Pourquoi De Gaulle avait peur du mondialisme de Roosevelt

"Pour cela, le Général De Gaulle ne cesse de vouloir se rapprocher de la Russie
"

Dans ses MĂ©moires de guerre, le GĂ©nĂ©ral entrevoit et dĂ©nonce la mondialisation, le dĂ©clin de l’Europe, la fin des empires coloniaux, la liquidation du millĂ©naire État-nation, liquidation Ă  laquelle nos Ă©lites ou supposĂ©es telles ont depuis pris une si joyeuse part. C’est d’ailleu... Lire la suite

États nationaux versus Oumma

"Infiniment dangereux, car faisant appel à l’irrationnel, sont les empires spirituels
"

Toutes les civilisations antiques ont Ă©tĂ© fondĂ©es sur la Nation et son produit dĂ©rivĂ©, le culte des ancĂȘtres, avec ou sans notion de « race Ă©lue ou choisie » par une divinitĂ© pour triompher de ses adversaires. (suite…)... Lire la suite

1914-1918 : quand le passé explique le présent

"Entretien avec Louis-Christian Gautier, auteur de 1914-1918 : les faits tĂȘtus de la Grande Guerre "

« Le passĂ© explique le prĂ©sent. Ainsi, (en 1914), l’Europe Ă©tat alors au faĂźte de sa puissance. En s’entredĂ©chirant – et par deux fois, le premier conflit ayant gĂ©nĂ©rĂ© le second surtout via les diffĂ©rents « Diktats » imposĂ©s aux vaincus – on voit oĂč elle est aujourd’hui to... Lire la suite

La France, province de l’Europe

"« À toute Ă©poque historique, les stratĂšges du temps de paix se sont lourdement trompĂ©s
 »"

Il serait temps que l’opinion publique, autant que nos stratĂšges politiques et militaires comprennent cette profonde rĂ©alitĂ© qui fait grincer les dents des « souverainistes » : la France est devenue, lĂ©galement et pratiquement, une rĂ©gion (ou une province) de l’ensemble europĂ©en.... Lire la suite