La mondialisation heureuse des idĂ©ologues du bonheur universel et surtout paradis de la haute finance elle aussi apatride, est en berne. L’euphorie du dĂ©but des annĂ©es quatre-vingt triomphantes prend fin progressivement depuis les premiĂšres annĂ©es du XXIe siĂšcle. Le cycle fou trentenaire s’est heurtĂ© aux rĂ©alitĂ©s politiques, humaines, Ă©cologiques et morales qui remettent en cause de maniĂšre encore tĂ©nue et peu visible les diktats du tout Ă©conomique. Si la puissance divinisĂ©e des GAFA et de leurs nouvelles sƓurs chinoises est encore Ă©vidente, on ne peut plus aujourd’hui parier sur leur pĂ©rennitĂ© tant leur fragilitĂ© est dĂ©sormais palpable malgrĂ© les apparences. GĂ©ants aux pieds d’argile.

mondialisation

La chute de l’URSS, la domination monopolistique des USA, unique gendarme du monde dans les annĂ©es quatre-vingt-dix, puis le 11 septembre, puis la crise Ă©conomique de 2008, le terrorisme, la trĂšs inquiĂ©tante puissance chinoise tentaculaire, les grandes migrations, les mutations climatiques, tout concourt Ă  remodeler un nouveau monde, de nouveaux Ă©quilibres prĂ©caires – car les Ă©quilibres ne sont que des dĂ©sĂ©quilibres provisoirement stabilisĂ©s –, de nouvelles valeurs ou tout du moins un rejet des valeurs droit-de-l’hommiennes et Ă©conomiques qui dirigent le monde occidental depuis 1945. Nous assistons aux troubles gĂ©nĂ©rateurs d’un nouvel ordre mondial, qui risque de voir s’affronter un jour la Chine et l’Asie au reste du monde.

Dans ce bouleversement insidieux d’un ancien monde onirique auquel s’accrochent encore nos Ă©lites, l’Europe confirme son effacement en rĂ©alitĂ© commencĂ© aprĂšs la Seconde Guerre mondiale. Le fol espoir de l’Union europĂ©enne n’a fait que renforcer, contrairement Ă  toute sa logique Ă©conomique, sa disparition d’un leadership international. EmpĂȘtrĂ©e dans un apparent progrĂšs fait d’entĂȘtement dans ses erreurs d’apprĂ©ciation, l’Europe vit toujours dans les consĂ©quences de la IIe Guerre mondiale et dans sa course pour rattraper une mondialisation
 qui est dĂ©jĂ  en train de tourner la page dans ses formes actuelles. L’Europe a encore une fois une guerre de retard et en porte les terribles stigmates.

Crises politique, Ă©conomique, morale, humaine, sont le quotidien de cette Europe dĂ©vastĂ©e par son « Union » idĂ©ologique dĂ©connectĂ©e des nouvelles rĂ©alitĂ©s mondiales. IncohĂ©rence de ses membres, chocs de valeurs contradictoires, replĂątrages de façade, absence d’unitĂ© politique Ă  l’international. MĂȘme sa « puissance » Ă©conomique qui en fait, sur le papier, le premier PIB mondial, ne signifie rien et ne produit aucun impact sur son rayonnement international. L’Europe est un astre Ă©phĂ©mĂšre Ă©teint avec lequel les vĂ©ritables puissances souveraines peuvent jouer Ă  leur gré : USA, Chine, Russie, pour des motifs et intĂ©rĂȘts d’ailleurs diffĂ©rents.

Les partisans du « plus d’Europe » pensent donc avoir trouvĂ© la solution, sans tenir compte du fait que leurs « valeurs » et leur idĂ©ologie trouvent de moins en moins d’écho dans la volontĂ© des peuples europĂ©ens, et sans admettre que les seules puissances qui peuvent survivre sont celles dotĂ©es de la souverainetĂ© et d’un sentiment fort d’appartenance Ă  une histoire et Ă  une culture propres. Tout ce qui constitue donc cette « identité » rejetĂ©e, voire soigneusement dĂ©truite depuis des dĂ©cennies, par nos Ă©lites dont les vellĂ©itĂ©s cosmopolites gĂ©nĂ©reuses sont dĂ©jĂ  dĂ©passĂ©es, aprĂšs avoir tant affaibli les peuples europĂ©ens.

CoincĂ©e entre le sillage amĂ©ricain, auquel adhĂšrent encore la grande majoritĂ© des États europĂ©ens, et ses atermoiements ambigus avec la Russie, l’Europe ne sait plus Ă  quel saint se vouer, puisqu’elle a perdu depuis dĂ©jĂ  longtemps son identitĂ© propre. L’Europe a besoin Ă©conomiquement de la Russie mais la dĂ©teste politiquement. L’Europe a besoin des USA Ă©conomiquement et militairement mais dĂ©teste Trump, mis dans le mĂȘme sac que Poutine. Ces positions amĂšnent Ă  des politiques incomprĂ©hensibles, contradictoires souvent, en ordre dispersĂ© toujours, qui font de l’Europe un partenaire sans aucune fiabilitĂ© pour des États sĂ©rieux et sĂ»rs de leurs intĂ©rĂȘts. Quant Ă  la France, Ă  l’Angleterre ou Ă  l’Allemagne, seules puissances Ă©conomiques encore identifiables, la condescendance amusĂ©e de la Chine, de la Russie ou des USA est Ă  peine camouflĂ©e derriĂšre les sourires de façade et le respect de principe dĂ» Ă  quelques vieilles dames Ă  la gloire passĂ©e. Il n’y a plus que M. Macron pour faire croire qu’il est important. Affligeant.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires