Union europĂ©enne. DerniĂšre idĂ©e en date de Jean-Claude Juncker, prĂ©sident de la Commission : rĂ©duire l’enveloppe financiĂšre des partis dits d’extrĂȘme droite qui veulent la dissolution de l’institution. Au nom du principe dĂ©mocratique, sans doute.

Jusqu’ici, 15 % des 30,8 millions d’euros sont distribuĂ©s de maniĂšre forfaitaire entre les partis et 85 % en fonction de leur nombre d’élus. Ces parts passeraient respectivement Ă  5 % et 95 %, favorisant les groupes les plus importants (conservateurs, socialistes, libĂ©raux, Verts, etc.).

Si le FN n’est pas touchĂ©, l’Alliance pour la paix et la libertĂ© (APF) – qui regroupe notamment le parti grec Aube dorĂ©e, les identitaires allemands du NPD et les Italiens de Forza Nuova – devrait, en revanche, perdre 44 % de ses 419 000 euros. Idem du Jobbik hongrois et des DĂ©mocrates de SuĂšde.

Jean-Claude Juncker a fait savoir aux Catalans que l’UE soutiendra l’Espagne : « Nous avons toujours dit que, en la matiĂšre, nous allions suivre, en les respectant, les arrĂȘts de la Cour constitutionnelle espagnole et du parlement espagnol. »

Russie. La Chine et la Russie ont commencĂ© des manƓuvres navales conjointes au dĂ©part du port russe de Vladivostok, prĂšs des eaux territoriales de la CorĂ©e du Nord.‹Les deux pays, qui ont votĂ© en faveur de nouvelles sanctions contre le rĂ©gime nord-corĂ©en, s’opposent au dĂ©veloppement nuclĂ©aire et balistique de la CorĂ©e du Nord, mais souhaitent Ă©galement que les États-Unis et la CorĂ©e du Sud cessent leurs exercices militaires conjoints.

Port russe de Vladivostok.

Port russe de Vladivostok.

95 athlĂštes russes sur 96 ont Ă©tĂ© acquittĂ©s de l’accusation de dopage. AccusĂ©s aux Jeux de Londres en 2012 et Sotchi en 2014, ils furent exclus de ceux de Rio. Or, c’était faux comme le rĂ©vĂšle le New York Times qui s’est procurĂ© des documents internes de l’agence mondiale antidopage (Wada).

Poutine avait invitĂ© des journalistes occidentaux et des attachĂ©s militaires des pays voisins, Lituaniens en particulier, pour assister aux manƓuvres baptisĂ©es Zapad (Occident) qui durent sept jours Ă  la frontiĂšre polonaise.

« Zapad ne représente aucune menace pour la société européenne en général et les voisins en particulier », a répété le représentant du ministÚre de la Défense biélorusse, Vladimir Makarov.

Alors que la diplomatie russe continue de mener le dialogue Ă  Astana concernant la guerre en Syrie, la marine russe a tirĂ© sept missiles Kalibr Ă  partir de sous-marins positionnĂ©s en MĂ©diterranĂ©e sur des sites tenus par Dae’ch dans la rĂ©gion de Deir ez-Zor, l’un des derniers retranchements de l’organisation islamiste.

Espagne. Les finances de la Catalogne ont Ă©tĂ© mises sous tutelle, sous l’égide du ministĂšre de l’Économie. ConcrĂštement, les autoritĂ©s sĂ©paratistes, Ă  Barcelone, ne peuvent plus disposer des quelque 1,4 milliard d’euros qu’elles collectent au titre de divers impĂŽts.

Locomotive de l’économie espagnole (19 % du PIB), la Catalogne connaĂźt pourtant une situation financiĂšre dĂ©sastreuse. Avec une dette totale de 51 milliards d’euros envers l’État et un dĂ©ficit budgĂ©taire de prĂšs de 2 milliards d’euros, la rĂ©gion flirte avec la banqueroute.

Des milliers de personnes se sont rassemblĂ©es dans le centre de Barcelone pour protester contre la vague d’arrestations de mercredi matin. Une porte-parole de la garde civile a confirmĂ© Ă  l’AFP « treize arrestations de hauts responsables du gouvernement de Catalogne et 22 perquisitions » dans les opĂ©rations menĂ©es par les forces de l’ordre pour empĂȘcher la tenue du rĂ©fĂ©rendum le 1er octobre.

La garde civile espagnole a saisi au nord de Barcelone prĂšs de 10 millions de bulletins de vote qui devaient ĂȘtre utilisĂ©s pour le rĂ©fĂ©rendum – illĂ©gal aux yeux de la justice et du gouvernement national – d’autodĂ©termination que les indĂ©pendantistes veulent organiser en Catalogne le 1er octobre.

Angleterre. Entre Theresa May et Boris Johnson, ministre des Affaires Ă©trangĂšres rien ne va plus. Se sachant en disgrĂące le ministre a publiĂ© dans le Daily Telegraph un article fleuve sur sa vision d’un Brexit « glorieux », grillant la politesse Ă  Theresa May une semaine avant son discours. Pas de transition au-delĂ  de six mois et, surtout, pas de poursuite des contributions britanniques au budget de l’UE aprĂšs la sortie, plaide-t-il. Autrement dit, tout le contraire de la politique prĂŽnĂ©e par le Premier ministre.

Theresa May a annoncĂ© vendredi Ă  Florence, dans son grand discours sur l’Europe, que le UK est prĂȘt Ă  mettre 20 Mds d’euros sur la table pour le Brexit. L’objectif : relancer des nĂ©gociations au point mort avec l’UE et reprendre un leadership politique interne de plus en plus contestĂ© par Boris Johnson. Sauf que l’UE en attend trois fois plus.

Italie. AdoubĂ© par le chef charismatique, Beppe Grillo, que l’on dit dĂ©sireux de retourner Ă  son activitĂ© de comique, Luigi Di Maio sera sans surprise intronisĂ© chef du parti, lors du congrĂšs annuel du M5S Ă  Rimini.

Portugal. La dette du Portugal est sortie de la catĂ©gorie spĂ©culative dans laquelle elle avait basculĂ© au dĂ©but de l’annĂ©e 2012 pour entrer dans la catĂ©gorie investissement. Depuis l’intervention massive de la Banque centrale europĂ©enne et le fameux whatever it takes de Mario Draghi, faire tout ce qui est nĂ©cessaire pour sauver l’euro, le Portugal a Ă©tĂ© sauvĂ© de la faillite annoncĂ©e et ses taux ont baissĂ©.

Allemagne. Depuis l’accession au pouvoir d’Angela Merkel, en 2005, le nombre d’Allemands cumulant deux emplois a augmentĂ© de 80 %. Depuis que la chanceliĂšre a ouvert les frontiĂšres aux migrants, l’hĂ©patite B a progressĂ© de 300 %, la rougeole de 450 % et, rien qu’en 2015, les migrants ont contribuĂ© Ă  40 % de nouveaux cas de sida. Quant Ă  la gale, elle a augmentĂ© de 3 000 % entre 2013 et 2016.

Mais il y a pire : les autoritĂ©s allemandes ont perdu la trace de centaines de milliers de migrants qui peuvent ĂȘtre infectĂ©s. Beaucoup de mĂ©decins disent que les chiffres rĂ©els de ces pathologies sont beaucoup plus Ă©levĂ©s et accusent le RKI de minimiser la menace afin d’éviter l’explosion des sentiments anti-immigration.

C’est Alice Weidel qui a Ă©tĂ© choisie pour ĂȘtre le visage et la tĂȘte de liste du parti populiste AfD au Bundestag. À 38 ans, Alice Weidel, inconnue il y a moins d’un an, s’apprĂȘte Ă  entrer au Parlement allemand pour y porter la voix des « anti » : anti-Merkel, anti-musulmans, anti-Europe


Pologne. La Pologne refuse fermement d’accueillir les migrants d’Afrique et du Moyen-Orient que veut lui imposer l’Europe. Le ministre des Affaires Ă©trangĂšres polonais, Witold Waszcykowski, a Ă©tĂ© trĂšs clair : « La Pologne acceptera les migrants venus d’Europe, mais pas ceux issus de pays d’Afrique ou du Moyen-Orient. »

Belgique. CondamnĂ© en 2015 Ă  six mois de prison avec sursis et 18 000 euros d’amende pour des propos nĂ©gationnistes, l’ancien dĂ©putĂ© belge Laurent Louis bĂ©nĂ©ficiera d’une suspension de sa peine Ă  condition qu’il visite un camp de la mort par an pendant cinq ans a dĂ©cidĂ© la cour d’appel de Bruxelles.

Vous avez aimé cet article ?

EuroLibertĂ©s n’est pas qu’un simple blog qui pourra se contenter ad vitam aeternam de bonnes volontĂ©s aussi dĂ©vouĂ©es soient elles
 Sa promotion, son dĂ©veloppement, sa gestion, les contacts avec les auteurs nĂ©cessitent une Ă©quipe de collaborateurs compĂ©tents et disponibles et donc des ressources financiĂšres, mĂȘme si EuroLibertĂ©s n’a pas de vocation commerciale
 C’est pourquoi, je lance un appel Ă  nos lecteurs : NOUS AVONS BESOIN DE VOUS DÈS MAINTENANT car je doute que George Soros, David Rockefeller, la Carnegie Corporation, la Fondation Ford et autres Goldman-Sachs ne soient prĂȘts Ă  nous aider ; il faut dire qu’ils sont trĂšs sollicitĂ©s par les medias institutionnels
 et, comment dire, j’ai comme l’impression qu’EuroLibertĂ©s et eux, c’est assez incompatible !
 En revanche, avec vous, chers lecteurs, je prends le pari contraire ! Trois solutions pour nous soutenir : cliquez ici.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.