Xavier Moreau est un homme d’affaires français vivant Ă  Moscou et est consultant pour TV LibertĂ©s. Lionel Baland l’a interrogĂ© pour EurolibertĂ©s Ă  propos de la situation politique en Russie.

Le 10 septembre 2017, des élections régionales partielles ont eu lieu en Russie. Quels en sont les résultats et pourquoi le parti Russie Unie, proche de Vladimir Poutine, a-t-il largement emporté cette élection ?

En effet, Russie Unie a confirmĂ© lors de ce scrutin sa domination politique qui s’est dĂ©jĂ  clairement manifestĂ©e en 2016 lors des derniĂšres Ă©lections lĂ©gislatives. Le renouvellement des Ă©lites du parti semble donner de bons rĂ©sultats avec un retour de la confiance dans ce parti dirigĂ© aujourd’hui par le Premier ministre Dmitri Medvedev.

Des gouverneurs de diverses entitĂ©s ont Ă©galement Ă©tĂ© le mĂȘme jour dĂ©signĂ©s par Russie Unie et seulement un a Ă©té élu par une assemblĂ©e ?

Les gouverneurs en Russie sont Ă©lus aprĂšs validation des candidatures auprĂšs du PrĂ©sident. Ce dernier peut toujours les dĂ©mettre, ce qu’il vient de faire avec Valeri Chantsev Ă  Nijni Novgorod.

Russie Unie, le parti proche de Vladimir Poutine.

Russie Unie, le parti proche de Vladimir Poutine.

OĂč se situe sur l’échiquier politique Russie Unie et quels types de personnes votent pour ce parti ?

C’est un parti de centre-droit avec trois courants internes. Le principal, constituĂ© de sociaux-conservateurs, est le dominant. Les deux autres sont les libĂ©raux et les nĂ©o-Ă©tatistes.

L’électorat est vaste et comprend une bonne partie de la classe moyenne et des classes populaires. Le vote pour Russie Unie n’est pas un vote de classe, mais plutĂŽt celui d’une majoritĂ© de la population qui privilĂ©gie la stabilitĂ© par rapport Ă  toute nouvelle aventure politique.

Le Parti communiste de Gennady Zyuganov est toujours prĂ©sent. Qui vote pour lui, des nostalgiques d’une Ă©poque rĂ©volue ou des Ă©lecteurs plus jeunes ?

Beaucoup de retraitĂ©s votent pour ce parti car le passage Ă  la retraite entraĂźne encore en Russie une grosse perte de pouvoir d’achat. On est toujours nostalgique de ses 20 ans, mais la nostalgie de l’URSS se dissipe d’autant plus que Vladimir Poutine a redonnĂ© Ă  sa population le sentiment de la grandeur de la Nation qui avait disparu dans les annĂ©es 1990. Il y a Ă©galement une petite partie de la jeunesse qui s’oriente vers ce Parti communiste de la FĂ©dĂ©ration de Russie (KPRF) en prĂŽnant une meilleure redistribution des richesses.

Le Parti libĂ©ral-dĂ©mocrate de Russie de l’ultranationaliste Vladimir Jirinovski joue-t-il encore un rĂŽle important ?

Le PLD est trĂšs liĂ© Ă  la personnalitĂ© de son leader et il est probable qu’il disparaisse avec celui-ci. En attendant, Jirinovski reste un aiguillon essentiel de la vie politique russe et dispose d’un Ă©lectorat relativement fidĂšle.

Qu’est-ce que le parti Russie juste et quel est son poids Ă©lectoral ?

Russie juste appartient à la IIe internationale comme le PS français, mais avec des positions bien plus conservatrices sur la Patrie et la famille. C’est un parti de centre gauche en perte de vitesse, notamment à cause du manque de charisme de son leader Sergueï Mironov.

Les libéraux disposent-ils de plusieurs partis ou sont-ils unifiés ?

L’idĂ©ologie libĂ©rale, aprĂšs avoir dominĂ© les annĂ©es 1990, est en perte de vitesse dans tous les domaines sociĂ©taux, socio-Ă©conomiques et gĂ©opolitiques. Les libĂ©raux ont toujours Ă©tĂ© divisĂ©s et le sont encore plus aujourd’hui. Leur discours est inaudible et finalement trĂšs rudimentaire. Ils continuent de mettre le modĂšle occidental en avant comme au dĂ©but des annĂ©es 1990, mais la plupart des Russes ont voyagĂ© en Europe depuis et en connaissent les limites comme l’insĂ©curitĂ© et les difficultĂ©s Ă©conomiques.

Quelle est la position de Vladimir Jirinovski et celle de Gennady Zyuganov par rapport à la gestion de la Russie par Vladimir Poutine ?

Il est trĂšs difficile aujourd’hui de critiquer Vladimir Poutine qui est dĂ©sormais rentrĂ© dans l’Histoire notamment avec la rĂ©unification de la CrimĂ©e qui a Ă©tĂ© un moment de communion nationale. Les critiques visent donc davantage le gouvernement ou le Parlement. La mauvaise rĂ©partition des richesses ou le non-dĂ©ploiement de l’armĂ©e russe dans le Donbass sont le genre de critiques que l’on entend de ces deux partis.

L’ensemble des partis politiques, Ă  l’exception des libĂ©raux, sont-ils nationalistes ou du moins patriotes ?

Oui c’est une spĂ©cificitĂ© de la vie politique russe par rapport Ă  la France. Un dĂ©putĂ© qui soutiendrait la libertĂ© d’expression d’un groupe de musique prĂ©tendant « Niquer la Russie », c’est inimaginable, mĂȘme si les Russes raffolent de controverses historiques notamment sur la pĂ©riode soviĂ©tique. Chez les libĂ©raux Ă©galement, mĂȘme si quelques-uns ont du mal Ă  cacher leur mĂ©pris du peuple russe, l’amour de la Patrie fait partie du discours.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.