Le Groupe de VisegrĂĄd et l’Autriche se sont retrouvĂ©s Ă  Budapest pour un sommet sur l’immigration, court-circuitant et dĂ©clarant leur boycott du « mini-sommet » europĂ©en prĂ©vu sur ce sujet.

Hongrie – Jeudi 21 juin, Budapest accueillait un sommet du Groupe de VisegrĂĄd ( Pologne, TchĂ©quie, Slovaquie, Hongrie ) et de l’Autriche. Les chefs de gouvernements des cinq pays se sont rĂ©unis sur l’invitation du Premier Ministre Viktor OrbĂĄn pour parler immigration.

L’Autriche a Ă©tĂ© conviĂ©e Ă  ce sommet en particulier parce qu’elle prendra la tĂȘte du Conseil de l’Union europĂ©enne au second semestre 2018. Suite Ă  l’annonce de la mise en place de l’Axe anti-immigration Ă  l’initiative des ministres de l’IntĂ©rieur autrichien (Herbert Kickl, FPÖ), italien (Matteo Salvini, Ligue) et allemand (Horst Seehofer, CSU), l’invitation du jeune chancelier autrichien Ă  Budapest prend une dimension supplĂ©mentaire. La coopĂ©ration et l’alignement soudain de l’Italie, de l’Autriche et, peut-ĂȘtre, de l’Allemagne, sur la politique migratoire du groupe de VisegrĂĄd serait assurĂ©ment un basculement dans le traitement de l’immigration en Europe.

Ce qui explique l’attitude du V4 face Ă  Bruxelles : les dirigeants du Groupe de VisegrĂĄd ont annoncĂ© ne pas participer au « mini-sommet » informel sur l’immigration qui doit se tenir dimanche 24 juin, Ă  l’initiative de la Commission europĂ©enne. Pour les dirigeants du V4, leur interlocuteur doit rester Donald Tusk, prĂ©sident du Conseil europĂ©en. Ce dernier est ainsi de passage Ă  Budapest ce vendredi 22 juin pour discuter avec Viktor OrbĂĄn, en prĂ©paration du sommet du jeudi 28 juin Ă  venir.

Ce rejet du « mini-sommet » de la Commission sonne comme un nouveau coup portĂ© dans la bataille qui oppose ladite Commission au Groupe de VisegrĂĄd. « L’Union europĂ©enne est un systĂšme d’institutions complexe, et la prĂ©cipitation amĂšne le chaos, » a dĂ©clarĂ© Viktor OrbĂĄn pour justifier le rejet de l’invitation de la Commission. « Ce n’est pas Ă  la Commission d’organiser un sommet de chefs de gouvernements, » a-t-il insistĂ©.

De gauche Ă  droite : Andrej BabiĆĄ (CZ), Sebastian Kurz (AT), Viktor OrbĂĄn (HU), Peter Pellegrini (SK), Mateusz Morawiecki (PL). SOurce : page Facebook de Viktor OrbĂĄn.

De gauche Ă  droite : Andrej BabiĆĄ (CZ), Sebastian Kurz (AT), Viktor OrbĂĄn (HU), Peter Pellegrini (SK), Mateusz Morawiecki (PL). SOurce : page Facebook de Viktor OrbĂĄn.

Le Groupe de Visegrád tend la main à l’Autriche

Pour Viktor OrbĂĄn, il est important qu’au niveau europĂ©en, il y ait une focalisation sur les sujets faisant ou pouvant faire l’unanimitĂ©, mettant de cĂŽtĂ© ceux de discorde. Ainsi le Premier ministre hongrois souligne la nĂ©cessitĂ© pour l’Union de se concentrer sur la protection des frontiĂšres extĂ©rieures et l’établissement de camps de rĂ©fugiĂ©s extĂ©rieurs Ă  l’UE.

Viktor OrbĂĄn a rappelĂ© que la Hongrie et le groupe de VisegrĂĄd comptaient beaucoup sur le succĂšs de la prĂ©sidence autrichienne du Conseil de l’Union europĂ©enne, afin d’amener une Union europĂ©enne « plus forte, plus Ă©quitable et plus sĂ»re ».

Selon le Premier ministre hongrois, ce sommet V4-Autriche a Ă©galement permis de dĂ©battre sur des sujets de dĂ©saccord – comme la question de l’énergie nuclĂ©aire -, mais a soulignĂ© la maniĂšre dont le dĂ©bat s’est dĂ©roulĂ©. « Cela a renforcĂ© ma certitude : l’Europe centrale n’est pas qu’une simple partie de l’Union. ConsidĂ©rant sa culture, le professionnalisme et le courage de ses dirigeants, je suis persuadĂ© que notre rĂ©gion renforce l’UE. Nous nous prĂ©parons au renforcement de l’Europe centrale, et cela passera par la prĂ©sidence slovaque du V4 et la prĂ©sidence autrichienne du Conseil de l’Union europĂ©enne, » a dĂ©clarĂ© Viktor OrbĂĄn.

Les Premiers ministres polonais, tchĂšques et slovaques ont Ă©galement soulignĂ© l’espĂ©rance qu’ils portaient sur l’Autriche concernant le budget de l’UE pour le prochain cycle.

L’Autriche sur la longueur d’onde de Visegrád

Durant la confĂ©rence de presse conjointe, les cinq chefs de gouvernements ont parlĂ© de maniĂšre similaire sur l’immigration. Si Viktor OrbĂĄn a pu dire au nom du groupe de VisegrĂĄd, dont il gĂ©rait la prĂ©sidence jusqu’à la fin de la rencontre, que le V4 est Ă  l’unisson sur la question migratoire, le chancelier autrichien Sebastian Kurz n’a pas manquĂ© de faire comprendre son alignement sur le sujet.

Lors de son allocution, Sebastian Kurz a dĂ©clarĂ© que la prioritĂ© de l’Autriche durant sa prĂ©sidence tournante du Conseil de l’Union europĂ©enne sera la sĂ©curitĂ©, l’augmentation du bien-ĂȘtre des citoyens europĂ©ens et la rĂ©paration de la coopĂ©ration entre Etats-membres. « Nous voudrions que ce ne soit pas la redistribution des migrants qui soit au cƓur du dĂ©bat, mais qu’on se concentre sur la protection commune des frontiĂšres extĂ©rieures, » a dĂ©clarĂ© Sebastian Kurz, faisant Ă©cho au projet du Groupe de VisegrĂĄd vieux de trois ans, rappelant ensuite que l’Europe sans frontiĂšres intĂ©rieures ne peut ĂȘtre garantie qu’en protĂ©geant les frontiĂšres extĂ©rieures. Le chancelier autrichien a soulignĂ© vouloir une Europe protectrice de ses citoyens, prĂ©cisant que cela passera par la lutte contre l’immigration illĂ©gale. Il voudrait renforcer l’agence europĂ©enne Frontex afin d’arriver Ă  empĂȘcher les bateaux de passeurs de partir, notamment en collaborant avec les autoritĂ©s de pays tiers, de sorte que Frontex puisse intervenir dans leurs eaux.

Le chancelier autrichien a Ă©galement rappelĂ© de maniĂšre indirecte son soutien aux pays de VisegrĂĄd dans leur opposition Ă  Bruxelles. Pour Sebastian Kurz, qui espĂšre amĂ©liorer la coopĂ©ration entre les nations europĂ©ennes, il est important de ne pas avoir diffĂ©rentes catĂ©gories d’Etats-membres.

Autre point important, le chancelier autrichien a dĂ©clarĂ© ĂȘtre aussi en phase avec le V4 concernant l’élargissement de l’UE aux Balkans de l’Ouest.

Peter Pellegrini (g) reçoit la présidence du groupe de Visegråd pour le cycle 2018/2019 des mains de Viktor Orbån. Source : page Facebook de Viktor Orbån.

Peter Pellegrini (g) reçoit la présidence du groupe de Visegråd pour le cycle 2018/2019 des mains de Viktor Orbån. Source : page Facebook de Viktor Orbån.

À la fin de la rencontre, le Premier ministre hongrois Viktor OrbĂĄn a remis la prĂ©sidence du Groupe de VisegrĂĄd Ă  son homologue slovaque Peter Pellegrini. À compter du 1er juillet 2018, la Slovaquie assumera pour un an la prĂ©sidence tournante du V4. La Slovaquie a annoncĂ© les trois axes de sa prĂ©sidence : une Europe forte, un environnement sĂ»r et des solutions intelligentes. La Slovaquie fera face durant sa prĂ©sidence Ă  certains Ă©vĂ©nements dĂ©licats : Ă©lections europĂ©ennes et vote du budget europĂ©en. « Les points de vue du V4 n’ont pas toujours plu Ă  certains de ses partenaires europĂ©ens, et il en sera encore ainsi Ă  l’avenir, » a dĂ©clarĂ© Peter Pellegrini.

Article paru sur le site VPost.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99