États gĂ©nĂ©raux

Les États, c’est moi

"L’abominable histoire de France"

La fĂ©odalitĂ© avait Ă©tĂ© un compromis entre le mode de gouvernement de l’Empire romain et les lois franques (car les CapĂ©tiens, tout comme les MĂ©rovingiens et les Carolingiens, Ă©taient des Francs). L’Empire romain n’avait jamais Ă©tĂ© centralisĂ© et ne connaissait mĂȘme pas vraiment la... Lire la suite

La beauté du diable

"L’abominable histoire de France"

Avec Philippe le Bel, la royautĂ© va se faire envahissante, brutale, cynique, spoliatrice. C’est ce que Lavisse appelle avec dĂ©licatesse : « les progrĂšs de la puissance royale ». Saint Louis avait fait de la justice l’attribut principal de la fonction royale. Mais il ne s’agissait... Lire la suite

Philippe IV.

Le bonheur dans le crime

"L’abominable histoire de France"

  Lavisse Ă©crit que « les progrĂšs de la puissance royale ont Ă©tĂ© particuliĂšrement marquĂ©s sous saint Louis et sous Philippe le Bel ». Mais les moyens diffĂšrent ! Saint Louis avait fondĂ© le parlement ; Philippe le Bel employa des lĂ©gistes Ă  son profit. Le premier avait fon... Lire la suite

RĂ©gions, Nations et Europe

"La véritable souveraineté se situe dans les régions"

  Le dernier Ă©ditorial d’Alain de Benoist dans la revue ÉlĂ©ments aborde les rapports entre « rĂ©gions, nations, Europe ». Mais Alain de Benoist ne dĂ©finit pas le concept de nation ni celui d’État. Il faudrait s’entendre : la Nation recouvre-t-elle les peuples des anciennes... Lire la suite