Le moins que l’on puisse dire est que l’étude d’un auteur comme Alexandre Douguine ne peut laisser le chercheur ou le lecteur indiffĂ©rent. Pis, la seule mention de son nom dans certains milieux intellectuels ou diplomatiques est Ă  mĂȘme de provoquer de dĂ©rangeantes crises d’urticaire. Lors de la « crise ukrainienne », les États-Unis, tout Ă  leur habitude « buschienne » de taxinomie dĂ©monologique, ne l’ont-ils pas inscrit sur la liste des 14 personnes Ă  sanctionner pour leur rĂŽle dans la crise ukrainienne ? Une telle mise Ă  l’Index par le camp « occidental » suffit, Ă  elle seule, Ă  le rendre digne d’intĂ©rĂȘt.

Pour le Front de la Tradition, Alexandre Douguine (Ars Magna).

Pour le Front de la Tradition, Alexandre Douguine (Ars Magna).

La rĂ©cente publication par les Ă©ditions Ars Magna d’un monumental Pour le Front de la Tradition, recueil de textes (et entretiens) Ă©crits par Douguine participe de la diffusion des idĂ©es de ce dernier dans un pays, la France, oĂč il reste Ă  peu prĂšs mĂ©connu quand il n’est pas caricaturĂ©. Il n’est pas exagĂ©rĂ© de considĂ©rer cet opportun ouvrage comme un condensĂ© (de plus de 600 pages, nonobstant !) de la pensĂ©e douguinienne sur le nĂ©o-eurasisme – doctrine qu’il a contribuĂ© Ă  renouveler Ă  la suite d’un de ses principaux concepteurs, le prince NicolaĂŻ TroubetzkoĂŻ – mais aussi sur le paganisme, Julius Evola, l’islam, la mĂ©taphysique ou la Russie.

En outre, celui que les mĂ©dias pressĂ©s et ignares dĂ©crivent comme l’éminence grise de Vladimir Poutine livre pourtant une analyse bien moins manichĂ©enne concernant ce dernier qui « a toujours prĂ©fĂ©rĂ© ĂȘtre au-dessus de la mĂȘlĂ©e des libĂ©raux et des conservateurs, des atlantistes et des eurasistes, des agents de l’ennemi et des patriotes. C’est sa tactique mystĂ©rieuse. Habituellement, Poutine lui-mĂȘme s’exprime de maniĂšre ambiguĂ«, de sorte que ses paroles peuvent ĂȘtre interprĂ©tĂ©es soit comme eurasistes, soit comme atlantistes. [
] Cependant, la grande majoritĂ© des orthodoxes eurasistes sont en faveur de Poutine et la grande majoritĂ© des atlantistes libĂ©raux lui sont hostiles » (p.584).

Que le chef de l’État russe s’inspire peu ou prou (sans que cette influence soit rigoureusement avĂ©rĂ©e, bien que Douguine gravite depuis prĂšs de vingt ans dans l’entourage du pouvoir moscovite) des vues douguiniennes ne peut surprendre tant le personnage est loin d’ĂȘtre une personnalitĂ© inconnue sur les bords de la Volga. En tant qu’intellectuel, il serait l’équivalent, mutatis mutandis, d’un Éric Zemmour chez nous.

PensĂ©e complexe et totalisante au sens oĂč Douguine, vieux-croyant schismatique orthodoxe (1), cherche Ă  embrasser dans un seul et mĂȘme corpus thĂ©orique l’essentiel de sa vision de la Tradition en majuscule. Si l’on retrouve trace de cette derniĂšre dans l’Ɠuvre d’Evola – sur lequel Douguine livre quelques stimulantes et profondes rĂ©flexions dans son opus, c’est Ă  RenĂ© GuĂ©non – lui-mĂȘme s’inscrivant dans une longue tradition maçonnique et Ă©sotĂ©riste europĂ©enne – que l’on doit d’avoir verbalisĂ© cette intuition d’une Source commune concernant l’ĂȘtre et l’immuabilitĂ© de l’ñme. GuĂ©non se prĂ©occupait de dĂ©gager la grande loi cachĂ©e « d’harmonie qui rĂ©git les rapports de tous les cycles de l’Existence universelle ». Le philosophe LĂ©opold Ziegler (1881-1958), autre quĂȘteur de la « Tradition primordiale » outre-Rhin, Ă©crira que GuĂ©non « va droit Ă  la solution qui concerne l’homme tout entier, il nous impose comme une tĂąche impĂ©rieuse le retour au bien commun et hĂ©rĂ©ditaire de l’humanitĂ©, Ă  cette tradition intĂ©grale, prĂ©cisĂ©ment, que nous pourrions appeler aussi le savoir primordial, celui qui Ă©lĂšve l’homme au-dessus de l’animalitĂ©, ou encore la rĂ©vĂ©lation primordiale, Ă  vrai dire perdue, mais non dĂ©finitivement disparue » (2).

Douguine considĂšre, pour sa part, que le siĂšge de la Tradition se situe en Russie, « heartland » Ă  partir duquel l’empire eurasiste doit rayonner jusqu’à ses limes orientales et extrĂȘme-orientales en vue de retrouver l’esprit Ă©purĂ© du christianisme originel. Loin d’un passĂ©isme d’apparence qui tendrait Ă  restaurer un ordre ancien, Douguine s’inscrit dans une dĂ©marche littĂ©ralement rĂ©volutionnaire (3) qui cherche Ă  recouvrer la Tradition primordiale, mĂšre de tous les Ă©quilibres politiques, spirituels et gĂ©opolitiques d’un monde qui s’inscrit en faux par rapport Ă  l’occidentalisme Ă©tats-unien (4) et Ă  la tradition romano-vaticane.

Aussi, prĂ©conise-t-il qu’« en dialoguant avec les traditions d’Orient, l’Église orthodoxe devrait retourner aux sources mĂ©taphysiques de la foi, s’enfoncer dans l’étude des dogmes et des principes religieux, et, par suite, ressusciter et restaurer ce noyau intellectuel et initiatique de la tradition qui fut discrĂ©ditĂ©, de maniĂšre prĂ©mĂ©ditĂ©e, par les forces anti-traditionnelles du sein mĂȘme de l’Église » (p.80).

Notes

(1) De la mouvance reconnaissant l’autoritĂ© du patriarche de Moscou, prĂ©cise l’encyclopĂ©die en ligne WikipĂ©dia.

(2) CitĂ© par Jean-Luc Maxence, RenĂ© GuĂ©non. Le philosophe de l’invisible, Presses de la Renaissance, 2001, p.189.

(3) Ses rĂ©fĂ©rences Ă  la « rĂ©volution conservatrice » allemande sont revendiquĂ©es sans pour autant qu’elles soient surdĂ©terminĂ©es voire dĂ©cisives dans sa conception eurasiste.

(4) Qu’il dĂ©nomme « l’atlantidisme », qui « s’est dĂ©finitivement transformĂ© en synonyme de civilisation matĂ©rialiste et anti-spirituelle, consistant en une pure quantitĂ©, en utilitarisme et en injustice sociale », Pour le Front de la Tradition, p. 81.

Pour le Front de la Tradition, Alexandre Douguine, Ars Magna, collection « Heartland »,
34 euros, pour commander ce livre, cliquez ici.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Aristide Leucate

Journaliste et essayiste, apporte rĂ©guliĂšrement sa contribution Ă  la presse d’information et d’opinion, de L’Action française 2000 Ă  Boulevard Voltaire. Conjuguant militantisme et rĂ©flexion politiques, il exerce des responsabilitĂ©s au sein d’un parti politique national. Il est l’auteur de trois essais (DĂ©tournement d’hĂ©ritages, prĂ©face de Pierre Hillard et La souverainetĂ© dans la nation, prĂ©face de Philippe Randa). et Dictionnaire du Grand Épuisement français et europĂ©en (PrĂ©face de Pierre Le Vigan).

Articles similaires