À l’occasion du 75e anniversaire du dĂ©barquement de Provence, le PrĂ©sident de la RĂ©publique a tenu Ă  honorer, Ă  juste titre, les combattants venus d’Afrique qui y participĂšrent. Nul ne saurait contester par exemple le rĂŽle tenu par les hommes du 6e RĂ©giment de Tirailleurs SĂ©nĂ©galais du colonel Raoul Salan dans la libĂ©ration de Toulon (587 tuĂ©s, blessĂ©s ou disparus).

Raoul Salan.

Raoul Salan.

Pour autant doit-on passer sous silence le poids des Français europĂ©ens d’AlgĂ©rie dans les campagnes d’Italie, de France et d’Allemagne ? MalgrĂ© ce qu’a tentĂ© de suggĂ©rer le film de Rachid Bouchareb, « IndigĂšnes », les chiffres sont Ă©loquents.

Selon la terminologie administrative utilisĂ©e Ă  l’époque, ce sont environ 155 000 Français europĂ©ens (les futurs Pieds-Noirs) et 133 000 Français de souche nord-africaine qui participĂšrent Ă  ce qui dans notre histoire militaire, reste une authentique Ă©popĂ©e. Les premiers eurent de l’ordre de 22 000 tuĂ©s, les seconds, 12 500.

Le taux de mobilisation des EuropĂ©ens d’AlgĂ©rie frĂŽle les 35 % de la population masculine, ce qui reste encore un chiffre inĂ©galĂ© dans l’histoire universelle des guerres.

Il convient de rappeler que, Ă  la mĂȘme Ă©poque, les trĂšs mĂ©diatisĂ©es Forces Françaises Libres du gĂ©nĂ©ral de Gaulle regroupaient, selon leur propre Fondation, 53 000 hommes dont 16 000 Français, 32 000 coloniaux et 5000 Ă©trangers.

C’est sans doute cette disproportion peu glorieuse qui explique l’amertume qui poussa l’ancien chef de la France Libre revenu au pouvoir, Ă  brosser Ă  l’intention d’Alain Peyrefitte ce portrait empreint de dĂ©licatesse : « Ce ne sont pas des Français. Ils ne raisonnent pas comme nous. Ils ne vivent pas comme nous. Ce sont des lĂąches. Ce sont tous des pĂ©tainistes. »

LĂąches, les Pieds-Noirs ! Que dire alors des MĂ©tropolitains ? Les propos gaulliens ne visaient-ils qu’Ă  illustrer de vieux dictons tels que « La paille et la poutre » ou encore « L’HĂŽpital qui se fout de la charité » ? SacrĂ© Grand Charles ! Toujours cette ironie mordante pour titiller le peuple de veaux qu’il gouvernait.

Quoi qu’il en soit, les monuments aux morts d’AlgĂ©rie ne sont hĂ©las plus lĂ  pour tĂ©moigner et rĂ©tablir une vĂ©ritĂ© mĂ©ticuleusement enfouie dans les enfers de la Raison d’État.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99