Il est absolument Ă©vident que nos ancĂȘtres EuropĂ©ens ont commis une faute gravissime en traversant mers et ocĂ©ans pour apporter la civilisation moderne Ă  des primitifs d’Afrique noire, d’OcĂ©anie ou des rives de l’Amazone ou pour sortir de leur torpeur moyenĂągeuse les populations d’Asie, assoupies aprĂšs un brillant effort, ou celles croupissant dans un Maghreb esclavagiste et globalement illettrĂ©.

manifestation contre islamophobie

Cette exportation de civilisateurs a coĂ»tĂ© extrĂȘmement cher aux contribuables europĂ©ens et n’a apportĂ© d’enrichissement qu’à des nĂ©gociants ou des fabricants de pacotille.

Au moins, exportions-nous aussi une culture humaniste, scientifique et technique qui manquait singuliÚrement aux Amérindiens qui en étaient restés aux sacrifices humains, aux Arabes et BerbÚres, aux Noirs de toutes ethnies et aux Asiatiques pour qui les guerres tribales et les razzias étaient une activité usuelle, en quelque sorte un mélange de sport de combat et de gains faciles.

Depuis les annĂ©es 1970, des politiciens sans scrupule ont organisĂ© la submersion des pays d’Europe occidentale par des millions de Non-EuropĂ©ens et ce pour relancer une consommation qui paraissait dĂ©faillante Ă  leurs richissimes bailleurs de fonds des multinationales de la production et de la distribution de masse.

Tiens ! L’un d’eux, Jacques Chirac, vient de mourir aprĂšs une longue pĂ©riode de dĂ©mence que l’on peut – au vu de sa politique – estimer antĂ©rieure Ă  ses prĂ©sidences : espĂ©rons qu’il existe un enfer pour qu’une certaine justice soit rendue Ă  la Nation française qu’il a outragĂ©e par douze annĂ©es d’un rĂšgne fait de crĂ©tinisme et de trahison.

On souhaite le mĂȘme destin Ă  ValĂ©ry Giscard d’Estaing, son complice dans le dĂ©cret de regroupement familial des travailleurs immigrĂ©s (de 1976), puis tous ceux qui les ont suivis dans cette politique d’invasion, gĂ©nĂ©ratrice Ă  terme d’un changement de population dominante en Europe.

Certains rejetons d’Extra-EuropĂ©ens vont toutefois un peu vite en besogne (cf. la photographie d’une conquĂ©rante mahomĂ©tane). Oser prĂ©tendre que l’islam soit une valeur fondamentale de notre RĂ©publique Française, laĂŻque par la Loi de sĂ©paration des Églises et de l’État (de 1905), c’est littĂ©ralement se moquer du bon peuple.

Jusqu’à quand tolĂ©rerons-nous ce genre de manifestations de haine de nos valeurs, de haine de notre peuple ?

Car, c’est de façon quotidienne que certains envahisseurs africains profĂšrent des insultes Ă  connotation raciste Ă  l’égard des EuropĂ©ens
 qui sont chez eux sur leur continent europĂ©en.

RĂ©agir ou mourir, lĂ  est la question ! HĂ©las, nous n’avons pas Shakespeare en France, mais nous avons beaucoup de comiques troupiers tiers-mondistes.

Nous n’avons pas non plus de chef pour nous mener Ă  la Guerre de LibĂ©ration
 mais elle viendra et sera suivie d’une Épuration, selon un scĂ©nario bien connu.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Bernard Plouvier

Ancien chef de service hospitalier, spĂ©cialisĂ© en MĂ©de­cine interne.Il est auteur de nombreux livres historiques (L’énigme Roosevelt, faux naĂŻf et vrai machiavel ; La tĂ©nĂ©breuse affaire Dreyfus ; Hitler, une biographie mĂ©dicale et politique ; Dictionnaire de la RĂ©volution française,
) et d'essais (RĂ©flexions sur le Pouvoir. De Nietzsche Ă  la Mondialisation ; Le XXIe siĂšcle ou la tentation cosmopolite ; Le devoir d’insurrection,
). Il a Ă©tĂ© Ă©lu membre de l’AcadĂ©mie des Sciences de New York en mai 1980.

Articles similaires