Le ministre allemand du DĂ©veloppement a proposĂ© d’allouer une part significative du budget europĂ©en Ă  la crise des rĂ©fugiĂ©s et de dĂ©signer un responsable unique du dossier au niveau europĂ©en.

Les mĂ©canismes europĂ©ens actuels de rĂ©ponse Ă  la crise des rĂ©fugiĂ©s ne sont pas adaptĂ©s, a prĂ©tendu Gerd MĂŒller, en marge du sommet mondial sur l’action humanitaire, Ă  Istanbul.

Le ministre allemand du DĂ©veloppement a proposĂ© de nommer un commissaire spĂ©cial pour poursuivre une stratĂ©gie europĂ©enne en la matiĂšre et pour faire face Ă  d’autres dĂ©fis humanitaires mondiaux. Celui-ci disposerait de 10 % du budget annuel europĂ©en, soit plus de 10 milliards d’euros.

En rĂšgle gĂ©nĂ©rale l’Europe est divisĂ©e sur la stratĂ©gie Ă  suivre.

L’Allemagne et les Pays-Bas, par exemple, plaident pour une relocalisation de masse depuis le Moyen-Orient, alors que des pays comme la Hongrie construisent des barriĂšres et modifient leur loi sur l’asile pour empĂȘcher les rĂ©fugiĂ©s d’entrer.

Quant aux institutions européennes, elles aussi sont parfois divisées, avec des commissaires européens devant faire face à des responsabilités différentes face à la crise.