sait, le comportement compulsif anti-libertĂ©s de la gauche a quelque chose de congĂ©nital, mais, cette fois, cela relĂšve de la haute trahison : Ă  la veille d’ĂȘtre Ă©cartĂ©e du Pouvoir, la gauche laisse des bombes Ă  retardement. C’est Ă  sa capacitĂ© Ă  les dĂ©samorcer, sans effet ... Lire la suite

Abbaye Notre-Dame de Fontevraud

Fontevraud, le souffle perdu de la culture contemporaine

"La plus grande citĂ© monastique d’Occident"

Une fois n’est pas coutume ! J’aimerais aujourd’hui vous parler d’un monument magistral que les cultureux contemporains s’épuisent Ă  faire vivre par des « animations ». On sait que le mot vient de anima, le souffle, l’ñme aussi, mais la sĂ©mantique est cruelle, point de souffle et... Lire la suite

Mon ministre chez les Vendéens

"Emmanuel Macron au Puy du Fou, c’est un peu Tintin au Congo"

Par les hasards du calendrier, j’assistais Ă  la CinĂ©scĂ©nie du Puy du Fou le vendredi soir 19 aoĂ»t, jour oĂč le ministre de l’économie s’était invité ; il se trouve, au surplus, que j’étais Ă  quelques mĂštres de lui. Un service d’ordre plus que discret et notre ministre, tout sou... Lire la suite

MĂȘme sur le blĂ© la France perd !

"Que le mauvais temps ait aidé à cette prise de conscience relÚve du simple réel
"

  Pour la premiĂšre fois dans l’histoire de l’Europe, la France perd son rang de premier exportateur de blĂ© au profit de l’Allemagne. La presse Ă©voque le climat – celui-ci a bon dos ! – ; s’il est un facteur non nĂ©gligeable, l’Allemagne a nĂ©anmoins reçu les prĂ©cipitations ... Lire la suite

Nuit du 4 août, et si on recommençait ?

"Vers la mise en place d’un OPNI : objet politique non identifié "

  Le 4 aoĂ»t 1789, les États gĂ©nĂ©raux convoquĂ©s par le roi (ils n’avaient pas Ă©tĂ© rĂ©unis depuis 1614) sont maintenant AssemblĂ©e nationale depuis le 9 juillet et abolissent les privilĂšges lors de cette trop fameuse nuit ! (suite…)... Lire la suite