« C’est le citoyen, en final, qui paye la corruption.
Quelle ironie ! »

 Entretien avec Gilles Falavigna, auteur du livre Géopolitique de la conspiration contre les peuples (éditions Dualpha)

(Propos recueillis par Fabrice Dutilleul).

GĂ©opolitique de la conspiration contre les peuples, Gilles Falavigna, Éditions Dualpha.

GĂ©opolitique de la conspiration contre les peuples, Gilles Falavigna, Éditions Dualpha.

 Les thĂ©ories du complot foisonnent et certaines touchent le grotesque. Comment peuvent-elles ĂȘtre crĂ©dibles ?

Il y a un conflit idĂ©ologique global, Gauche-Droite, Universalisme-Nationalisme, MatĂ©rialisme-Spiritualisme. Alors qu’il est fait sous couvert de la raison, c’est le rejet du complot qui est irrationnel. Les preuves du complot ne manquent pas. Le problĂšme est celui du fondement de la crĂ©dibilitĂ© et nous sommes sur le vrai thĂ©Ăątre des opĂ©rations du conflit. Il n’est pas seulement mĂ©diatique. La propagande universaliste de Gauche postule que l’Homme est bon par nature. Du coup, nous n’arrivons pas Ă  admettre sa profonde malhonnĂȘtetĂ©. Le mensonge est si gros que nous ne pouvons y croire. Il y a conspiration parce qu’on nous ment. La conspiration est une opĂ©ration de ce conflit. Les conspirateurs se drapent du Bien pour agir et qualifient les victimes de malfaisantes. Ce sont toutes les valeurs qui devront ĂȘtre rĂ©tablies Ă  l’endroit.

ConcrÚtement, comment cela se traduit-il ?

Il convient en premier lieu d’évaluer la corruption. Nous parlons de centaines de milliards d’euros ce qui entraĂźne la baisse du revenu de chacun d’une somme Ă©quivalente. C’est le citoyen, qui, Ă  la fin, paye la corruption. Quelle ironie ! Ensuite, je mets en Ă©vidence les liens entre le crime organisĂ©, le terrorisme et les politiques. Qui dit organisation dit complot. Il y a le criminel et il y a la victime. Il ne peut y avoir de profit pour l’un que par perte pour l’autre. La conspiration est parfaite parce que la victime rĂ©clame le bĂąton qui la frappe.

ConcrĂštement, il suffit de suivre l’actualitĂ© au quotidien. La nouvelle annĂ©e 2018 commence par le scandale de l’obsolescence programmĂ©e. C’est factuellement une conspiration. Le mois prĂ©cĂ©dent faisait Ă©talage des vaccins obligatoires. Alors que l’hĂ©patite B se transmet par relations sexuelles, l’administration ne prend mĂȘme pas la peine de justifier que le vaccin soit obligatoirement inoculĂ© aux nouveau-nĂ©s. Le vaccin Ă©tait totalement refusĂ© il y a dix ans Ă  cause des effets secondaires massifs. Vous le refusez, on vous l’impose. C’est une conspiration qui rappelle celle du rĂ©fĂ©rendum pour la constitution europĂ©enne, non ?

Comment dĂ©finissez-vous une lecture gĂ©opolitique d’une conspiration contre les peuples ?

J’ai largement pu Ă©tablir et dĂ©velopper dans mes prĂ©cĂ©dents travaux que la gĂ©opolitique est de la mĂ©tapolitique. Nous retrouvons le conflit idĂ©ologique qui oppose l’Universalisme aux Nations dans tous les domaines gĂ©opolitiques. En Europe, l’afflux est organisĂ© dans cette dĂ©marche. Le phĂ©nomĂšne est dans la continuitĂ© de la chute du bloc de l’Est. Tout le monde reconnaĂźt, aujourd’hui, que l’éveil des identitĂ©s en fut la cause. Je dĂ©montre que le conflit yougoslave des annĂ©es quatre-vingt-dix continue la chute du communisme. Il a Ă©tĂ© crĂ©Ă© pour casser les identitĂ©s et permettre l’émergence d’un Islam en Europe, bras armĂ© de l’Universalisme. C’est la conspiration contre les peuples et elle n’est pas achevĂ©e.

GĂ©opolitique de la conspiration contre les peuples, Gilles Falavigna Éditions Dualpha, collection «Patrimoine des HĂ©ritages », dirigĂ©e par Philippe Randa, 236 pages, 27 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Gilles Falavigna

Gilles Falavigna

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99