L’Europe ! L’Europe ! L’Europe ! Argument rĂ©fĂ©rentiel absolu des dirigeants macroniens. EuropĂ©isme et alignement sur toutes les mesures Ă©conomiques et sociales des technocrates des grandes puissances financiĂšres de l’UE.Martine retraite

Ainsi dans toute l’Europe l’ñge de la retraite va de 65 Ă  70 ans et encore on prĂ©dit que cela va augmenter
 pour le plus grand bien des peuples Ă  la longĂ©vitĂ© infinie et heureuse. Donc la France doit faire « comme les autres », sans Ă©gard aux spĂ©cificitĂ©s sociales et Ă©conomiques françaises. Par exemple les 9 % de chĂŽmeurs français ? FatalitĂ© qui n’est plus une prioritĂ© depuis le catastrophique Hollande. Il suffirait d’un million de chĂŽmeurs en moins pour renflouer les caisses de retraite actuelles. Mais M. Macron s’est rĂ©signĂ© Ă  une situation de chĂŽmage endĂ©mique Ă  epsilon prĂšs.

Ensuite, le raisonnement du gouvernement français est ubuesque et il n’est mĂȘme pas besoin de rentrer dans d’autres dĂ©tails techniques pour apporter la preuve absolue de la manipulation honteuse utilisĂ©e par MM Macron, Philippe et consorts. En effet, on nous martĂšle deux raisonnements inouĂŻs.

Le premier est qu’il faut supprimer les rĂ©gimes spĂ©ciaux pour des questions financiĂšres et d’égalitĂ©. Or, les fameux 42 rĂ©gimes spĂ©ciaux ne concernent que 2,5% des Français ! Les 97,5% restants ne sont pas concernĂ©s et leur coĂ»t financier est de l’ordre de 7 milliards
sur 325 milliards de retraites, soit un peu plus de 2% du budget des retraites. De qui se moque-t-on pour utiliser un tel argument trĂšs marginal pour rĂ©former la vie de 97,5% des Français ? D’autant que les fameux rĂ©gimes spĂ©ciaux ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© largement Ă©cornĂ©s et rĂ©duits, voire supprimĂ©s dĂ©jĂ  Ă  compter du 1er janvier 2020 pour les nouveaux embauchĂ©s de la SNCF. Mais de cela on ne parle surtout pas. Autre volet de l’argument : l’égalitĂ©. Sacro-sainte Ă©galitĂ© dont on sait depuis Tocqueville qu’elle est l’obsession des Français, couplĂ©e avec la jalousie qui l’accompagne.

Tocqueville affirmait que les Français sont prĂȘts Ă  tout sacrifier, y compris leur libertĂ©, pour satisfaire leur jalousie Ă©galitaire. Eh bien c’est fait ! MM Macron et Philippe ont parfaitement utilisĂ© ce ressort mortifĂšre en passant par le microproblĂšme qui concerne 2,5% des Français (et encore comme on vient de le voir) pour en faire un cheval de bataille Ă©galitariste. Et ça va marcher assurĂ©ment.

Le second argument consiste Ă  expliquer que le nouveau systĂšme est bien meilleur que l’actuel, beaucoup plus satisfaisant pour les Français et bien sĂ»r
beaucoup plus Ă©galitaire (2e couche pour la corde sensible française) car « universel » !

Le gouvernement avance des « amĂ©liorations trĂšs importantes » : femmes, minimum contributif Ă  1000 euros (au lieu de 975, quel progrĂšs !) notamment. Comme d’habitude, et mĂȘme dĂ©marche que pour les rĂ©gimes spĂ©ciaux, on met en avant des « rĂ©formes bĂ©nĂ©fiques » qui concernent quelques dizaines de milliers de Français en en faisant comme une gĂ©nĂ©ralitĂ© extraordinaire. Sens de la communication et de la dialectique poussĂ©es Ă  l’extrĂȘme. Mais ça marche encore ! Bref, le nouveau systĂšme est une aubaine pour tous les futurs retraitĂ©s grĂące au magique et simplissime « systĂšme Ă  points »  qui ne fera qu’aggraver la situation des retraitĂ©s Français dont on calculera la pension sur 42 ans (ou 44 ans plus probablement) au lieu des 25 actuels. Bien jouĂ©, M. Philippe. Mais quelle crĂ©dulitĂ© bĂ©ate des Français.

Mais le pire de ces arguments pour des lendemains qui chantent (au prix d’un « tout petit peu » de travail en plus
) est que le gouvernement promet que les Français nĂ©s avant 1975, 1980 ou 1985 (nouvelle usine Ă  gaz) ne seront pas « touchĂ©s » par le nouveau systĂšme. Ouf !

Mais alors, si le nouveau systĂšme est tellement meilleur (garantie des retraites, Ă©galitĂ©, universalisme, mots magiques, etc.
) pourquoi ne pas en faire profiter les Français tout de suite, dĂšs l’an prochain ? Pourquoi priver la moitiĂ© ou les deux tiers des Français de la nouvelle merveille macronienne ? Et pas un syndicat ne dĂ©nonce ces incongruitĂ©s, suffisantes en elles-mĂȘmes pour discrĂ©diter la rĂ©forme. C’est Ă  n’y plus rien comprendre ! C’est totalement incohĂ©rent.

Ou bien, c’est que le nouveau systĂšme est vraiment catastrophique pour les Français. Le mensonge gouvernemental est Ă©norme, mais plus c’est gros, plus ça passe dit-on. Au nom d’une Ă©galitĂ© trompeuse, travestie, flagornante dont les Français raffolent. Tant pis pour eux. Au nom aussi d’un alignement europĂ©en sur les diktats europĂ©o-mondialistes de la grande finance amie de M. Macron. Avec un aplomb et une suffisance inouĂŻs. Juste un mot pour le « moraliste » M. Philippe qui n’en rate dĂ©cidĂ©ment pas une : aprĂšs les 80km/h, les retraites. Il monte en gamme pour assouvir ses fantasmes.

EuroLibertĂ©s : toujours mieux vous rĂ©-informer 
 GRÂCE À VOUS !

Ne financez pas le systÚme ! Financez EuroLibertés !

EuroLibertĂ©s rĂ©-informe parce qu’EuroLibertĂ©s est un mĂ©dia qui ne dĂ©pend ni du SystĂšme, ni des banques, ni des lobbies et qui est dĂ©gagĂ© de tout politiquement correct.

Fort d’une audience grandissante avec 60 000 visiteurs uniques par mois, EuroLibertĂ©s est un acteur incontournable de dissection des politiques europĂ©ennes menĂ©es dans les États europĂ©ens membres ou non de l’Union europĂ©enne.

Ne bĂ©nĂ©ficiant d’aucune subvention, Ă  la diffĂ©rence des mĂ©dias du systĂšme, et intĂ©gralement animĂ© par des bĂ©nĂ©voles, EuroLibertĂ©s a nĂ©anmoins un coĂ»t qui englobe les frais de crĂ©ation et d’administration du site, les mailings de promotion et enfin les dĂ©placements indispensables pour la rĂ©alisation d’interviews.

EuroLibertĂ©s est un organe de presse d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Chaque don ouvre droit à une dĂ©duction fiscale Ă  hauteur de 66 %. À titre d’exemple, un don de 100 euros offre une dĂ©duction fiscale de 66 euros. Ainsi, votre don ne vous coĂ»te en rĂ©alitĂ© que 34 euros.

Philippe Randa,
Directeur d’EuroLibertĂ©s.

Quatre solutions pour nous soutenir :

1 : Faire un don par virement bancaire

Titulaire du compte (Account Owner) : EURO LIBERTES
Domiciliation : CIC FOUESNANT
IBAN (International Bank Account Number) :
FR76 3004 7140 6700 0202 0390 185
BIC (Bank Identifier Code) : CMCIFRPP

2 : Faire un don par paypal (paiement sécurisé SSL)

Sur le site EuroLibertĂ©s (www.eurolibertes.com), en cliquant, vous serez alors redirigĂ© vers le site de paiement en ligne PayPal. Transaction 100 % sĂ©curisĂ©e.‹ 

3 : Faire un don par chĂšque bancaire Ă  l’ordre d’EuroLibertĂ©s

à retourner à : EuroLibertés
BP 400 35 – 94271 Le Kremlin-BicĂȘtre cedex – France

4 : Faire un don par carte bancaire

Pour cela, téléphonez à Marie-France Marceau au 06 77 60 24  99

A propos de l'auteur

Richard Dessens

Enseignant pendant plusieurs annĂ©es dans une Ă©cole prĂ©paratoire aux concours d’entrĂ©e aux IEP et Écoles de journalisme, Richard Dessens crĂ©e et dirige parallĂšlement une troupe de thĂ©Ăątre dans la rĂ©gion de Montpellier. Docteur en droit, DEA de philosophie et licenciĂ© en histoire, il est l’auteur d’ouvrages de philosophie et d’histoire des idĂ©es politiques, de relations internationale. Il a entres autres livres publiĂ© aux Ă©ditions Dualpha "Henri Rochefort ou la vĂ©ritable libertĂ© de la presse", "La dĂ©mocratie interdite" et "Histoire et formation de la pensĂ©e politique".

Articles similaires