Jared Taylor est un journaliste amĂ©ricain, fondateur d’American Renaissance, un organisme qui dĂ©fend les intĂ©rĂȘts des personnes d’origine europĂ©enne aux USA. Il fait partie de ce que l’on appelle en Europe « l’Alt-right » amĂ©ricaine. Il vient de publier rĂ©cemment son premier ouvrage traduit en France intitulĂ©  « L’AmĂ©rique de la diversitĂ© : du mythe Ă  la rĂ©alitĂ© » (L’Æncre).

Un livre Ă  lire, notamment Ă  quelques jours de l’investiture de Donald Trump, pour comprendre un pays finalement assez peu connu des Français.L’ouvrage propose de reconsidĂ©rer les idĂ©es qui ont guidĂ© les États-Unis. Si, gĂ©nĂ©ration aprĂšs gĂ©nĂ©ration, les AmĂ©ricains tendent Ă  l’autosĂ©grĂ©gation, se pourrait-il que les attentes placĂ©es dans la dĂ©sĂ©grĂ©gation aient Ă©tĂ© dĂ©raisonnables ? Si la diversitĂ© est une source de tensions, n’est-il pas risquĂ© de fonder des politiques sur la croyance qu’elle est une force ? Si des groupes minoritaires continuent de faire valoir des intĂ©rĂȘts communautaires, est-il judicieux que les EuropĂ©ens s’obstinent Ă  agir comme s’ils n’avaient pas eux-mĂȘmes de tels intĂ©rĂȘts ?

Telles sont les questions soulevĂ©es par cet ouvrage percutant sur un pays qui a suivi le chemin du multiculturalisme depuis plus longtemps que la France et qui pourrait nous indiquer des mauvais choix Ă  Ă©viter. (pour commander le livre, c’est ici)

Nous avons interrogé Jared Taylor sur les évÚnements récents en France, en Europe, mais aussi aux Etats-Unis. Attention, entretien choc !

Breizh-info.com : Tout d’abord, quelle est votre rĂ©action Ă  la suite des attentats, qui se multiplient en Europe ? Et par rapport Ă  ces tentatives de dĂ©stabilisation comme en tĂ©moigne l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie ?

Jared Taylor : Depuis l’invasion musulmane de l’Espagne en 711 jusqu’au traitĂ© de Karlowitz en 1699 qui a mis fin Ă  la derniĂšre invasion ottomane, l’Islam a Ă©tĂ© en guerre avec l’Occident. C’est une pĂ©riode de presque 1,000 ans qui reflĂšte la nature profonde de l’Islam. C’est une religion conquĂ©rante et impĂ©rialiste. Pendant les derniers 300 ans, l’Islam a Ă©tĂ© trop faible pour faire la guerre conventionnelle, mais sa nature n’as pas changĂ©.

Maintenant, l’Islam exprime sa haine Ă  l’égard de l’Occident au moyen d’ attentats contres des cibles faibles. Ces attentats n’ont pas besoin de beaucoup de moyens matĂ©riels ou d’effectifs pour semer la terreur et la panique. Cependant ces attentats ne seraient pas possibles s’il n’y avait pas de communautĂ©s musulmanes implantĂ©es en Europe, surtout en France. L’existence de ces communautĂ©s reflĂšte la faiblesse de l’Occident qui n’est plus capable de dire, comme autrefois, « Cette terre est pour nous et pour  personne d’autre. »

Breizh-info.com :  Vous avez sorti votre premier ouvrage traduit en français, « l’AmĂ©rique de la diversitĂ©, du mythe Ă  la rĂ©alitĂ© ». L’American way of live, façon Benetton, serait donc une illusion ?

Jared Taylor : Il est nĂ©cessaire en AmĂ©rique de dire que la diversitĂ© est une grande force pour le pays, peut-ĂȘtre mĂȘme la plus grande force de toutes. Pourtant, il est Ă©vident que la diversité—de langue, de religion, d’ethnie mais surtout la diversitĂ© de race — est une source intarissable de conflits.

Mon livre est une description dĂ©taillĂ©e des problĂšmes nĂ©s de la diversitĂ© et du refus des AmĂ©ricains de les regarder en face. Les États-Unis sont allĂ©s trĂšs loin en matiĂšre de diversitĂ©, et j’espĂšre que la France—un pays que je connais, admire, et aime—ne rĂ©pĂ©tera pas les mĂȘmes erreurs.

Breizh-info.com :  Vous expliquez dans votre ouvrage que les communautĂ©s de Blancs ont tout fait (et Ă©tĂ© obligĂ©es de  le faire) pour intĂ©grer, sont en train petit Ă  petit de se sĂ©parer, de recrĂ©er une sorte d’apartheid de fait. Pourquoi cela ?

Jared Taylor : Cet apartheid de fait est basĂ© sur la nature humaine profonde. Notre espĂšce est tribale. Il est normal de prĂ©fĂ©rer la culture, les mƓurs, la maniĂšre de vivre de son propre peuple. C’est pourquoi, en dĂ©pit des grands efforts de l’Etat pour encourager l’intĂ©gration et le mĂ©tissage, les AmĂ©ricains restent, pour la plus part, sĂ©parĂ©s.

Breizh-info.com :  On s’interroge souvent, en Europe, Ă  savoir pourquoi les Latinos ne sont pas classĂ©s, ethniquement pour une bonne partie, parmi les Blancs. Avez vous une explication Ă  fournir ?  

Jared Taylor : La grande majoritĂ© de gens qu’on appelle Latinos ou Hispaniques sont plus correctement des mestizos, c’est-Ă -dire qu’ils sont un mĂ©lange d’EuropĂ©en et d’AmĂ©rindien. Ceux qui viennent aux États Unis sortent souvent des basses classes et sont  sont en grande partie AmĂ©rindiens. Ces gens-lĂ  ne sont pas blancs. Nous recevons mĂȘme des AmĂ©rindiens purs qui parlent des langues comme le Quechua ou le Nahuatl et ne parlent mĂȘme pas l’Espagnol.

Breizh-info.com :  Comment avez vous ressenti la victoire de Donald Trump ? Va-t-on vers de profonds changements, voire une révolution dans la société américaine ?

Jared Taylor : Je suis trĂšs content de la victoire de Trump, mais il n’y aura pas de vraie rĂ©volution. Trump n’est pas un identitaire. Il a des instincts sains : il n’aime pas que les Ă©trangers entrent dans notre pays clandestinement et profitent de l’aide sociale. Il comprend que le mouvement Black Lives Matter (qui prĂ©tend que la police amĂ©ricaine vise systĂ©matiquement les noirs pour les tuer) est basĂ© sur des mensonges.

Sans doute, il se sent dĂ©paysĂ© quand il se trouve Ă  Miami ou Ă  Detroit oĂč il n’y a pratiquement pas de Blancs.  Mais je ne crois pas qu’il ait  profondĂ©ment rĂ©flĂ©chi aux questions dĂ©mographiques, et il ne comprend pas que les États Unis sont vraiment en train de sortir de l’Occident et de devenir un pays du Tiers Monde.

Breizh-info.com :  Pouvez vous conseiller Ă  nos lecteurs des mĂ©dias amĂ©ricains qui, comme Breitbart news, ont contribuĂ© Ă  faire gagner Donald Trump ? Qu’est ce qui explique que la rĂ©information rĂ©ussisse, Ă©conomiquement, Ă  percer aux États-Unis lĂ  ou cela parait encore compliquĂ© en Europe et notamment en France ?

Jared Taylor : Breitbart a Ă©tĂ© un grand succĂšs. En mĂȘme temps il y a beaucoup de sites comme le nĂŽtre (www.AmRen.com), www.Vdare.com, www.takimag.com, www.unz.com, oĂč on trouve des renseignements et des commentaires qu’on ne trouverait jamais dans les grands mĂ©dias.

Pourtant, je ne suis pas persuadĂ© que les mĂ©dias alternatifs aient contribuĂ© dĂ©cisivement Ă  la victoire de Donald Trump. Les grands medias ont menĂ© une campagne de diabolisation contre Trump sans prĂ©cĂ©dent dans toute l’histoire des États-Unis. C’était tellement haineux et biaisĂ© que beaucoup d’AmĂ©ricains moyens en ont Ă©tĂ© dĂ©goĂ»tĂ©s. Selon moi, la tentative des grands mĂ©dias de terrifier et intimider les Ă©lecteurs s’est retournĂ©e contre eux et a persuadĂ© beaucoup d’AmĂ©ricains que les mĂ©dias ne sont pas fiables. Je crois que l’élection a Ă©tĂ© un grand tournant pour les mĂ©dias. S’ils continuent d’ĂȘtre si Ă©loignĂ©s du peuple ils vont pĂ©rir.

Breizh-info.com :  Ce qui est saisissant , c’est qu’on se rend compte que les cĂŽtes amĂ©ricaines ont votĂ© majoritairement Clinton tandis que les terres ont choisi Donald Trump. L’AmĂ©rique semble ĂȘtre un pays profondĂ©ment divisĂ©  vu de l’extĂ©rieur. Est-ce le cas ? Qu’est ce qui explique cette rĂ©volte des peuples de l’intĂ©rieur ?

Jared Taylor : Depuis la Guerre Nord-Sud, les États-Unis n’ont jamais Ă©tĂ© si divisĂ©s. Nous sommes divisĂ©s racialement, politiquement, culturellement, et—de plus en plus gĂ©ographiquement. C’est un constat trĂšs malsain pour un pays, mais c’est le rĂ©sultat fatal de la diversitĂ©. A la limite, les États-Unis pourraient devenir comme le Liban ou l’ancienne Yougoslavie – ingouvernable. Nous ne sommes pas encore Ă  ce stade-la, mais ce n’est plus inconcevable.

Breizh-info.com :  Comment se sont comportĂ©s, Ă©lectoralement, les autochtones de l’AmĂ©rique, c’est Ă  dire les Indiens que l’on retrouve notamment dans le Dakota. Quelles sont leurs relations avec les autres communautĂ©s ? 

Jared Taylor : A peu prÚs deux tiers des autochtones ont voté pour Clinton, mais ils ne comptent que pour 2% de la population et leur taux de participation aux élections est trÚs bas. Depuis toujours, les Indiens, comme toutes les autres minorités, votent majoritairement démocrate.

Breizh-info.com :  Qu’est ce que l’élection de Trump va changer pour l’Europe, Ă  l’heure oĂč l’AmĂ©rique multiplie les provocations, notamment aux frontiĂšres de la Russie, en y dĂ©ployant Ă©normĂ©ment de soldats et de matĂ©riel militaire ?

Jared Taylor : Il est difficile de savoir ce que Trump pense rĂ©ellement en matiĂšre de politique extĂ©rieure, mais il a toujours dit qu’il chercherait Ă  amĂ©liorer les rapports avec la Russie. Son choix de nommer comme secrĂ©taire d’état, Rex Tillerson, est de trĂšs bon augure. Il a Ă©galement souvent dit que les Etats Unis ne peuvent plus payer pour la dĂ©fense de l’Europe et de l’Asie et que les alliĂ©s doivent se dĂ©fendre eux-mĂȘmes. Selon moi, la perte de l’aide militaire ne poserait aucun problĂšme pour l’Europe si les EuropĂ©ens maintenaient de bonnes relations avec la Russie—ce qui devrait ĂȘtre tout Ă  fait possible.

Il n’y a aucune raison pour  que l’Europe et la Russie ne soient pas des puissances voisines paisibles. Leurs intĂ©rĂȘts en question d’immigration, Ă©changes Ă©conomiques et culturels, de lutte contre le terrorisme, etc., sont presqu’identiques. Si l’opposition dĂ©traquĂ©e des AmĂ©ricains contre les Russes disparait, il n’y a aucune raison pour que la Russie ne prenne pas sa place comme membre respectĂ© et productif de la communautĂ© des nations.

Breizh-info.com :  Vous ĂȘtes un parfait francophone, et de fait, suivez rĂ©guliĂšrement l’actualitĂ© de ce pays. Comment voyez vous, et que souhaitez vous, pour l’annĂ©e Ă©lectorale qui s’annonce ?

Jared Taylor :  J’espĂšre une victoire totale pour le Front national !  Je crains que Marine Le Pen n’ait cĂ©dĂ© trop de terrain sur certains points importants, mais une victoire du FN aux Ă©lections françaises serait un tremblement de terre peut-ĂȘtre encore plus significatif que la victoire de Donald Trump.

Entretien paru sur le site Breizh info (Propos recueillis par Yann Vallerie).

 

L’AmĂ©rique de la diversitĂ© : du mythe Ă  la rĂ©alitĂ© » (L’Æncre, collection «  À nouveau siĂšcle, nouveaux enjeux »)

L’AmĂ©rique de la diversitĂ© : du mythe Ă  la rĂ©alité .

L’AmĂ©rique de la diversitĂ© : du mythe Ă  la rĂ©alitĂ© », Jared Taylor, Éditions de L’Æncre, collection « À nouveau siĂšcle, nouveaux enjeux », dirigĂ©e par Philippe Randa, 508 pages, 35 euros. Pour commander ce livre, cliquez ici.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.