L’essentiel de l’Histoire de l’Europe repose sur sa lutte pour son indĂ©pendance et son intĂ©gritĂ©. Si on n’en retient d’habitude que les luttes d’influences internes et les guerres qui en rĂ©sultĂšrent, on passe Ă  cĂŽtĂ© des vĂ©ritables enjeux europĂ©ens. Les menaces extĂ©rieures ont bien plus que les conflits intĂ©rieurs, façonnĂ© les valeurs europĂ©ennes et forgĂ© le gĂ©nie europĂ©en. Souvent convoitĂ©e, l’Europe a dĂ» souvent s’unir face Ă  des dĂ©ferlantes terribles, sous l’impulsion fĂ©dĂ©ratrice et transnationale du christianisme du temps de sa puissance thĂ©ologico-politique.

Mais dĂšs avant l’ùre chrĂ©tienne, par ailleurs destructrice des valeurs fondamentales des peuples europĂ©ens – mais c’est un autre dĂ©bat –, les Hittites, maĂźtrisant les armes d’acier, tentent de subjuguer les peuples d’Europe orientale. Puis les Perses, maĂźtres du Moyen Orient et de la Turquie actuelle, multiplient les incursions et menacent de destruction la GrĂšce. À la bataille des Thermopyles, le 11 aoĂ»t 480 av. J.-C., LĂ©onidas arrĂȘte la grande armĂ©e perse. PremiĂšre victoire de l’Europe sur l’Orient expansionniste. PremiĂšre date mĂ©morielle Ă  mettre au panĂ©gyrique des fĂȘtes europĂ©ennes.

Les flux ininterrompus venus d’Asie, poussant devant eux les peuples europĂ©ens d’est vers l’ouest, provoquent invasions sur invasions Ă  partir du IIIe siĂšcle notamment, jusqu’au VIe siĂšcle. Attila et ses Huns, arrĂȘtĂ©s aux Champs Catalauniques en 451, par Aetius, aprĂšs avoir dĂ©vastĂ© l’Europe, reprĂ©sentent une phase de terreur restĂ©e dans la mĂ©moire europĂ©enne.

Peu aprĂšs, c’est au tour de l’Islam naissant Ă  la mort du prophĂšte Mahomet, en 622, de dĂ©ferler sur l’Afrique, l’Asie et l’Europe. La mer MĂ©diterranĂ©e est quasiment fermĂ©e par les flottes mahomĂ©tanes jusqu’aux Croisades. L’Europe est encerclĂ©e et affaiblie. En 711, Tarik dĂ©barque sur le rocher (el penon) de Gibraltar (« Djebel al Tarik » : montagne de Tarik). En 732, Charles Martel arrĂȘte l’invasion remontĂ©e jusqu’à Poitiers, aprĂšs s’ĂȘtre rendue maĂźtre de tout le sud-ouest de la France actuelle. L’impĂ©rialisme islamique triomphe pendant plusieurs siĂšcles, avec son apogĂ©e au XIe siĂšcle. Vienne est assiĂ©gĂ©e deux fois, en 1529 et 1683 par les Ottomans. Les Balkans sont en partie islamisĂ©s.

Du XIIIe au XVe siùcle ce sont les Mongols de la Horde d’Or de Gengis Khan et de ses suivants qui colonisent et mettent à sac l’Eurasie jusqu’à l’Ukraine et la Bulgarie et poussent leur terreur jusqu’à Vienne. Les Russes mettront deux siùcles à îter le joug mongol de leurs terres (1488).

Perses, Huns, Islam, Mongols : les menaces venaient du Moyen-Orient et d’Asie. L’Europe enfin dĂ©barrassĂ©e des invasions meurtriĂšres Ă  partir du XVIIe siĂšcle, connaĂźt le dĂ©but de l’ñge d’or de son dĂ©veloppement et les rivalitĂ©s de ses puissances intĂ©rieures vont prendre le relais des tragĂ©dies invasives. Les États-Nations se forgent au XIXe siĂšcle pour mieux s’affronter jusqu’à l’horreur de la Grande Guerre de 1914-1918, derniĂšre des guerres de rivalitĂ©s Ă©conomiques et de puissances intra-europĂ©ennes. RĂ©sultat tragique de l’apogĂ©e des États-Nations et de la fin des Empires.

Mais la modernitĂ© contemporaine façonne un nouveau type d’invasion, consĂ©cutif Ă  la fin de la dĂ©colonisation qui laisse des dizaines de pays nouvellement libres livrĂ©s Ă  la cupiditĂ© du monde, souvent corrompus et maintenus dans une pauvretĂ© endĂ©mique calculĂ©e par les Ă©conomistes adeptes de Ricardo, et par les puissances capitalistes. PauvretĂ©, dĂ©rĂšglement climatique, surpopulation sont les nouveaux facteurs des invasions modernes qui font dĂ©verser sur l’Europe des millions de migrants de multiples origines pour de multiples raisons. Mais cette invasion nouvelle, Ă  la diffĂ©rence des prĂ©cĂ©dentes qui jalonnĂšrent l’histoire de l’Europe, est aujourd’hui voulue, ou encouragĂ©e, au nom des nouvelles idĂ©ologies notamment droits-de-l’hommiennes dĂ©veloppĂ©es aprĂšs 1945.

La nature humaine, intangible, ancrĂ©e au fond des Ăąges, est cependant tĂȘtue, et les mĂȘmes causes provoquent toujours les mĂȘmes effets. Les modalitĂ©s nouvelles des invasions migratoires apporteront sans doute des modalitĂ©s nouvelles Ă  leurs rĂ©actions par les peuples europĂ©ens. Sinon, c’est Ă  un suicide programmĂ© qu’est condamnĂ©e l’Europe. En tout cas une Europe millĂ©naire qui a toujours fait triompher ses valeurs, du dĂ©filĂ© des Thermopyles jusqu’à Poitiers et sous les murs de Vienne ; celle du devoir mĂ©moriel. Ou pour demain, une Europe multiculturelle de la mixitĂ© gĂ©nĂ©ralisĂ©e tant rĂȘvĂ©e par nos Ă©lites ?
. celle du devoir de soumission.

 

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Son dernier livre paru est "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse" aux Ă©ditions Dualpha.

Articles similaires