Devant la montĂ©e du populisme dans les États de l’Union et les incontestables progrĂšs Ă©lectoraux qu’il enregistre, il apparaĂźt que le suffrage universel peut parfois constituer une entrave au bon fonctionnement des institutions europĂ©ennes et un obstacle Ă  l’application de ses principes fondamentaux.

Populisme

Au siĂšcle dernier, un provocateur prĂ©conisait un changement de peuple lorsque celui-ci votait mal. Il ne s’agissait lĂ  que d’une boutade forgĂ©e par un adepte d’un humour douteux. Aujourd’hui des esprits malveillants qui eux aussi se croient drĂŽles, prĂ©tendent fielleusement que ledit changement est en cours. Pareille affirmation ne relĂšve, bien sĂ»r, que d’une propagande mise au service de la fallacieuse thĂ©orie du « Grand remplacement ». Il n’en demeure pas moins que pour dĂ©fendre la dĂ©mocratie, une obligation, certes regrettable, s’imposerait : celle de ne plus recourir, pour un temps, Ă  la moindre forme de scrutin (exception serait faite pour le concours de l’Eurovision ou la dĂ©signation de « Miss Europe »).

Les promoteurs du populisme n’usent du temps de parole que leur offrent exagĂ©rĂ©ment les mĂ©dias officiels, qu’à la seule fin d’abuser un auditoire trop crĂ©dule parce que mal Ă©duquĂ©. Ils devraient donc ĂȘtre interdits d’antenne. Pareille mesure ne serait en rien liberticide, mais exclusivement prophylactique. Elle ne viserait en effet qu’à sauvegarder la santĂ© morale de la population et l’intĂ©gritĂ© des principes vitaux Ă©tablis par les commissions de l’Union (neutres par dĂ©finition, car leurs membres ne sont pas Ă©lus mais dĂ©signĂ©s). Tout comme les rayonnements radioactifs peuvent ĂȘtre dangereux pour l’organisme, les rayonnements radio-hertziens peuvent l’ĂȘtre pour la sociĂ©tĂ©.

Vecteurs de virus, les rĂ©seaux sociaux mettent en danger l’hygiĂšne mentale citoyenne. Ils devraient ĂȘtre immĂ©diatement isolĂ©s afin d’enrayer toute propagation Ă©pidĂ©mique. AprĂšs analyse, ils seraient soumis Ă  une dĂ©contamination appropriĂ©e. Ses agents les plus actifs seraient dĂ©finitivement neutralisĂ©s.

Évoquer toute situation susceptible d’inquiĂ©ter le citoyen ne peut dĂ©velopper chez lui qu’une nĂ©vrose, ou tout du moins une anxiĂ©tĂ© chronique. Afin de maintenir le bon Ă©quilibre psychologique de la sociĂ©tĂ©, les thĂšmes anxiogĂšnes ne devraient plus ĂȘtre abordĂ©s publiquement (la succession de Monsieur Jean-Philippe Smet ou l’avenir scĂ©nique du poĂšte nĂ©o-parnassien Bertrand Cantat, par exemple).

Concernant l’europhobie qui, comme son nom l’indique s’identifie Ă  un symptĂŽme psychopathologique, elle serait traitĂ©e comme tel, par la mĂ©decine psychiatrique. Elle donnerait lieu Ă  un suivi personnalisĂ© dans un Ă©tablissement spĂ©cialisĂ©, dans l’attente de la validation d’un traitement de fond mĂ©dicamenteux (d’intĂ©ressants travaux avaient dĂ©jĂ  Ă©tĂ© entrepris dans ce domaine dans l’Allemagne des annĂ©es trente et l’Union SoviĂ©tique d’aprĂšs-guerre).

« In varietate concordia » (« Unie dans la diversité ») telle est la devise de l’Europe. Tout individu susceptible de nuire Ă  cette unitĂ©, officiellement consacrĂ©e par les traitĂ©s, et plus particuliĂšrement par ceux de Maastricht et de Schengen, devrait ĂȘtre considĂ©rĂ© comme fauteur de troubles Ă  l’ordre public et poursuivi comme tel. Le dĂ©lit d’euroscepticisme mĂ©riterait d’ĂȘtre instaurĂ©.

L’ensemble de ces mesures de salubritĂ© publique ne saurait s’inscrire qu’impĂ©rativement dans le cadre d’une dĂ©claration de l’état d’urgence que l’actuelle dĂ©gradation de la situation justifie pleinement. Pareille dĂ©claration ne pourrait avoir d’effet que si les activitĂ©s de la Cour europĂ©enne de Justice et de la Cour europĂ©enne des droits de l’Homme Ă©taient suspendues.

Compte tenu de l’incontestable dĂ©gĂ©nĂ©rescence de l’IDÉE europĂ©enne, les pouvoirs publics ne doivent jamais oublier qu’aujourd’hui, tout europhile bien portant est un europhobe potentiel qui s’ignore.

Le Populisme ou la véritable démocratie de Bernard Plouvier (Ed. Bouquins de SynthÚse)

Le Populisme ou la véritable démocratie de Bernard Plouvier (Ed. Bouquins de SynthÚse)

Pour commander le live de Bernard Plouvier, cliquez ici.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99